Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 3 octobre 2012

Trêve de hockey #65 : Les Love



Il y a des choses comme ça que je n'aime pas juste pour la simple raison que je n'ai aucun intérêt envers ça, comme le groupe Rush... Je n'aime pas ça, point. Sortez moi tous vos arguments, vous ne m'aurez pas... Vous savez, dans la vie, on ne peut pas tout aimer. Autre exemple, je n'aime pas le basketball... J'ai essayé comme je pouvais, j'écoutes même la finale à chaque année et j'ai aucun feeling envers ce sport. C'est la vie. Mais un fait m'est apparu cette semaine alors que je suis tombé dans un vide sidéral à n'écouter qu'un seul groupe de musique : les Beach Boys.

Il est sorti une nouvelle assez intéressante la semaine dernière à l'effet que Mike Love, le membre des Beach Boys qui a les droits pour le nom du groupe, a foutu les autres membres du groupe, Brian Wilson, David Marks et Al Jardine, dehors en plein milieu de la tournée célébrant le cinquantième anniversaire du groupe. Aussitôt que j'ai lu cet article, j'ai vérifié l'étendu de ce qu'était l'oeuvre de Love au sein des Beach Boys en comparaison avec celle de Brian Wilson, le génie du groupe. Il n'est pas difficile de voir que bien que Mike Love soit celui qui possède les droits du nom du légendaire groupe, l'oeuvre la plus significative est loin d'être la sienne. 

Par exemple, Love est celui à l'origine du tube Kokomo, vous savez cette hideuse chanson des années 80 qui marquait une sorte de retour du groupe alors que les oeuvres les plus spectaculaires des Beach Boys sont souvent l'oeuvre de son cousin Brian Wilson. Des oeuvres comme ce superbe album ambitieux dont la production fut abandonnée en 1967 qu'est SMiLE (et qui fut lancé que l'an dernier) ou encore cet obscur album de la fin des années 70 nommé Love You qui sonne comme du T-Rex ou du Bowie alors que Wilson avait beaucoup de problèmes personnels...





En lisant un peu plus sur les Beach Boys et le méchant Mike Love, j'ai découvert par la suite que son frère, Stan Love, fut un joueur de basketball dans la NBA. Il a évolué entre 1971 et 1975 avec les Bullets de Baltimore, les Lakers de Los Angeles et les Spurs de San Antonio, alors dans l'ABA, la WHA du basketball. Comme vous le voyez sur cette magnifique carte, on mentionne que Stan est le frère de Mike. On remarquera aussi le superbe look de Stan et l'impressionnante camisole des Bullets...


Tant qu'à avoir un mec  avec un look aussi cool, pourquoi pas une autre carte :



Dans les années 80, Stan Love a été le garde du corps de son cousin Brian Wilson alors que ce dernier était en pleine dérape. Sa job était notamment plus de protéger son cousin de lui-même que des autres.

Sachez également que Stan est le papa de Kevin Love, vedette des Timberwolves du Minnesota.


Ah, et oui, si vous n'avez jamais vu les logos originaux des Bullets de Baltimore, les voici :

Le logo original des Bullets originaux de 1947 à 1954 :


Le logo des Bullets lors de leur retour dans la NBA en 1962. Ce logo fut utilisé de 1962 à 1969.


En 1969, les Bullets abandonnèrent ce splendide logo pour ce dernier :


Lorsque l'équipe déménagea à Washington en 1974, le nom, le logo et les couleurs furent conservés. En 1997, l'équipe abandonna le nom Bullets en raison de l'image violente qu'elle projetait, surtout en considérant le haut taux de criminalité de la ville de Washington dans les années 90 et prit le nom moins intéressant de Wizards... Du même coup, l'équipe changea ses couleurs en même temps que les Capitals de Washington pour du turquoise, noir et bronze. À noter que les deux équipes avaient le même propriétaire, Abe Pollin. En 2011, en raison de la popularité des Capitals et du fait qu'ils étaient toujours un même propriétaire, Ted Leonsis, les Wizards firent comme ces derniers et reprirent les bleu, blanc et rouge... 

Reste que le move de Bullets à Wizards fut ordinaire, surtout quand on sait que c'est une des meilleures chansons des Misfits :


Anyway, je ne connais rien au basketball...

Aucun commentaire: