Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 10 août 2013

Histoire de cartes - Les familles


Le billet du 8 juin 2013 montre des cartes de 18 joueurs différents qui ont joué dans la LNH et qui portent le nom de Smith.  Mais quel serait l’équivalent du côté francophone?  Le nom de Tremblay vient tout de suite en tête.
Selon une étude de 2006 de l’Institut de la statistique du Québec (www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/noms_famille/noms_famille_1000.htm), il s’agit bien du nom de famille le plus répandu ici, avec 1,076% de la population, loin devant les Gagnon à 0,79%.

Le top 10 est le suivant :

1) Tremblay
2) Gagnon
3) Roy
4) Côté
5) Bouchard
6) Gauthier
7) Morin
8) Lavoie
9) Fortin
10) Gagné
Est-ce à dire que ce sont des Tremblay qu’on retrouve le plus sur des cartes de hockey?  Pas nécessairement.  J’en ai trouvé cinq.  Par contre, j’ai trouvé six Roy (troisième nom le plus courant).
(Petite précision : Pierre a joué toute sa carrière dans l’AMH.  Il n’a pas joué dans la Ligue Nationale.)





 



À égalité, j’ai aussi trouvé six Côté (quatrième nom le plus courant).









Par contre, on retrouve au 57e rang les Lemieux avec 0,195% de la population.  Pourtant, ils ont aussi six membres de leur famille qui ont leur carte de la LNH, incluant l'un des meilleurs joueurs de l’histoire. 







 
 
 
Et si Alain (le frère de Mario) avait joué pendant une période où on produisait plus de cartes (à partir de 1990 disons), ses 119 matchs avec St-Louis, Québec et Pittsburgh lui auraient sûrement valu une carte et il aurait ainsi été le septième de la famille.
Cette petite étude (qui ne prétend aucunement être scientifique) conclut donc que les Lemieux sont la famille francophone la plus talentueuse au hockey.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

En réalité, Alain Lemieux a une carte (postale), alors qu'il était avec les Nordiques :
http://www.histoirenordiques.ca/images/nordiques8586lemieuxa.jpg

keithacton a dit…

Je me suis limité aux cartes dites "traditionnelles", c'est-à-dire celles faites par des compagnies de cartes. Je n'ai pas non plus considéré les cartes promotionnelles ajoutées à certains produits (alimentaires pour la plupart). Pour le début des années 1980, ça se limite donc à O-Pee-Chee et Topps. C'est bien arbitraire comme façon de faire et c'est seulement pour s'amuser.