Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 1 août 2013

Ice Hockey d'Activision


Le billet suivant en dira quelque peu sur mon âge…
La série des NHL 10, 11, 12, etc. sont pour des gens comme moi des jeux vidéo d’une grande définition et très sophistiqués.  La qualité des graphiques est superbe et les options sont très nombreuses.
De mon côté, j’ai plutôt grandi avec Ice Hockey d’Activision.  Cette cartouche, conçue en 1981, était destinée à la console Atari 2600 (et à sa copie, le Gemini, que je possédais) et était beaucoup plus rudimentaire. 
Atari 2600
Il y avait deux équipes (toujours les mêmes) : rouge et bleu d’un côté et jaune et vert de l’autre.  Chacune avait deux joueurs, mais seulement celui qui était le plus près de la rondelle s’activait, l’autre était « gelé ».  Bien qu’un était plus à l’avant et l’autre à l’arrière, il n’y avait pas vraiment de gardien.  Le jeu pouvait se jouer contre un adversaire ou contre l’ordinateur, à vitesse régulière ou rapide.
Un joueur pouvait y manipuler la rondelle, mais lorsqu’il la lançait, elle se déplaçait un peu à la manière de « Pong », un des premiers jeux vidéo.  En effet, lorsque la rondelle frappait une limite de la surface rectangulaire (aucune bande n’était apparente), elle rebondissait un peu comme sur une table de hockey sur coussin d’air.  Apprendre à maîtriser les rebonds faisait donc partie essentielle du jeu.
Lorsqu’un joueur était en possession de la rondelle, elle oscillait le long de sa palette.  Pour diriger un lancer, il fallait attendre qu’elle soit dans la direction souhaitée avant de le décocher.
D’une durée de trois minutes, les parties pouvaient entraîner des pointages très élevés.  Et comme plusieurs représentations américaines du hockey, il y avait un aspect d’impunité relié à la violence.  Il était effectivement possible de mettre temporairement son adversaire hors de combat en lui donnant des coups de bâton, alors qu’aucune punition n’était jamais décernée.
Bien que d’une simplicité déconcertante, on n’avait pas connu mieux et on s’amusait ferme avec ce jeu.
Qu’est-ce que je me sens vieux tout d’un coup…
 

2 commentaires:

Luric a dit…

Super ton article! Personnellement, j'ai grandi avec le ColecoVision et comme toi, je me suis bien amusé. Et heu, moi aussi, j'ai comme un coup de vieux soudainement!

keithacton a dit…

@ Luric
Coleco, Atari, Intellivision... Avoir des amis avec la même console nous permettait d'échanger des cartouches!