Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 5 juillet 2014

Repêcher un défenseur...



Lorsque j'ai vu que les Panthers ont décidé de repêcher Aaron Eklblad la semaine dernière, je me suis mis à me poser des questions sur le fait de repêcher des défenseurs en premier. Je me suis demandé qu'est-ce qui poussait une équipe à faire le choix atypique, c'est arrivé que 13 fois en 50 ans pour un pourcentage de 26%, de prendre un défenseur à l'occasion d'un premier choix. J'en ai lancé l'hypothèse, après une petite réflexion, que le fait de choisir un défenseur était de 3 natures : soit ledit défenseur était un joueur exceptionnel, soit l'équipe a passé à côté de la ou les perles du repêchage en termes d'attaquant ou encore quand le repêchage était faible en attaquants exceptionnels. Partant avec cette typologie pas très scientifique, je me suis donné comme tâche de revoir tous les premiers choix en omettant Ekblad afin d'essayer de donner une étiquette à chacun de ces 12 défenseurs.


1- 1966 - Barry Gibbs - Bruins de Boston - Avant de chanter dans les Bee Gees, Barry Gibbs (le gars Bee Gees prend pas de "s") a été le choix de première ronde du repêchage de 1966. C'était une époque où le vieux système perdurait, celui où les jeunes signaient tôt avec des équipes de la NHL, donc une époque où les meilleurs étaient déjà la propriété d'équipes. Toutefois, comme Brad Park a été choisi au 2e rang, bien que Gibbs connut une carrière respectable, disons qu'on peut dire que ce choix fait partie de la deuxième catégorie, celle des choix qui ont passé à côté de la perle, bien que cette perle fut également un défenseur... (2)

2 - 1967 - Rick Pagnutti - Kings de Los Angeles - Un autre cas difficile à classifier puisque Pagnutti n'a jamais joué dans la NHL et que le maigre repêchage de 1967 où seuls 18 joueurs ont été sélectionnés et où seuls 3 joueurs ont joué dans la NHL n'a pas passé à l'histoire. Mais disons que si ce repêchage n'a pas eu de joueurs d'exception, on va le mettre dans la catégorie du repêchage faible. À noter que Pagnutti a été le dernier joueur à avoir été sélectionné en premier à n'avoir jamais joué dans la NHL. (3)



3 - 1973 - Denis Potvin - Islanders de New York - Sans contredit un joueur de la première catégorie. D'ailleurs, il est le seul francophone de la liste... (1)

4 - 1974 - Greg Joly - Capitals de Washington - Considérant que 3 joueurs membres du Temple de la Renommée, Mark Howe, Clark Gillies et Bryan Trottier, ont été sélectionné par la suite, on le mettra dans la deuxième catégorie. (2)

5 - 1976 - Rick Green - Capitals de Washington - Pour la deuxième fois en trois ans, les Capitals avaient le premier choix en 1976 et, pour la deuxième fois en trois ans, les Caps repêchèrent un défenseur. Quelques joueurs remarquables comme Bernie Federko (seul membre du Temple de la Renommée), Mike Liut, Randy Carlyle et Réal Cloutier furent sélectionnés, mais force est d'admettre que ce repêchage n'était pas de la cuvée exceptionnelle. J'ai hésité longtemps à noter ce repêchage, mais comme Bernie Federko est l'un des plus obscurs Hall Of Famer de sa génération, j'ai opté pour la typologie 3, que le repêchage était faible en attaquants exceptionnels. (3)

6 - 1979 - Rob Ramage - Rockies du Colorado - Les Rockies, pour ceux qui ne les ont jamais vu jouer comme moi, sont vénérés de nos jours pour leur uniforme exceptionnel, mais, pour ceux qui ont connu cette période, sont un exemple de médiocrité. Bien qu'une entourloupette ait fait que Wayne Gretzky ne devint pas disponible pour ce repêchage, contrairement aux autre jeunes joueurs de la WHA, ce dernier avait les autres jeunes prospect de la défunte ligue : Mike Gartner, Rick Vaive, Michel Goulet, Mark Messier et Glenn Anderson (que j'ai pris la peine d'inclure bien qu'il ne joua pas dans la WHA), les deux derniers d'ailleurs respectivement en deuxième et troisième ronde. De plus, le plus grand défenseur de sa génération, Raymond Bourque, était disponible. Donc les fameux Rockies qui avaient d'ailleurs déjà échangé leur premier choix de la saison suivante dès 1976 au Canadien, passèrent à côté de bien des joueurs qui auraient pu pimper le hockey au Colorado, donc... (2)


7 - 1982 - Gord Kluzak - Boston Bruins - Gord Kluzak devint, en 1982, le joueur le plus souvent considéré comme le plus grand "draft bust" de l'historie de la NHL lorsque les Bruins le préférèrent à Brian Bellows... Bien que l'on considère ce choix de 1982 comme un des pires, force est d'admettre que ce repêchage n'en fut pas un exceptionnel, les seuls attaquants remarquables étant le susnommé Brian Bellows, Pat Verbeek et le seul attaquant membre du Temple de la Renommée de l'encan, Doug Gilmour. À ce nombre on peut considérer le seul et unique Scott Stevens, un autre joueur dont l'intronisation au Temple de la Renommée a laissé perplexe... Donc bien que ce choix fut un désastre, j'invoquerait ici la faiblesse des attaquants pour ce choix, mais ça laisse place à débat... (3)

8 - 1992 - Roman Hamrlik - Lightning de Tampa Bay - On se souvient tous du jour où Phil Esposito a décidé de prendre ce défenseur qui plus tard allait rencontrer une ex-lofteuse comme pierre d'assise de son équipe devant Alexei Yashin. On invoque souvent la faiblesse de ce repêchage pour ce choix et donc... (3)

9 - 1994 - Ed Jovanovski - Panthers de la Floride - Les Panthers semblent bien aimer repêcher des défenseurs comme premier choix... Mais si on considère que les meilleurs attaquant repêchés lors de ce repêchage furent Milan Hejduk, Patrik Elias et Daniel Alfredsson, tous repêchés loin, et que repêcher des européens tôt était encore considéré comme une mauvaise chose, on peut se dire que ça aurait pu être pire pour les Panthers, ce repêchage était pas mal faible en joueurs exceptionnels repêchés en première ronde... Donc... (3)



10 - 1995 - Bryan Berard - Senators d'Ottawa - Bryan Berard a la particularité d'être le seul défenseur repêché en premier à avoir remporté le Calder. Jarome Iginla étant le seul attaquant vraiment remarquable sélectionné en première ronde, on peut invoquer que le fait que Berard eut un impact immédiat avant d'avoir son accident à l'oeil à un âge bien avant l'âge de maturité normal d'un défenseur comme poids pour dire que ce repêchage ne fut pas exceptionnel en attaquants comme raison du choix. Mais compte tenu qu'Iginla fut un des meilleurs joueur de sa génération, on peut peut-etre le mettre dans l'autre catégorie, mais j'irais avec la troisième catégorie... (3)

11 - 1996 - Chris Philips - Senators d'Ottawa - C'est peut-être signe que l'on vivait dans l'âge sombre du hockey offensifs, mais en 1996, pour la quatrième fois en 5 ans, un défenseur fut sélectionné premier au total. Comme Dainius Zubrus et Daniel Brière sont probablement les meilleurs attaquant sélectionnés durant la première ronde de ce repêchage et que Zdeno Chara repêché pas mal plus loin fait figure de meilleur joueur de l'encan de 1996... Donc aisément, on le mettra dans la troisième catégorie... (3)


12 - 2007 - Erik Johnson - Blues de St-Louis - Personnellement, je considère Erik Johnson comme un mauvais choix de première, ronde, j'ai même écrit à cet effet sur 25 Stanley il y a longtemps à cet effet. Mais on a juste à dire Claude "Dr Bootygrabber" Giroux, Jonathan "Mister Canada" Toews et Phil Kessel pour invoquer le fait de mettre Johnson dans la seconde catégorie. Enlevons la saison perdue de Johnson, il est clair que ce dernier n'a pas encore eu d'impact dans la NHL comme ces joueurs, même s'il est un défenseur. Des Doughty, Subban et Karlsson plus jeunes ont déjà des impacts plus significatifs pour permettre de voir à quel point Erik Johnson n'est pas non plus un des meilleurs défenseurs de sa génération... Repêcher un Erik avec un "k", on le savait tous que c'était douteux... (2)


Donc, vous pouvez peut-être contester mon classement pour certains repêchages, mais si on fait le décompte, on voit donc avec une évidence marquée que repêcher LE grand défenseur est une chose assez rare. Outre le choix unanime de Denis Potvin en 1973, aucun des grands défenseurs depuis 50 ans, ces Raymond Bourque, Larry Robinson, Niklas Lidstrom ou autres Scott Niedermayer, ne furent de ces choix. En fait, justement, Denis Potvin fut le seul de cette liste de défenseurs à avoir mis la main sur le trophée Norris... 

Et bien que cette liste est assez disproportionnée parce que beaucoup de ces défenseurs choisis en premier le furent à une époque où le hockey offensif n'était pas à la mode, au milieu des années 90, on peut noter qu'à 7 reprises (vous me pardonnerez encore mon opinion à propos de Bernie Federko et Doug Gilmour...), ces choix de défenseurs furent en raison de la faiblesse générale du repêchage, ce qui fait qu'à 4 reprises selon moi on a repêché des défenseurs en passant à côté d'attaquants d'exceptions (d'un défenseur, Brad Park, dans le cas de Barry Gibbs)...

Donc, selon mon très subjectif classement, on repêche plus souvent qu'autrement des défenseurs lorsque les années de repêchages sont faibles en joueurs remarquables, on se trompe assez souvent en faisant de la sorte, laissant souvent de futurs attaquants membre du Temple de la Renommée se faire repêcher par la suite et on peut presque dire que repêcher une légende de la ligne bleue se fait de manière anecdotique...

Tenez-vous le pour dit, Panthers, si on fait le geste assez discutable de se fier au passé, vous avez probablement pas un futur membre du Temple de la Renommée entre les mains...

La prochaine fois, on parlera de repêcher des gardiens en premier...

Aucun commentaire: