Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 21 mai 2015

Histoire de cartes - Les homonymes




 

Bien qu’être un joueur de hockey professionnel représente une forme de célébrité, il peut arriver qu’une autre personne connue (pour une bonne ou une mauvaise raison) porte le même nom.
 
En voici des exemples :
 
Ron Stewart
 
Pendant que Ron Stewart connaissait une carrière toute étoile avec les Rough Riders d’Ottawa (de 1958 à 1970), au même moment, un autre Ron Stewart s’alignait avec les Maple Leafs, les Bruins et les Rangers.
 
 
Jim Morrison
 
Alors que Jim Morrison et ses Doors chantaient Riders on the Storm et L.A. Woman en 1971, l’autre Jim Morrison terminait sa carrière avec les Penguins, après avoir joué avec les Maple Leafs, les Bruins, les Red Wings, les Rangers et les As de Québec de la Ligue américaine.
 
Cam Newton
 
Cam Newton, un gardien, a joué dans les années 1970 avec les Penguins, en plus de jouer dans l’AMH avec les Cougars de Chicago, les Spurs de Denver (voir texte du 11 janvier 2009), les Civics d’Ottawa et les Crusaders de Cleveland.
 
Il a accroché ses jambières plus de 12 ans avant que naisse son homonyme, futur premier choix du repêchage de la NFL de 2011 et quart-arrière des Panthers de la Caroline.
 
Jim Jones
 
En 1978, pendant que Jim Jones jouait avec les Maple Leafs, le gourou Jim Jones menait plus de 900 de ses fidèles à un suicide collectif, à Jonestown, en Guyana.
 
 
Pierre Lacroix
 
De 1979 à 1983, Pierre Lacroix s’est aligné avec les Nordiques et les Whalers, pour ensuite se diriger vers la Suisse et la France.
 
À partir du milieu des années 1980, un populaire prédicateur du même nom animait une émission à la télévision.
 
Et il ne faudrait pas oublier un troisième Pierre Lacroix, d’abord agent de joueurs, puis directeur-gérant des Nordiques et de l’Avalanche.
 
Jim Johnson
 
Pendant que Jim Johnson menait les Hurricanes de l’Université de Miami au championnat national (1987) et les Cowboys de Dallas à deux Super Bowls (1993 et 1994), un autre Jim Johnson jouait plus de 800 matchs dans la LNH.
 
De 1985 à 1998, il a porté les uniformes des Penguins, des North Stars, des Stars, des Capitals et des Coyotes.
 
Kevin Brown
 
Dans les années 1990, Kevin Brown a joué quelques matchs avec les Kings, les Whalers, les Hurricanes et les Oilers.
 
Sa carrière a été dans l’ombre de l’autre Kevin Brown, lanceur droitier qui a remporté plus de 200 matchs et qui, après la saison 1998, est devenu le premier joueur des Ligues majeures à signer un contrat de 100 millions (pour 7 ans), avec les Dodgers.  Toutefois, il a été nommé dans le rapport Mitchell, au sujet de l’utilisation de stéroïdes.
 
 
André Roy
 
Quatre ans avant la naissance du futur joueur des Sénateurs et du Lighning (et du futur animateur de Hors Jeu 2.0), un autre André Roy s’active au sein du FLQ.  Ami de Jacques Lanctôt, ce serait lui qui aurait rédigé la première version du manifeste, avant d’être arrêté.
 
 
John Madden
 
Le futur joueur des Devils n’avait que trois ans en janvier 1977, lorsque l’autre John Madden mena les Raiders d’Oakland à la victoire au Super Bowl.  Après sa carrière d’entraîneur, il oeuvra pendant 30 ans comme commentateur.  On le connait aussi pour les jeux vidéo qui portent son nom.
 
Paul Martin
 
En décembre 2003, pratiquement au même moment où Paul Martin, un américain, débutait sa carrière avec les Devils, de l’autre côté de la frontière, son homonyme devenait premier ministre du Canada.
 
Chad Johnson
 
Chad Johnson, un gardien, a passé la dernière saison avec les Islanders après être passé par Boston, Phoenix et les Rangers.
 
Il porte le même nom que le flamboyant Chad ″Ochocinco″ Johnson, qui a joué avec les Bengals de Cincinnati et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.  Nous avons même pu le voir à Montréal, avec les Alouettes.
 
Hyperactif des médias sociaux, reconnu pour ses frasques, il a participé à Dancing with the Stars, eu sa propre téléréalité, apparu à l’émission de lutte Raw de la WWE, fait des essais au soccer et au rodéo.  Et pendant un moment, il a réellement changé son nom de Johnson à Ochocinco (Huit Cinq en espagnol, alors qu’il porte le numéro 85).
 
 
Jack Johnson
 
En 2006, alors que Jack Johnson débutait sa carrière avec les Kings (il est maintenant avec les Blue Jackets), l’autre Jack Johnson chantait la bande sonore de Curious George (George le petit curieux).



Demande de Mathieu Gravel

Jim Car(r)ey

En 1994, pendant que Jim Carrey tournait The Mask et Dumb and Dumber, Jim Carey se joignait aux Capitals, pour une carrière beaucoup plus éphémère que celle de l'acteur qui porte le même nom.


Pour les joueurs de hockey qui portent le même nom... qu'un autre joueur de hockey, voir texte du 22 août 2014.

Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas.

Aucun commentaire: