Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 28 janvier 2011

Sur le septième joueur...

Si j'ai retenu quelque chose de l'histoire de la vie d'Eddie Shore, c'est qu'il aimait se faire détester lorsqu'il jouait dans une patinoire adverse. Selon lui, se faire huer ou crier des noms par la foule adverse faisait partie du jeu et que s'il n'en était pas ainsi tout en se faisant adorer à domicile, il ne faisait pas sa job correctement...

Tout ça pour vous parler d'une anecdote qui m'est arrivée cette semaine... Comme j'ai bien aimé mon expérience la semaine dernière à aller voir les Redmen de McGill démolir les Patriotes de l'UQTR, moi et mon ami avec qui j'étais sommes retournés mercredi soir alors que les Redmen affrontaient leur rivaux montréalais, les Stingers de Concordia...

Dès notre arrivée, nous sommes allé dans un estrade où il y avait les mêmes personnes que la semaine dernière et qui étaient assez agressifs envers les adversaire des Redmen... J'aime beaucoup être une grande gueule dans un évènement sportif... Quand je vais voir de la lutte, je réussis souvent à m'engueuler avec les lutteurs (bons ou méchants) et selon moi ça fait partie de la game... Imaginez un match de hockey avec une foule qui se ferme la gueule et ne fait que regarder le match... Moi ça ne me dit rien, alors "souvent" quand je vais voir du hockey qui n'est pas le Canadien, je supporte l'équipe locale car on peut avoir du plaisir dans la foule en jouant le septième joueur... Et comme je le disais plus haut, nous en avons profité pour être un peu baveux...

Quel est le meilleur joueur à écœurer quand on ne connaît pas les joueurs de l'autre équipe? Le gardien... Alors le dévolu de la foule mercredi dernier était envers le gardien de Concordia, Raffaele D'Orso, l'ancien gardien des Forreurs de Val d'Or. La petite foule de partisans de McGill dans lequel nous nous sommes insérés a donc crié durant toute la première période des gros "D'Ooorrrsssoooo". Rien de révolutionnaire ici, la foule du Centre Bell scande le nom du gardien adverse d'une manière baveuse à peu près à tous les matchs...

Le fun a commencé en deuxième période alors que nous sommes allé de l'autre côté afin de continuer à narguer le gardien adverse et comme les Redmen ont une fiche immaculée cette saison, il est mieux de regarder le match du côté du gardien adverse si on veut de l'action... Le début de la période était correct, même que des joueurs de Concordia morts de rire de voir leur gardien se faire chanter son nom lui chantait afin de le taquiner entre deux jeux... Je ne sais pas si le gardien s'est plaint entre deux période parce qu'à un moment alors que les gars derrière nous criaient des choses au gardien, on a entendu un gros "Shut the fuck up!" C'était les joueurs healthy scratch des Stingers qui sont venus nous dire de la fermer d'une manière un peu agressive... Alors que les Stingers marquèrent un but en fin de deuxième, un de ces gars-là nous a crié un "Seriously, shut the fuck up" alors que quelqu'un a crié "Congratulation D'Orso" après le but de l'équipe...

En troisième période, nous avons repris nos places de l'autre côté et alors qu'un petit groupe a continué de crier des "D'Ooorrrsssoooo", le petit groupe de joueurs benchés sont venus les avertir. Qu'à cela ne tienne, l'intimidation de ces joueur n'a servi à rien et la foule a continué à scander le nom du gardien et comme il y avait une bande d'étudiants australiens, la foule s'est mis à crier dans des accents presque incompréhensibles... Même lorsque son équipe a marqué un but en fin de troisième alors que D'Orso avait été retiré au profit d'un autre joueur...

Ce qui me fait rire là-dedans, c'est quel sorte de joueur de hockey peut se plaindre que son gardien se fait écœurer...

Dans ma tête, si vous êtes trop soupe au lait pour ne pas supporter une foule de 200 personnes à domicile qui intimide l'équipe adverse, au niveau où vous évoluez, lâchez le hockey les gars...

Mais c'est mon point de vue... Mais d'une autre manière, ils ont répondus à l'intimidation par l'intimidation... C'est comme ça que le septième joueur joue dans mon livre à moi... Il sert à rendre un aréna difficile à jouer...

Pour ce qui est du match en tant que tel. Ce duel inter-montréalais s'est soldé par la marque de 5 à 4. Les Stingers se sont donc mieux défendus que les Patriotes vendredi dernier. J'ai trouvé personnellement que les Stigners avaient une très bonnes ligne défensive. J'ai beaucoup aimé le défenseur numéro 18,Michael Blundon, un petit bonhomme de 6 pieds 4 et 210 livres. Il est gros et prend beaucoup de place et fait très bien le ménage devant le but. Si j'étais un dépisteur je prendrais certainement quelques notes. Un autre défenseur que j'ai bien aimé, c'était le numéro 27, Lyle Van Wieren. Un mec de 6 pieds 4 et 254 livres qui porte un nom comme ça et qui porte des cheveux long, ça ne peut que cogner et ça cogne...

D'ailleurs il y en avait, des dépisteurs, et je me demande pourquoi ils sont toujours mal habillés?

Dans l'ensemble c'était un autre très bon match. Je parie que les matchs des séries qui s'en viennent seront très bons...

Et sérieusement, je salue Raffaele D'Orso et ses amis, ils ont quand même joué un bon match malgré la défaite contre les puissants Redmen...


Aucun commentaire: