Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

dimanche 14 août 2011

Trêve de hockey #52 : Tout ça à cause de Ty Cobb


Ty Cobb a joué durant 24 saisons entre 1905 et 1928 dont 22 avec les Tigers de Detroit. Il fut certainement l'un des joueurs les plus détesté de l'histoire. Non seulement les équipes adverses et leur fans le détestaient en raison de son talent mais même ses coéquipiers le haïssaient parce qu'il était tout simplement quelqu'un d'insupportable. Mais une chose était certaine, comme il était le meilleur joueur de son équipe, les autres joueurs des Tigers n'avaient autre choix que de se rallier derrière lui.


(Une des photos les plus célèbres de Cobb)

Une savoureuse anecdote à propos d'un égarement de Cobb montre bien à quel point même si Ty Cobb était un débile, et bien ses coéquipiers se ralliaient derrière lui...

Le 15 mai 1912, les Tigers affrontaient les Yankees de New York qui se nommaient encore les Highlanders à cette époque dans le mythique Polo Ground de New York. En cette époque, les gérants des équipes étaient responsables des agissements de leur équipe et à un certain moment du match, Cobb, se faisant insulter par la foule, en eut assez et demanda au gérant des Yankees de demander à la foule de se taire. Devant une demande aussi risible, le gérant des Highlanders rit au visage de Cobb...

Un peu plus tard dans le match, Cobb en eut assez et quand il entendit un partisan des Highlanders le traiter de "half nigger" (je vous rappelle qu'on était en autre temps...), Cobb sauta dans la foule et attaqua le fan nommé Claude Lueker en l'agrippant par la gorge, le ruant de coups de pied et de coups de poing. Question de ne pas améliorer son cas, Lueker était handicapé, lui qui fut amputé dans un accident d'usine, n'ayant qu'une main avec seulement 3 doigts...

Ty Cobb fut suspendu pour 10 jours suite à cette agression violente. L'histoire est un peu intense, mais la suite est encore plus intéressante...

Le match suivant de Tiger avait lieu le 18 mai à Philadelphie contre les Athletics (A's) du grand gérant Connie Mack. Les joueurs des Tigers, bien qu'ayant peu d'amitié envers leur "as cogneur", voyaient peu de chances de bien jouer sans ce dernier. Ainsi, ils décidèrent de faire la grève afin de protester contre la suspension de Cobb...


La règle était toutefois très claire, une équipe qui ne se présente pas sur le terrain fait face à une amende de 5000$. Ne voulant pas payer une telle somme, le gérant Hughie Jennings (photo) tenta de convaincre les joueurs de se présenter. Malheureusement, l'équipe resta solidaire... Ne voulant vraiment pas payer une somme aussi grande, Jennings alla voir des jeunes du St. Joseph's College de Philadelphie afin de recruter des jeunes pour jouer le match...

Donc avec huit jeunes dont certains comme le lanceur Allan Travers n'avaient jamais joué au baseball de leur vie, Jennings et deux entraîneur comme alignement, les Tigers se présentèrent au Shibe Park de Philadelphie pour y affronter les Athletics, champions de la Série Mondiale de 1910 et 1911, devant plus de 20000 spectateurs...

Imaginez donc le match...

Et bien ça s'est terminé par la marque de 24 à 2...

À la suite de ce match, le président et fondateur de la Ligue Américaine Ban Johnson alla personnellement rencontrer les joueurs et les menaça de les bannir à vie s'ils ne cessaient pas leur grève. Ainsi, sous la menace et à la demande de Cobb, les joueurs revinrent au jeu

Le lanceur Allan Travers dont les 24 points accordés en 26 sont un record encore valide de nos jours ne parla que très peu de ce match de son vivant... Devenu prêtre catholique quelques années suivantes, il est le seul prêtre à avoir joué dans le baseball majeur...

Ty Cobb revint au jeu comme prévu quelque temps plus tard... Et vous vous doutez bien que ce n'était pas sa dernière aventure... Il aurait même assassiné une personne lors de cette même année 1912. Mais ça c'est une autre histoire...

Cette histoire aurait été l'un des événement important qui auraient été à l'origine des premières associations de joueurs...


2 commentaires:

Anonyme a dit…

La trève de hockey #53 est où ?

Martin ITFOR a dit…

Dans ton coeur noir, noir plein d'espoir...