Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 3 juin 2015

Histoire de patch : La patch de la finale








C'est bientôt l'heure de la finale de la coupe Stanley et pour l'occasion j'ai décidé de vous parler de l'histoire de la "Patch" de la finale que l'on retrouve sur les chandails des joueurs des deux dernières équipes en lice pour l'obtention de la coupe Stanley. Par le fait même je vous offre un petit retour dans le temps où vous pourrez vous remémorer des souvenirs des équipes championnes et aussi des équipes perdantes qu'on a un peu oublié, le tout parsemé d'anecdotes et de statistiques. Vous pourrez voir que l'histoire s'écrit et se ré-écrit à chaque année.



C'est en 1989 que la ligue décida de faire porter cet écusson aux deux équipes se rendant en grande finale. Pour cette première année, la patch fut portée sur l'épaule gauche de chaque joueur. C'est donc avec cette patch que les Flames de Calgary l'emportèrent contre les Canadiens en 6 matchs et que Lanny McDonald put enfin mettre la main sur la coupe. C'était par le fait même la première fois qu'une équipe championne avait déménagé d'une autre ville, les Flames étant déménagé d'Atlanta en 1980.



L'année suivante, la patch fut déplacée au côté droit de la poitrine. Durant cette finale, les Bruins espéraient une revanche de la finale de 1988 contre les Oilers mais ces derniers n'avaient pas dit leur dernier mot et mirent la touche finale à leur dynastie de 5 coupes Stanley en 7 ans et ce malgré le départ de Wayne Gretzky. Ils l'emportèrent en 5 matchs. 



Pour la première fois depuis 1981, aucune équipe Canadienne ne se rendit en finale alors que les Penguins et les North Stars mirent fin à la domination du Canada lors de la finale de 1991. C'était aussi la première et seule fois que deux équipes de l'expansion de 1967 s'affrontaient en finale. Aucun changement à la patch si ce n'est que l'année. Les Penguins et Mario Lemieux l'emportèrent en 6 matchs et les North Stars déménagèrent à Dallas en 1993.



Les Penguins espéraient devenir la nouvelle dynastie de la ligue et ils étaient bien partis, disposant des Blackhawks en 4 matchs pour conserver le titre. Lemieux remporta un deuxième trophée Conn Smythe d'affilée, devenant le 2ème joueur de l'histoire à accomplir cet exploit (l'autre étant Bernard Parent avec les Flyers).



Pour le centenaire de la coupe Stanley en 1993, la ligue modifia légèrement la patch. Pour cet année historique, on eut droit à une finale mettant en vedette l'équipe qui remporta la coupe le plus souvent contre l'équipe du meilleur joueur de l'histoire, Wayne Gretzky et les Kings de Los Angeles. C'était la dernière finale disputée au Forum de Montréal et la dernière de Gretzky également. Ah, que de bons souvenirs. Les Canadiens disposèrent des Kings en 5 matchs. C'était la dernière année où l'équipe championne était composée seulement  de joueurs nord-américains et la dernière équipe championne au Canada.



Pour la finale de 1994, une modification fut apportée pour le chandail des Rangers de New York dont le lettrage prend beaucoup de place. La patch fut placée à l'épaule gauche, comme en 1989. Pour leur part, les pauvres Canucks la portèrent à l'endroit régulier. Une modification fut aussi apportée sur la patch alors que le nom des conférences changea pour la saison 1993-94. Adien conférence de Galles et Campbell... Les Rangers mirent fin à une disette de 54 ans sans championnat en l'emportant en 7 matchs. Sept joueurs des Rangers avaient auparavant remporté la Coupe avec les Oilers en 1990. C'est aussi la première année où des joueurs nés en russie eurent leur nom gravée sur la coupe (Alex Karpotsev, Alex Kovalev, Sergei Nemchinov et Sergei Zubov).



Après une grève des joueurs qui écourta la saison à 48 matchs, un changement fut apportée à la patch pour la finale de 1995 entre les Devils et les Red Wings. La couleur dominante était désormais le noir et l'année était plus proéminante. Les Devils débutèrent leur période de dominance dans la ligue avec cette première conquête gagnée en 4 matchs contre Détroit.



Comme les temps changent vite... En 1996 la finale opposait 2 équipes qui n'existaient pas avant 1993, les Panthers de la Floride et l'Avalanche du Colorado. Les anciens Nordiques, fraichement déménagés de Québec en 1995, remportèrent la coupe en 4 matchs.



