Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 29 septembre 2014

Brian Lawton








Le Minnesota est l’état qui a produit le plus de joueurs pour la Ligue Nationale, avec une bonne avance sur le Massachusetts, deuxième.  Alors que dans plusieurs marchés américains, il faut expliquer et faire découvrir le sport, ce n’est pas le cas dans l’état aux 10 000 lacs.  Évoluant dans un marché naturel au sud de la frontière, l’équipe du Minnesota devrait être un pilier de la LNH.
 
Lorsqu’il a été représenté par les North Stars (de 1967 à 1993), ça n’a pourtant pas été souvent le cas.  D’ailleurs, qu’une équipe de hockey qui y est basée déménage, comme ce fut le cas lorsque les North Stars ont pris le chemin de Dallas, est pour le moins étonnant.  C’est un peu comme si une équipe de football déménageait du Texas…  (Mauvais exemple, les Oilers ont quitté Houston...)
 
En 1983, ceux qui se faisaient parfois appeler les No Stars repêchaient les premiers, mais pas à cause d’une mauvaise saison.  Au contraire, ils étaient dans une rare bonne période.  C’est plutôt qu’ils avaient échangé Anders Hakansson aux faibles Penguins contre George Ferguson, en plus d’une inversion de premiers choix.
 
À ce moment, les prospects américains étaient encore assez rares, même si certains commençaient à faire parler d’eux, comme Bob Carpenter par exemple. (voir texte du 27 janvier 2014)
 
La centrale de dépistage de la LNH avait classé au premier rang un jeune joueur d’une école secondaire du Rhode Island, Brian Lawton.  (Le Hockey News l’avait mis cinquième.)  Il y avait donc une certaine pression pour faire de Lawton le premier américain à être choisi en ouverture du repêchage.  Par contre, si le critère américain devait peser lourd dans la balance, il y avait tout de même des alternatives.  Pat Lafontaine (qui a joué son junior à Verdun) était disponible, tout comme un gardien d’une école secondaire de la région de Boston, Tom Barrasso.
 
En ouvrant ses options aux joueurs canadiens, on pouvait ajouter Sylvain Turgeon, John MacLean, Russ Courtnall, Cam Neely et… Steve Yzerman.
 
Le dg des North Stars, Lou Nanne, porta finalement son choix sur Lawton.  Jusqu’à ce jour, il demeure le seul joueur à être choisi premier au repêchage à provenir directement d’une école secondaire américaine.  (D’autres joueurs américains ont été choisis en ouverture de séance de repêchage, mais en provenance d’universités, du hockey junior canadien ou du programme national.)
 
Lawton s’est ensuite entraîné avec l’équipe olympique américaine, mais pressés de compter sur lui, les North Stars l’incitèrent à passer pro immédiatement. (À l’époque, ça le disqualifiait pour les Olympiques).  Lawton n’alla donc pas à Sarajevo et perdit une occasion de poursuivre son développement.  Il joua plutôt 58 matchs avec le Minnesota, dans une saison où il subit quelques blessures et où il se plaignit de son temps de glace.  Il choisit de porter le numéro 98, à une époque où le 99 de Wayne Gretzky était partout.  Le geste attira une certaine attention, d’autant plus que les numéros élevés demeuraient rares à ce moment.
 
Dans une période très offensive, Lawton obtint 10 buts et 21 passes.  Pendant ce temps, Turgeon compta 40 buts à Hartford, Lafontaine alla à Sarajevo, Yzerman amassa 87 points avec une équipe faible à Détroit et Barrasso se mérita le Calder (recrue de l’année) et le Vézina (meilleur gardien) à Buffalo.
 
L’année suivante, Lawton régressa.  Peut-être s’est-on rendu compte que son développement avait été court-circuité.  Toujours est-il qu’il passa la moitié de la saison avec les Indians de Springfield de la Ligue Américaine.  Lawton finit par abandonner le 98.
 
En 1985-86, il passa toute la saison avec les Stars, avec qui il amassa 35 points, avant de revenir avec une récolte de 44 points la saison suivante, son sommet en carrière.  C’est par la suite qu’il s’est mis à descendre.
 
Il a passé une saison supplémentaire au Minnesota, avant d’être incapable de se tailler un poste en 1988.  Refusant de se rapporter à la filiale de Kalamazoo, il fut finalement échangé aux Rangers, avant de se mettre à changer d’adresse à répétition.  Au début, il était échangé, pour par la suite passer par le ballotage ou ne pas voir son contrat renouvelé.  Il a passé par plusieurs organisations, où il jouait d’abord plus ou moins régulièrement, puis d’autres où il n’a joué que sporadiquement avant de passer dans des endroits où il ne joua qu’avec le club école.  Les Whalers, les Nordiques (dans leur période la plus sombre), les Bruins et les Kings l’ont déjà eu sur leur liste de paie.
 
En 1991-92, il profita de l’arrivée des Sharks de San Jose pour revenir dans la LNH.  L’expérience dura une saison et demi.  Assigné à la filiale de Kansas City, il refusa de s’y rapporter.  Il fut finalement échangé aux Devils, équipe avec qui il n’a jamais joué.
 
Sa fiche en carrière de 112-145-266 en 483 matchs est évidemment bien loin de celle d’Yzerman (692-1063-1755 en 1514 matchs).
 
Suite à sa carrière de joueur, Lawton est devenu agent de joueur.  Il travailla pendant un moment en partenariat avec Mike Liut et eut comme clients des joueurs comme Mike Modano, Sergeï Fedorov et Ryan Malone.
 
En 2008, il fit le saut du côté de l’administration.  Il attira l’attention des nouveaux propriétaires du Lightning de Tampa Bay, Oren Koules et Len Barrie, en leur soumettant un plan détaillé sur comment relancer l’équipe.  Il fut nommé vice-président.  Le nouveau trio prit beaucoup de place, laissant le dg Jay Feaster en plan.  La nouvelle administration fit l’acquisition du client de Lawton, Ryan Malone.  Elle embaucha également son père Greg (voir texte du 24 mai 2011), jusque-là dépisteur avec les Coyotes.  Lorsque frustré, Feaster démissionna, Lawton prit officiellement le poste.
 
Ce n’est pas vraiment par les performances de l’équipe sur la glace que le règne de Lawton fut caractérisé.  On retiendra surtout cette histoire plutôt abracadabrante de  négociation plus ou moins publique avec Bob Gainey, au sujet d’un potentiel échange impliquant Vincent Lecavalier.  À noter que ce dernier venait pourtant à peine de signer un long et lucratif contrat avec le Lightning.  (Oui, il s’agit du contrat que Tampa Bay finit par racheter.)
 
Lorsque la bagarre éclata entre les deux propriétaires (avec une des causes le sort réservé à Lecavalier), ils finirent par se résoudre à vendre l’équipe.
 
La nouvelle direction mit peu de temps à congédier Lawton.  Celui-ci fut finalement remplacé par… Steve Yzerman.
 
Sources : hockeydb.com, hockeydraftcentral.com, wikipedia.org.

Aucun commentaire: