Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 26 mars 2012

La popularité de la crosse et du hockey au début du XXe siècle

(Texte et images de Benoît AKA KeithActon)
Les textes du 9 mai 2009 et du 11 février 2012 font état de la popularité, à des degrés divers de la crosse et du fait que certains athlètes pratiquaient les deux sports (en donnant les exemples de Lionel Conacher et plus tard de Rick Dudley et Doug Favell).

En fait, au début du XXe siècle, la chose était assez courante. Des joueurs de hockey de renom, qui ont marqué leur époque, ont aussi pratiqué la crosse au plus haut niveau.

La compagnie Imperial Tobacco, qui incluait des cartes dans ses paquets de cigarettes, en émettait autant pour le hockey que pour la crosse, comme celles-ci, qui datent des années 1910.

Jack Laviolette


JLaviolette

JLavioletteendos

Premier capitaine, entraîneur et directeur gérant de l’histoire des Canadiens, Jean-Baptiste « Jack » Laviolette fut membre de l'équipe gagnante de la première Coupe Stanley de la franchise en 1916. Il y restera jusqu’à la première saison de la LNH, en 1917-18.

Il est membre du Temple de la Renommée du hockey depuis 1962. C’est toutefois en tant que joueur de crosse qu’il est introduit au Panthéon des sports canadiens en 1960.

D’ailleurs, en 1904, il joua pour le National de Montréal, qui possédait un club dans chaque sport et fit partie des deux en même temps.

Joe Malone

JMalone

JMaloneendos

Le billet du 29 janvier 2012 raconte l’histoire de la star des Bulldogs de Québec, Joe Malone, qui lui aussi, a été un joueur de crosse dans la vieille capitale.

Jos Cattarinich

JCattarinich

JCattarinichendos

Non seulement Joseph Cattarinich a joué pour les Canadiens lors de leur saison inaugurale comme gardien, mais il a aussi été co-propriétaire de l’équipe avec Léo Dandurand et Louis Létourneau. (Voir texte du 2 novembre 2011) Mais avant tout cela, il a aussi été un joueur de crosse professionnelle avec le National de Montréal.

Clint Benedict

CBenedict

CBenedictendos


Celui qui a joué avec les Senators d’Ottawa et les Maroons de Montréal, gagné quatre Coupes Stanley et été le premier gardien à porter un masque (pendant quelques matchs, pratiquement 30 ans avant Jacques Plante, voir texte du 26 août 2010) a aussi joué pour les Capitals d’Ottawa.

Edouard « Newsy » Lalonde.

NLalonde

NLalondeendos

Lalonde a aussi été un pionnier des Canadiens. Celui qu’on surnommait « Newsy » depuis l’époque où il avait travaillé dans un journal a joué de 1909 à 1922, avant de prendre la direction de l’ouest. Il a été capitaine, entraîneur et fait aujourd’hui partie du Temple de la Renommée du hockey. Toutefois, un fait oublié aujourd’hui est qu’à l’époque, ce sont surtout ses prouesses à la crosse qui ont attiré l’attention.

Ses services ont été fortement sollicités par plusieurs clubs. L’athlète originaire de Cornwall joua pour le National de Montréal, mais aussi pour Vancouver. À titre de comparaison, en 1912, il signa un contrat de 5 500$. Au même moment, sa saison avec les Canadiens lui valut 1 300$, considéré pourtant comme un très bon salaire pour un joueur de hockey à l'époque. La crosse lui rapportait donc quatre fois plus que le hockey. Même en 1920, son salaire de hockeyeur se limitait toujours à 2 000$.

Il a d’ailleurs été choisi comme meilleur joueur de crosse au Canada pour la première moitié du XXe siècle.

Sources : "Lalonde Family History : Hockey Superstar" de Eric Lalonde, 20 juillet 2004 (web.uvic.ca/~lalonde/history/newsy.html), oldschoollaxfreak.com, sportshall.ca/fr, wikipedia.org

Aucun commentaire: