Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 3 septembre 2013

Le théorème de Dustin Boyd...


Le camp d'entraînement du Canadien arrive à grand pas et avec lui et autres camps de la NHL arrivent les espoirs de plein de joueurs plus ou moins talentueux de se tailler une place au sein d'une équipe, parfois pour la dernière fois de leur vie. J'aime d'ailleurs beaucoup les matchs pré-saison parce qu'on voit ces joueurs essayer de montrer qu'ils ont quelque chose dans le coffre en se battant ou en essayant de faire des prouesses acrobatiques à l'attaque pour devenir des Wayne Gretzky d'un soir de septembre pour montrer qu'ils sont de calibre de la NHL. Bien souvent ces joueurs vont finir dans les mineurs...

Ça me fait penser à la théorie de Pierre Bourdieu qu'il développe dans son opus magnum de 1980 intitulé La Distiction. Dans cet ouvrage classique de sociologie, Bourdieu étudie sociologiquement les habitudes de consommation des différentes classes sociales. Il parle d'ailleurs de long en large d'une classe de personne qu'il nomme les nouveaux riches, celle qu'on peut caractériser comme parvenus. Le nouveau riche est une personne qui possède ce qu'il nomme le capital économique, donc une certaine richesse financière, mais qui n'a pas de capital culturel, c'est à dire les codes culturels de la classe supérieur dans sa consommation. Ce qui veut dire qu'il agit pour montrer qu'il est un riche d'une manière grossière, pensez par exemple aux rappeurs et au bling-bling... Ils ont les moyens mais non les codes... Il nomme cette classe spéciale d'ailleurs, "celui qui en fait trop", parce qu'il ne possède justement pas ces dits codes...

Anyway, tout ça pour parler d'une drôle d'analogie de cette théorie avec les joueurs moyens qui veulent se tailler une place dans la NHL... 

Tout ça pour vous parler de Dustin Boyd...

Vous vous rappelez de Dustin Boyd, ce joueur obtenu dans l'échange qui envoya votre ancien préféré SK74, à Nashville... En fait, son passage avec le Canadien de Boyd fut assez éphémère, moi je me souviens de Boyd pour ce l'anecdote qui suit...

Je n'aime pas beaucoup les commentateurs sportifs, je trouve que très peu ont du flair, j'ai souvent l'impression qu'ils ont plus souvent travaillé à vouloir devenir commentateur sportif en tant que tel qu'à travailler à parfaire leur art d'analyste... C'est pourquoi j'aime beaucoup Dany Dubé. C'est un fin analyste qui ne semble pas vouloir révolutionner l'art de communiquer ni ressembler à tous les autres mais qui porte un regard plus souvent qu'à son tour pertinent, je dirais même unique, sur ce qui se passe avec le Canadien et dans la NHL, plus que 99% des autres...

Cela se passe lors du camps de 2010... Je ne me rappelle plus sur quelle tribune, probablement à feu CKAC, mais Dany Dubé parlait de Dustin Boyd, du fait qu'il n'aimait pas son attitude. Dubé affirma qu'il fut surpris d'entendre Boyd affirmer qu'il voulait relancer sa carrière maintenant qu'il était avec le Canadien, qu'il était prêt à marquer pleins de but avec sa nouvelle équipe... Ce que Dubé n'aimait pas c'est que Dustin Boyd ne semblait pas comprendre que le rôle qui lui est destiné, s'il en avait un, avec le  Canadien, n'était pas celui de marqueur de but... Boyd qui en était à sa cinquième saison dans la NHL et à sa 3e équipe n'avait toujours pas compris, selon Dany Dubé, que ce n'est pas le rôle qu'il doit jouer s'il veut se tailler un poste régulier dans la NHL...

L'histoire donnera raison à Dany Dubé, Dustin Boyd ne jouera que 10 matchs avec le Canadien, passant la majeure partie de la saison 2010-11 à Hamilton. L'année suivante, Boyd prit le chemin de la KHL avec le Barys Astana avec qui il évolue toujours...


Voici donc ma leçon de philosophie via Dany Dubé et Pierre Bourdieu que j'appellerai le théorème de Dustin Boyd : Celui qui saura avoir l'humilité de prendre un rôle plus humble aura plus de chance de se tailler une place aux niveaux supérieurs que ceux qui en font trop...

Tenez-vous le pour dit, jeunes blancs-becs qui s'apprêtent à titiller la NHL...

4 commentaires:

audz a dit…

Wow, une allusion à Bourdieu était bien la dernière chose que je m'attendais à lire ici! Mais c'est intéressant! Je crois cependant que ce serait peut-être plus une question d'habitus dans le cas de ces joueurs. Ils ont sans doute dominé à tous les niveaux avant d'arriver à la nhl et ont le "mind set" (habitus) d'un joueur vedette, mais plus assez d'aptitudes pour le réaliser rendu à ce niveau.

Toujours un plaisir de te lire. Je lis parfois tes textes à ma classe (j'enseigne dans une école secondaire!)

Unknown a dit…

audz, j'espère que, si tu lis à ta classe les textes de La vie est une puck, tu corriges les fautes d'orthographe et les mauvaises tournures de phrases au préalable !

audz a dit…

oh well, à chacun son style littéraire!

Martin ITFOR a dit…

Oui, t'as raison sur l'habitus... J'y ai déjà fait allusion, mais je faisais plus allusion au concept de "Celui qui en fait trop" du parvenu...