Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 10 janvier 2015

Les dépositaires de la Coupe...











Je savais q'il y avait un mec qui passe son temps avec la Coupe Stanley, mais je ne savais pas à quel point la chose relevait presque de l'aristocratie. Il m'est passé par la tête de rechercher récemment à propos de qu'est-ce qui fait en sorte qu'on devient gardien de la Coupe Stanley et les résultats m'ont assez impressionné...


L'idée d'un dépositaire (trustee en anglais) de la Coupe remonte à la création même de la Coupe Stanley lorsque le gouverneur général du Canada, Lord Stanley, donna un bol à punch en argent au peuple canadien pour souligner la meilleure équipe de hockey amateur du Canada. Lorsqu'il donna donc le trophée, il nomma deux personne dignes d'être les administrateurs de la Coupe Stanley avec cinq règles de base :

1- Les gagnants doivent retourner la Coupe en bon état lorsque requis par les gardiens afin qu'il peut être remis à une autre équipe gagnant.
2- Chaque équipe gagnante, à ses propres frais, peut avoir son nom et l'année du championnat gravé sur une bague en argent montée sur la Coupe.
3- La Coupe restera un trophée de défi, et ne doit pas devenir la propriété d'une équipe, même si a remporté plus d'une fois.
4- Les dépositaires doivent maintenir une autorité absolue dans toutes les situations ou les différends sur le vainqueur de la Coupe.
5- Si l'un des dépositaires décède, démissionne ou abandonne ses fonction, celui restant désigne un remplaçant.

Donc lors de la création de la Coupe Stanley, les deux gardiens étaient en quelque sorte ceux qui étaient presque "anoblis" de de l'administration de la Coupe Stanley plutôt que la tâche plutôt protocolaire que l'on connaît de nos jours. Les deux gardiens originaux devaient non seulement s'assurer que la Coupe ne soit pas trop maganée, ils étaient l'autorité qui s'assuraient du respect et de la logique des règles des challenges à l'époque où des équipes de différentes ligues pouvaient remporter la Coupe Stanley.



Les deux premiers dépositaires avaient été nommés, comme je l'ai dit plus haut, par Lord Stanley se nommaient John Sweetland et Philip D. Ross (photo), le premier étant médecin et shériff et l'autre étant un journaliste et propriétaire de journal de la région d'Ottawa. Ross fut d'ailleurs un des premiers joueurs de hockey de la région d'Ottawa, évoluant d'une manière sporadique avec le Ottawa hockey club, l'équipe qui sera connue plus tard sous le nom de Silver Seven et de Senators. Il sera l'un des dépositaires de la Coupe jusqu'à sa mort en 1949, faisant de son règne de 56 ans, le plus long règne. Il a, à ce titre, été également le dépositaire de la Coupe Minto (photo ci-dessous), emblème de la crosse et aurait refusé ce titre lors de la mise sur pied de la Coupe Grey.



John Sweetland pour sa part décèdera en 1907 et à sa mort, Ross nommera William Foran, une personne haut placée dans l'État canadien impliquée dans le hockey de la région d'Ottawa depuis les débuts du siècle. En 1931, Foran a notamment été favorable à ce que la Coupe Stanley soit décidée entre le champion de la NHL, alors dépositaire unique de la Coupe depuis quelques années) et celui de la AHL. La NHL bloqua l'initiative de Foran et continua à être l'unique dépositaire de la Coupe jusqu'a nos jours... En 1941, Foran devint également le dépositaire de tous les trophées de la NHL. Il décéda en 1945 alors que Philip D. Ross était toujours l'autre dépositaire de la Coupe, nommé en 1893... 

Suite au décès de William Foran, c'est un ancien arbitre et ancien entraîneur des Quakers de Philadelphie lors de leur unique saison, Cooper Smeaton, qui prit sa place. Smeaton fut plus considéré comme le second dépositaire, donnant seulement à quelques occasion la Coupe Stanley aux champions,  sans plus. Il décéda en 1978. Durant la charge de Smeaton, Philip D. Ross décéda en 1949 à l'âge vénérable de 91 ans et fut remplacé par un autre personnage gravitant autour des dirigeants de la NHL, Mervyn "Red" Dutton. 

Red Dutton est né dans l'Ouest et joua le gros de sa carrière dans la ligue de l'Ouest avec les Tigers de Calgary, l'équipe qui affronta le Canadien en 1924 en finale de la Coupe Stanley. Il vint dans l'Est en 1926 afin de se joindre aux Maroons, mais c'est avec les Americans de New York/Brooklyn que Dutton fit ses marques dans la NHL. Après une carrière fort respectable, il devint tour à tout entraîneur, directeur général et propriétaire de l'équipe. C'est lui qui en 1942 suspendit les activités de l'équipe jusqu'à la fin de la Guerre... Siégeant toujours sur le conseil des gouverneurs de la NHL malgré la disparition de l'équipe, Dutton devint président par intérim de la NHL en 1943 suite au décès de Frank Calder. Suite au refus des autres gouverneurs de réactiver la franchise des Americans de New York, Dutton remis sa démission à titre de président de la NHL en 1946 et fut remplacé par Clarence Campbell, un autre futur gardien de la Coupe... D'ailleurs, croyant ferment que les Rangers furent pour beaucoup dans cette décision, il leur dit qu'ils n'allaient jamais remporter la Coupe Stanley de son vivant, chose qui s'est produite... C'est donc en 1950 que Dutton fut nommé dépositaire de la Coupe Tâche qu'il s'aquitta très bien jusqu'à son décès en 1987. Ce fut d'ailleurs presque la seule tâche qu'il fit pour la NHL, lui qui avait toujours le goût amer de la disparition des Americans...



Suite au décès de Cooper Smeaton en 1978, ce fut Clarence Campbell, alors âgé, malade et sorti de son poste de dictateur président de la NHL dans la disgrâce l'année précédente, qui fut nommé par Red Dutton dépositaire de la Coupe, poste qu'il occupa sans trop d'intérêt jusqu'à son décès en 1984. À son décès, un juge de la Cour Suprême du Canada nommé Willard Estey devint obtint le poste jusqu'à son décès en 2002. Lors du décès de Red Dutton en 1987, pour sa part, l'autre poste de dépositaire fut donné à Brian O'Neill (photo ci-dessus), ancien assistant de Clarence Campbell qui possède toujours le poste à l'âge de 85 ans. En 2002, suite au décès de Willard Estey, un ancien arbitre, et également ancien vice-président de la NHL et président du Temple de la Renommée du hockey nommé Scotty Morrison fut nommé dépositaire de la Coupe. Il occupe toujours le poste à l'âge de 84 ans.

Vous voyez donc que c'est un poste qu'on se donne entre amis...  Comme des bons aristocrates... Lord Stanley serait fier!

Et vous êtes donc surpris de savoir que Philip Pritchard, le mec payé pour être toujours avec la Coupe Stanley, donc payé à voir des gens heureux à l'année (quelle job de rêve), n'est pas un de ces fameux gardien officiel de la Coupe... Espérons qu'il le deviendra, il le mérite probablement plus que les autres qui ont eu le rôle précédemment...



Donc, récapitulons :

Première lignée de dépositaires :
Sheriff John Sweetland (1893-1907) 
William Foran (1907-1945)
Cooper Smeaton (1946-1978)
Clarence Campbell (1979-1984)
Willard Estey (1984-2002)
Ian "Scotty" Morrison (2002-

Deuxième Lignée de dépositaires :
P. D. Ross (1893-1949)
Red Dutton (1950-1987)
Brian O'Neill (1987-


Donc si vous espérez vivre vieux, je vous suggère d'être de la deuxième lignée...

Aucun commentaire: