Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 23 août 2012

RIP Don Raleigh


Un des grands joueurs oublié de l'histoire des Rangers, Don Raleigh, est décédé mardi à l'âge de 86 ans. Raleigh a joué uniquement avec les Rangers de New York dans la NHL de 1943 à 1956. En fait, il joua une quinzaine de matchs lors de la saison 1943-44, mais ne put retourner avec les Rangers lors des deux saisons suivantes, étant victime d'une loi établie durant la Seconde Guerre mondiale qui interdisait aux citoyens canadiens de traverser la frontière. C'est donc en gros après la Guerre, lors de la saison 1946-47, que le jeune manitobain natif de l'ouest de l'Ontario débuta sa carrière dans la NHL officiellement. D'ailleurs, s'il débuta sa carrière à 17 ans lors de la saison 1943-44, c'est en raison du manque de joueurs en raison de la Guerre.

Mais Raleigh a donc fait parti de cette équipe qui connu très peu de succès, les Rangers ayant pris part aux séries éliminatoires à seulement 4 reprises entre 1942 et 1967, période classique des six équipes. Les blue shirts connurent toutefois des succès assez considérables au début des années 50, atteignant la finale en 1950, et Raleigh fut un des joueurs les plus important de cette "runne". Au premier tour des séries, Raleigh fut d'une efficacité remarquable alors que les Rangers eurent raison du Canadien. Raleigh fut également assez efficace en finale contre les puissants Red Wings, alors à l'aube d'une dynastie, en marquant les buts gagnants en supplémentaire des matchs 4 et 5. 

À noter que cette finale a revêtu un cachet particulier pour les Rangers en ce qu'en raison de la présence d'un cirque à Madison Square Garden, les matchs locaux des blue shirts furent joués à Toronto... Imaginez...

Cette brillante performance de Raleigh fut par contre la dernière présence de ce joueur en séries éliminatoires de la NHL de sa carrière. Raleigh devint par contre capitaine des Rangers en 1953 lors qu'Allan Stanley, l'une des vedettes de l'équipe fut envoyé aux Canucks de Vancouver de la WHL en raison de la colère des fans qui mettaient le blâme des insuccès de l'équipe sur le leadership de ce futur membre du Temple de la renommée. Il connut une première démotion en 1955 vers les Reds de Providence et il perdit alors le "C" qu'il remit aux mains d'un autre futur membre du Temple de la renommée, Harry Howell. 



Marqueur constant mais non spectaculaire, Raleigh fut reconnu comme un bon joueur en étant invité à deux matchs des étoiles, en 1951 et en 1954.

Il termina sa carrière en évoluant comme joueur-entraîneur dans la WHL, la fameuse ligue professionnelle de l'Ouest.

Il fut reconnu dans la province où il a grandit, le Manitoba, en étant intronisé au Temple de la renommée du sport manitobain en 1998.

Dans le fameux top 100 des meilleurs joueurs des Rangers paru en 2009, Raleigh se retrouva au 32e rang.

Aucun commentaire: