Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 17 mai 2011

Les bons coups de Derek Boogaard (RIP)


Comme vous le savez tous, le célèbre bagarreur Derek Boogaard est décédé cette fin de semaine... Pourquoi ne pas se rappeller la mémoire de ce gros gaillard en regardant des bons vieux vidéos de ce dernier dans l'uniforme du Wild...


On se rappellera longtemps de ce grand matamore qui apparemment était un coéquipier idéal...

Saviez-vous d'ailleurs qu'annuellement, Boogaard et son frère Aaron avaient une école de hockey estivale peu orthodoxe, le Derek & Aaron Boogaard Fighting Camp.
Aaron et Derek Boogaard montrent à leurs élèves les rudiments du pugilisme aux jeunes de 12 à 18 ans. Comme vous pouvez vous en douter, le tout fut assez controversé... On a souvent reproché aux frères Boogaard d'enseigner une facette dénaturée ou encore marginale du hockey en encourageant les jeunes à ce battre, à cela les Boogaard répondaient qu'ils enseignaient à bien se comporter pour ne pas se blesser en se battant...



Aaron Boogaard est également un redoutable dur à cuire. Ce dernier fut également repêché par le Wild en 2004 mais n'a jamais évolué dans la NHL. L'an derneir, il évoluait avec les Bucks de Laredo de la CHL sous la gouverne de nul autre que Terry Ruskowski!

Voici quelques un de ses bon coups :


N'empêche que le décès de Boogaard pour nous laisser sans une réflexion profonde, peu importe la cause du décès, sur le rôle des "goons" dans la NHL et dans le hockey en général... Je ne sais pas trop quoi penser de nos jours sur ces joueurs. Quand on regarde par exemple comment le corps de Bob Probert fut une carcasse détruite lors de son décès, on ne peut qu'avoir un peu de dégoût au-delà de notre adoration pour les bagarres... Je suis d'ailleurs très curieux de savoir quelle est la cause du décès de Boogaard. Pardonnez-moi cette curiosité morbide, mais il n'est pas normal de mourir à 28 ans...

Mais une chose est certaine, même si ça a peut-être précipité son décès, Boogaard en était un grand bagarreur et les hommages qui ressortent de partout le prouvent...

R.I.P.

Aucun commentaire: