Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 22 mars 2014

Bill McDougall



Bill McDougall est né le 10 août 1966 à Mississauga en Ontario. Son parcours dans le hockey fût assez particulier et il en en sortira avec un record que même Wayne Gretzky n'aura pas approché. Il brûla la ligue à chacun des niveaux où il a joué mais ne réussit jamais à s'établir dans la LNH.

Après avoir passé une saison avec les Broncos de Humboldt de la ligue junior de Saskatchewan, McDougall alors agé de 20 ans fît un choix étrange et signa avec les Mariners de Port-Aux-Basques, une équipe senior de Terre-Neuve où il ammassa 61 points en 26 matchs. C'est en 1989 qu'il commença son parcours professionnel. Lors de la saison 1989-90, il joua pour les Panthers de Erie de la ECHL où il termina premier pointeur de la ligue avec une récolte impréssionnante de 148 points en seulement 57 matchs. Après ces 57 matchs, les Red Wings de Détroit tentèrent leur chance avec McDougall et il termina la saison 89-90 avec leur équipe affiliée de la AHL, les Red Wings d'Adirondack où il continua d'empiler les points avec 17 points en 11 parties. Il continua sur sa lancée lors de la saison suivante et ammassa 99 points avec Adirondack en plus de jouer ses 2 premières parties dans la LNH avec Detroit où il récolta 1 passe et joua même un match en série. Il commença la saison suivante avec Adirondack mais Détroit l'échangèrent aux Oilers d'Edmonton en février 1992 et il termina la saison 91-92 avec les Oilers du Cap Breton, le club école d'Edmonton.




C'est avec Cap Breton qu'il laissa sa marque dans l'histoire du hockey professionnel. Il termina la saison 91-92 avec 78 points et continua son bon rendement la saison suivante avec 88 points en 71 matchs. Il joua également 4 parties avec les grands Oilers, récoltant 2 buts et 1 passe. Malgré ce bon rendement, Edmonton n'avait pas vraiment de place pour lui. L'équipe était en reconstruction et avait plusieurs jeunes joueurs de centre en avant de lui dans la hiérarchie dont Doug Weight et Shaun Van Allen... Il dût donc retourner ronger son frein dans la ligue américaine.

Edmonton ayant été éliminé rapidement des séries, il retourna donc terminer la saison avec Cap Breton qui eux étaient grandement favoris pour les séries de la AHL. L'équipe 92-93 des Oilers de Cap Breton est d'ailleurs reconnue comme une des plus dominantes de l'histoire de la ligue américaine. Lors des séries de 1993, Cap Breton remporta haut la main la coupe Calder avec une fiche de 14 victoires et seulement 2 défaites. Le meilleur exemple de dominance de cette équipe fût Bill McDougall qui brûla totalement la ligue avec une récolte de 26 buts et 26 passes pour un total de 52 points en seulement 16 matchs, une moyenne de 3.25 points par match. Ce total de points est le record pour les points en séries dans le hockey professionnel nord-américain. Le plus proche poursuivant est Wayne Gretzky qui ammassa 47 points en 1985.

Il gagna évidemment le trophée Jack A. Butterfield remis au joueur le plus utile de ces séries de 93 (le deuxième meilleur compteur de l'équipe fût Roman Oksiuta loin derrière avec 28 points). Bien sûr on ne peut pas comparer les résultats de Gretzky et McDougall car le niveau est totalement différent entre la AHL et la LNH mais c'est tout de même impréssionnant. Il détient également le record de la ligue américaine pour le plus de buts en un match des séries avec 5 buts, obtenus lors d'un match contre St.John's.



Après cette fin de saison exceptionnelle, McDougall capta l'attention du Lightning de Tampa Bay qui lui offrirent un meilleur contrat que ce que les Oilers étaitent prêts à débourser et qui semblaient être une meilleure option pour lui. Mais encore une fois de meilleurs joueurs de centre le devancaient dans la hierarchie, cette fois Brian Bradley et Chris Gratton. Il je noua que 22 matchs en 93-94 avec le Lightning, ammassant 3 buts et 3 passes. Il passa le reste de la saison avec les Knights d'Atlanta dans la IHL qui gagnèrent le championnant le la IHL en 94. Cette fois McDougall ne fût pas aussi dominant et termina 4ème meilleur compteur de cette équipe championne.


Quel beau lettrage sur les vieux chandails du Lightning...

Probablement déçu et frustré de ne pas débloquer dans la LNH, McDougall traversa en europe lors de la saison suivante où il joua pour le Courmaosta HC en Italie. Il joua par la suite en Suisse et en Allemagne jusqu'en 2002 où il revint de ce côté-ci de l'atlantique et termina sa carrière en jouant 3 saisons au niveau sénior avec les Real McCoys de Dundas, une communauté d'Hamilton en Ontario. Et lors de ses deux premières saisons avec Dundas, il remporta encore le championnat.

Il prît sa retraite en 2006 et est maintenant de retour au Cap Breton et donne des camps de hockey.

Sources:
wikipedia
hockeydb
legends of hockey
hbboard
ahl.com

Aucun commentaire: