Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 22 août 2014

Les homonymes contemporains...








Je m'enlignais pour écrire un article afin de vous dire que, tout comme Chris Kontos, Tony Esposito avait un homonyme qui jouait de la batterie. En effet, un musicien/batteur de musique pop instrumentale borderline new age italien se nomme Tony Esposito...



Mais bon, en faisant mes recherches et comme la musique dudit Tony Esposito est un peu ordinaire, j'ai cru bon de parler d'autre chose, que j'ai découvert que la liste des joueurs ayant le même nom ayant évolué en même temps dans le monde du hockey.

C'est assez surprenant à quel point il y eut des homonyme contemporains dans la NHL :


Mike Boland (L'un portait une moustache et a évolué quelques matchs avec les Sabres en 1978-79 et un seul avec les Souts en 1974-75, passant la majeure partie de sa carrière s'échelonnant dans les années 70 et au début des années 80 dans la IHL. L'autre évoluait avec les Nationals d'Ottawa de la WHA lors de leur unique saison en 1972-73 et a évolué durant deux matchs avec les Flyers en 1974-75

Alain Cote (L'un n'a pas marqué un but un soir de 1987, l'autre nous a fait faire un "WTF?"quand on a vu qu'il y avait une carte Pro Set d'Alain Côté avec le Canadien... C'est dans l'adversité comme ça qu'on découvre que des gens peuvent avoir le même nom... D'ailleurs, des années plus tard, j'ai eu la même réaction ("Voyons, c'est pas Alain Côté, ça...") en voyant le dernier entraîner le St-François de Sherbrooke... Je suis incorrigible...)



David Jensen (L'un était natif du Massachussetts joua 69 matchs avec les Capitals et les Whalers, l'autre était natif du Minnesota et a joué 19 matchs avec les North Stars et a fait partie de l'équipe Olympique américaine lors des jeux de Sarajevo.



Bob Kelly (Un nom de tough... L'un était un Battleship, l'autre un Hound Dog


(Battleship...)


Claude Larose (L'un était franco-ontarien et a remporté 5 Coupes Stanley avec le Canadien, l'autre était natif de St-Jean et a passé la majeure partie de sa carrière dans la WHA avec les Stingers de Cincinnati et joua 25 matchs dans la NHL avec les Rangers en 1979-80...)

Bob Murdoch (L'un a remporté deux Coupes Stanley avec le Canadien (1971, 1973), a participé au match des étoiles en 1975 alors qu'il était un membre des Kings. Plus tard, en tant qu'entraîneur, il se mérita le Jack-Adams et une superbe carte Pro Set lors de son court passage derrière le banc des Jets. L'autre Bob Murdoch n'a pas eu le lustre du premier, mais a tout de même joué 260 matchs dans la NHL avec les Seals, les Barons et les Blues...)  





Bob Murray (L'un passa 194 matchs dans la NHL entre 1973-74 et 1976-78 avec les Flames d'Atlanta et les Canucks alors que l'autre, un peu plus connu, passa une quinzaine d'années avec les Blackhawks)



Alexandre Picard (Les deux ont le même âge et évoluent toujours dans le monde du hockey. L'un s'est beaucoup promené dans la NHL et a passé un court moment avec le Canadien et évoluait en Autriche l'an dernier alors que l'autre a passé plusieurs saisons avec les Blue Jackets et évoluait l'an dernier en Suisse avec Genève Servette. À noter qu'un Alexandre Picard-Hooper évoluait avec les Redmen de McGill dans les dernières années)





Stephane Richer (Eux aussi avaient le même âge... L'ont toujours d'ailleurs... L'un est le dernier joueur du Canadien a avoir marqué 50 buts en une saison, deux fois plutôt qu'une, l'autre s'est beaucoup promené, jouant 27 matchs en tout dans la NHL avec les Bruins, le Lightning et les Panthers sur une carrière de près de 20 ans passée pour la plupart dans la AHL et en Allemagne.)



Steve Smith (L'un a marqué dans son propre but mais a trois fois son nom sur la Coupe Stanley et l'autre n'a joué que 18 matchs dans la NHL avec les Sabres et les Flyers. Leur homonymie a d'ailleurs fait en sorte que la carte O-Pee-Chee 1988-89 du premier comportait une information sur le second...)



Petr Svoboda (L'un a été le premier tchèque à jouer 1000 matchs dans la NHL et a joué assez longtemps pour évoluer en même temps que le second, 14 ans plus jeune. Ce dernier ne joua que 18 matchs avec les Maple Leafs lors de la saison 2000-01.)



Petr Sykora (L'un connut une carrière de plus de 1000 matchs et 700 points et deux Coupes Stanley  (en 2000 et 2009) dans la NHL couronné par un retour inattendu en 2012-13 dans la NHL après un détour en Europe. L'autre a également eut deux passages dans la NHL, mais moins significatifs que ceux du premier. Le premier passage en fut un de 2 matchs en 1998-99 avec les Predators et l'autre fut en 2005-06 avec les Capitals avec qui il joua 10 matchs. Il évoluait toujours en République Tchèque l'an dernier avec Pardubice, l'équipe avec laquelle il a passé la majeure partie de sa carrière...)




Ron Wilson (L'un a été repêché par le Canadien en 1976 et a joué deux fois dans le système de l'équipe, une fois au début de sa carrière sans percer l'alignement et une autre fois au milieu des années 90 avec le Grand Club, avant d'entreprendre une carrière d'entraîneur. L'autre est celui qui es tout autant entraîneur mais est le plus connu des deux. Ce dernier a joué 177 matchs dans la NHL entre 1977-78 et 1987-88 avec les Leafs et les North Stars...


Et le meilleur pour la fin...

Greg Adams (Ces deux Greg Adams ont la particularité d'avoir été les seuls homonymes à avoir joué ensemble dans la NHL avec la même équipe. Le plus vieux, Greg C. Adams, s'était beaucoup promené dans la NHL mais avait passé une bonne de sa carrière débutée en 1980-81 avec les Capitals quand il fut échangé aux Canucks en 1989 lors de la date limite des transactions. L'autre Greg Adams, lui, évoluait avec les Canucks depuis une saison et était une des vedettes à l'attaque de l'équipe lorsque son homonyme s'amena sur la West Coast. Comme il était le plus jeune, on le surnomma "Gus" dans le vestiaire, surnom qui lui resta par la suite. Le premier prit le chemin de Québec l'été suivant alors que Gus évolua jusqu'en 1995 avec les Canucks, faisant donc activement parti de l'équipe qui atteint la finale de 1994.)

(Gus...)

Je ne sais pas si j'ai oublié des joueurs, mais...

Vous m'excuserez d'ailleurs d'avoir exclus les Jim et Jimmy Watson, les Niklas et Nicklas Bäckström  ainsi que les Matt et Matthew Carle parce que leur prénom était différent...

3 commentaires:

Maxime Vallières a dit…

Dans quelques années, Erik Karlsson pourrait être ajouté à la liste. L'un domine offensivement dans la LNH avec les Sens (je pense que vous le connaissez...) et l'autre a été un choix de quatrième ronde des Hurricanes en 2012. Il est encore loin de la LNH, mais il a tout de même le potentiel de jouer quelques matchs.

Jones a dit…

Même problème que Carle, Backstrom et cie : pas le même prénom.

Celui des Sens c'est Karl-Eric...:)

Jocelyn T. a dit…

Derek Smith de Quebec...Derek Smith de Belleville Ont. et un Derrick Smith aussi. je ne sais plus d'où!