Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 30 septembre 2011

Syd Howe


Si, cet hiver on honorera Mark Howe au Temple de la Renommée, cela fera en sorte que trois anciens joueurs des Red Wings portant le nom de famille Howe seront maintenant des membres du Temple de la Renommée. Trois? Oui, il y aura donc Mark et son légendaire papa Gordie qui forment un des rares duo père/fils intronisé au Temple, mais il y a également Syd Howe qui est un ancien des Red Wings qui fut intronisé au Temple. Ce dernier par contre n'était pas un membre de la vénérable famille de Gordie. Mais en raison du fait qu'il porte le nom de famille et qu'il a joué avec la même équipe que l'un des plus grands joueurs de tous le temps, il sera toujours connu comme l'autre Howe et non comme un grand joueur de l'histoire des Wings comme il se devrait...

Sydney Harris Howe est né en 1911 à Ottawa. C'est à l'âge de 18 ans qu'il débuta sa carrière professionnelle en 1929-30 avec les Senators d'Ottawa après un parcours dans le milieu junior local assez remarqué où notamment il mena les Gunners d'Ottawa en finale de la Coupe Memorial en 1928. Il joua 14 matchs avec l'équipe, 12 en saison et deux en séries éliminatoires, lors de cette saison. La saison suivante, les Senators l'envoyèrent à la nouvelle équipe des Quakers de Philadelphie, les anciens Pirates de Pittsburgh. Le jeune joueur des Quakers récolta un respectable 20 points donc 9 buts, ce qui n'est pas si mal pour une équipe qui ne marqua que 76 buts en 44 matchs et en laissa passer pas moins que 184.




Après avoir joué l'unique saison de cette équipe qui compétitionne avec les Blackhawks de 1926-27 et les Capitals de Washington de 1974-75 pour le titre d'équipe la plus "poche" de l'histoire de la NHL, Howe ne put retourner avec les Senators d'Ottawa, ces derniers ayant suspendu leurs activités pendant la saison 1931-32. Howe fut réclamé par les Maple Leafs qui l'envoyère passer la majeure aprtie de la saison avec leur club-école des Stars de Syracuse. Il ne joua en tout que trois matchs avec l'équipe de Conn Smythe, alors une puissance de la NHL.


Lorsque les Senators reprirent leurs activités pour la saison 1932-33, Howe revint avec l'équipe de la capitale du Canada à nouveau. Bien qu'encore jeune, Howe démontra assez bien de qualité pour être nommé capitaine de l'équipe lors de la saison 1933-34. Lorsque les Senators prirent le chemin de St-Louis pour devenir les Eagles en 1934, Howe prit avec l'équipe la direction du Missouri et maintint son titre de capitaine. C'est durant cette saison 1934-35 que la carrière prit un tournant important. La nouvelle équipe de St-Louis étant aux prises avec des difficultés financière, ne serait-ce que pour couvrir ses frais de transport assez exorbitants du Midwest vers les autres villes, elle décida de vendre son jeune capitaine aux Red Wings. Après plusieurs saisons un peu tumultueuses avec des équipes aux finances précaires, Howe pouvait non seulement joindre une équipe un peu plus stable, mais devenir une des pièces qu'il manquait aux Red Wings pour devenir une véritable puissance...

Dès sa première saison complête avec les Red Wings, en 1935-36, Howe agit comme un joueur important des Red Wings dans la conquête de la première Coupe Stanley de l'histoire de l'équipe. Howe était même sur la glace du Forum de Montréal contre les Maroons le 25 mars 1936 alors que Mud Bruneteau marqua un but dans ce qui allait terminer la plus longue partie de l'histoire de la NHL. Detroit élimina par la suite les Marroons en 3 pour aller éliminer les puissants Leafs en 4 (c'était des séries 3 de 5) pour remporter son premier championnat de la NHL. Les Red Wings répéteront l'exploit la saison suivante, devenant la première équipe américaine à remporter consécutivement la Coupe Stanley. À cette époque, les succès des Red Wings aidèrent à faire en sorte de considérer Detroit comme "Hockeyville USA". Ce sont les succès des Red Wings plus d'une décennie plus tard qui feront en sorte de consacrer cette appellation...

Howe devitn rapidement un des joueurs les plus important des Red Wings, lors de la saison 1941-42, on le nomma capitaine. C'est lors de cette saison que les Red Wings atteignirent la finale de la Coupe Stanley et s'inclinèrent après avoir échappé une avance de 3-0 dans la série face aux Leafs. L'année suivante, la troupe de Howe, qui céda son "C" à Sid Abel au début de la saison, se vengèrent et remportèrent la Coupe Stanley pour une troisième fois de son histoire.

Syd Howe connut un match spectaculaire le 4 février 1944 alors qu'il récolta six buts. Le record à l'époque était celui de 7 de Joe Malone qui tient toujours de nos jours, mais on avait marqué 6 buts seulement qu'à deux époques auparavant. D'ailleurs, depuis ce temps, seulement deux joueurs, Red Berenson et Darryl Sittler, ont marqué six buts durant un match. La chose est donc vraiment impressionnante...

Lorsqu'il prit sa retraite en 1945-46, Syd Howe était le meilleur pointeur de tous les temps de la NHL avec 528 points en 697 matchs. Sa meilleure saison fut en 1943-44 où il récolta 60 points dont 32 buts en 46 matchs. Vous voyez donc à quel point il était bon...

Quand il prit sa retraite, il retourna jouer avec les Senators d'Ottawa, alors un club sénior dans la Ligue du Québec. Il était alors le dernier joueur actif ayant joué avec les Quakers de Philadelphie, les Senators d'Ottawa et les Eagles de St-Louis...

Il fut intronisé au Temple de la Renommée en 1965...

Il mourut en 1976 à l'âge de 64 ans...

Howe était donc une véritable vedette de la première heure des Red Wings dont le nom de famille a fait en sorte d'être oublié non seulement dans l'histoire des Red Wings de Detroit, mais de la NHL car il a beaucoup aidé à cimenter la plus glorieuse équipe de hockey américaine...




Aucun commentaire: