Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 23 janvier 2014

La non-expansion de 1976...






Vous l'avez probablement lu, ça a fait une bonne blague un peu partout, mais les deux équipes qui s'affronteront pour le Super Bowl sont deux équipes représentant les grandes villes des deux États américains ayant légalisé la cannabis pour des fins récréatives... Si en plus vous savez que le terme bowl est utilisé pour désigner en anglais le compartiment où l'ont met le cannabis dans une pipe, ce qui peut faire encore plus de farce à cette effet... (Vous pouvez d'ailleurs avoir les meilleures recettes à base de cannabis en prévision du Super "Weed" Bowl en cliquant ici...)

Mais savez-vous que ces deux villes, dans un monde idéal, auraient dû faire leur entrée dans la NHL en même temps, en 1976...


Pour moi, le fait que la NHL n'a jamais tâté officiellement le marché de Seattle demeure une énigme ou une anomalie historique car Seattle possède une histoire assez brillante au niveau hockey. Seattle fut l'hôte, en 1917, de la première équipe de hockey américaine championne de la Coupe Stanley, les Metropolitans et leur chandail légendaire. Durant ces fortes années, les Metropolitans passèrent également près de remporter une autre Coupe Stanley en 1919, lors de cette fameuse confrontation avec le Canadien qui fut annulée en raison de la grippe espagnole...

Quelques décennie plus tard, les Totems de Seattle de la WHL, équivalent plus ou moins de l'Ouest de la AHL, connurent également des beaux jours, remportant notamment 4 fois (incluant celle remportée sous le nom Ironmen) la Lester Patrick Cup remise au champion de cette ligue... Les Totems sont également reconnus pour avoir été été l'équipe où Guyle Fielder, l'un des trois joueurs (outre Gordie Howe et Wayne Gretzky) à avoir accumulé plus de 2000 points dans les ligues professionnelles nord-américaines...


Pour sa part, Denver a eu un passé relativement plus modeste que Seattle en termes de hockey professionnels, j'ai déjà parlé des éphémères Invaders et des Spurs, une équipe qui a entre autre eu le logo le plus cinglé de l'histoire du hockey... Avant son passage éphémère dans la WHA (qui s'est conclu avec un déménagement à Ottawa après une demi-saison avant d'officiellement fermer les livres 8 matchs plus tard), les Spurs furent une équipe quand même respectable de la WHL, remportant notamment le championnat de la ligue en 1972 qui marquait d'ailleurs le premier championnat de sport professionnel dans la ville de Denver...


Nous sommes donc en 1974, la NHL et la WHA se disputent les marchés libres et les villes de Denver et Seattle représentent alors deux marchés de hockey potentiellement forts pour le hockey de haut niveau...

Le 12 juin 1974, il fut donc annoncé une expansion conditionnelle à des groupes d'investisseurs de Denver et de Seattle pour que des nouvelles équipes se joignent à la NHL lors de la saison 1976-77. La nouvelle a fait en sorte d'ailleurs que le même jour, la WHL annonça qu'elle cessait ses activités, étant privée de deux de ses marchés principaux. En attendant d'entrer dans la NHL, les Totems et les Spurs allaient entrer dans la CHl pour la saison 1974-75.

Toutefois, en 1975, la NHL commença à changer son fusil d'épaule face à cette nouvelle expansion. L'une des raisons principale était que certaines équipes avaient des problèmes financiers et que les plus récentes équipes de la NHL, les Capitals de Washington et les Scouts de Kansas City, ont offert sur glace à leur première saison, un rendement plus que minable. Je vous rappelle qu'en 8 ans, la NHL a triplé le nombre d'équipes en plus d'avoir dans sa cour arrière une ligue paralèle qui elle-même à cette époque comptait une douzaine d'équipes, ce qui fait que les équipes professionnelles étaient passées entre 1967 et 1975 de 6 à 30, diminuant ainsi le talent...

(On se paye encore la traite...)

Donc nous sommes en 1975... Ivan Muelnix, celui à la tête du projet d'expansion de Denver et propriétaire des Spurs, fit en sorte que le nouvel aréna, le McNichols Sports Arena, soit terminé rapidement afin de devancer d'un an l'expansion vers la NHL. Ce dernier fit en sorte de négocier le déménagement des Golden Seals de la Californie, alors propriété de la NHL, au lieu d'une expansion. La négociation ayant échoué, le groupe décida d'acquérir une équipe d'expansion de la WHA pour la saison 1975-76 afin de préparer l'entrée de l'équipe dans la NHL. Mais malgré l'arrivée de la WHA, les fans de hockey de cette ville au pied des Rocheuses délassèrent l'aréna, ayant été vendus au rêve d'avoir la NHL à Denver et ainsi refusant ce prix de consolation qui, comme je l'ai dit plus haut, se termina au milieu de la saison...

Pour sa part, le groupe de Seattle eut également en tête d'acheter une franchise faible de la NHL et de la déménager à Seattle. La cible de l'équipe était alors les Penguins de Pittsburgh, alors une équipe assez piteuse de la NHL et, tout comme les Seals, propriété de la ligue... Par contre, le groupe de Vince Abbey, propriétaire des Totems, eut plus de difficulté à rencontrer les conditions financières de la NHL et tomba rapidement sous le mauvais oeil de la NHL et fut menacé d'annuler l'expansion. Après avoir refusé une entrée dans la WHA pour deux millions de dollars, le groupe d'Abbey rata l'achat des Penguins dans une vente aux enchères. Les Penguins furent vendus pour la somme de 4,4 millions de dollars par le groupe d'Al Savill, Otto Frenzel, et Wren Blair et furent maintenus à Pittsburgh. Quelques temps plus tard, la NHL décida de retirer l'expansion à Seattle, n'ayant soi-disant pas remplis les conditions financière d'expansion...

S'en suivit une poursuite contre le la NHL et les Canucks de Vancouver pour monopole car, selon Abbey, cette équipe de la NHL aurait joué contre lui pour son obtention d'une franchise de la NHL... Le tout se régla qu'en 1986 en faveur de la NHL...

Et comme la franchise des Totems de la CHL disparut lors de ce même été de 1975, la ville de Seattle perdit se retrouva sans hockey professionnelle pour la première fois depuis des décennies...

Les deux villes connurent par la suite des destins différents...


La saison suivante, en 1976-77, les Scouts de Kansas City déménagèrent à Denver pour devenir les Rockies, équipe portant les couleurs du merveilleux drapeau du Colorado. L'équipe ne joua quelques saison à Denver sans trop de succès et devint, en 1982, les Devils du New Jersey actuels... Et vous connaissez la suite, les Nordiques, Patrick Roy, la Coupe, bla bla bla... Mais demeure un fait indéniable, les Rockies avaient un plus beau chandail que celui que porte l'Avalanche présentement...

Pour sa part, Seattle devint l'une des premières ville américaine à obtenir une franchise au sein des ligues junior canadiennes,  les Thunderbirds de Seattle (Breakers avant 1984). L'équipe évolue depuis dans la WHL et n'a jamais remporté de championnat. Et comme vous le savez, la NHL garde un oeil très intéressé sur cette ville, d'autant plus qu'un nouvel aréna est en construction...

Et si une équipe de la NHL devait devait aboutir à Seattle, quel nom devrait-elle avoir selon vous?

1 commentaire:

Sébastian Hell a dit…

Seagulls ou Depression. Ou Lumberjacks.