Pour une troisième année consécutive, l'équipe championne de la coupe l'emporta en 4 matchs alors que les Red Wings vengèrent leur élimination rapide de 1995 en faisant le même coup aux Flyers pour remporter leur première coupe depuis 1955.



Les Red Wings réussirent à conserver le titre pour une deuxième année d'affilée, la dernière équipe à avoir accompli cet exploit maintenant rarisimme en ces temps de parité. Encore une fois ce fut par balayage, cette fois aux mains des Capitals de Washington qui eux effectuaient leur première présence en finale (et leur seule à ce jour). 



La finale de 1999 est ternie à jamais par l'image du "No Goal" de Brett Hull alors que la ligue et le hockey étaient en pleine ère "dead puck" et où le règlement ridicule du patin dans le cercle du gardien était de mise. Quoiqu'il en soit, la finale de 1999 fut gagnée par les Stars de Dallas en 6 matchs contre les Sabres de Buffalo. Cette version de la patch en était à sa dernière année, tout comme le règlement du patin...



La patch fut modifiée pour le nouveau millénaire et les Devils remirent la main sur le trophée lors de cette finale gagnée en 6 parties contre Dallas. C'était la première fois que les deux équipes en finale étaient deux franchises relocalisées. 



L'Avalanche du Colorado remporta le trophée pour la deuxième fois de leur histoire en 2001. Comme les deux années précédentes, l'équipe perdante était l'équipe défendant la coupe alors que l'Avalanche élimina les Devils, champions l'année précédente qui eux avaient battu les Stars l'année d'avant. On se rapelle surtout de cette finale comme étant celle de la consécration pour Raymond Bourque, qui put enfin mettre la main sur la coupe après 22 saisons.



Les Red Wings remirent la main sur le trophée en 2002 en éliminant les Hurricanes de la Caroline en 5 matchs. C'était la première coupe pour plusieurs joueurs vétérans comme Luc Robitaille, Fredrik Olausson, Steve Duchesne et Dominik Hasek. C'était aussi la première participation en finale pour la franchise des Hurricanes/Whalers. Le cycle de victoire se répéta pour les équipes championnes alors que les Devils (1995 et 2000), l'Avalanche (1996 et 2001) et les Red Wings (1997-2002) remportèrent la coupe dans le même ordre...



Les Devils mirent la main sur la coupe pour la 3ème fois en 9 ans. Cette période de 1995 à 2003 marqua la dominance des Devils, Red Wings et de l'Avalanche qui se partagèrent 8 coupes en 9 ans. En 2003, ce sont les Mighty Ducks qui tentèrent de freiner les Devils, se rendant à la limite de 7 matchs. Leur gardien Jean-Sébastien Giguère remporta d'ailleurs le Conn Smythe, le dernier à ce jour à la gagner dans une cause perdante.



Après 10 ans sans équipe canadienne en finale, les Flames de Calgary espéraient ramener le trophée au Canada. Mais le Lightning de Tampa Bay, à sa première présence en finale, l'emporta en 7 matchs. Ce fut la dernière année de cette version de la patch. Tampa Bay est la ville la plus au sud à avoir acceuilli la coupe Staney.



Après une saison perdue à cause du lock-out de 2005, la finale revint après un an d'abscence et la patch fut rajeunie pour l'occasion. La forme ronde disparaissa et on élimina les mots "Conference" pour ne laisser que "Eastern" et "Western". Les Oilers tentèrent de remettre la main sur le trophée pour la première fois depuis 1990 et de devenir la première équipe à remporter le trophée en étant classé 8ème de leur conférence. Les Hurricanes l'emportèrent toutefois en 7 matchs et les Oilers (et moi-même) ne s'en sont pas encore remis...



Aucune modification pour la version de 2007 mais les Ducks eux changèrent de nom et de chandail, adieu Mighty Ducks... Ils devinrent la première équipe de l'Ouest nord-américain à remporter la coupe depuis les Cougars de Victoria en 1925 et la première de la Californie. Comme les Flames et les Oilers avant eux, les Sénateurs ne purent ramener la coupe au Canada. Ils perdirent la série en 5 matchs.



Les deux dernières équipes ayant réussi à remporter la coupe 2 années d'affilée s'affrontèrent lors de la finale de 2008. La patch fut modifiée pour l'occasion mais cette version est la seule à n'avoir servi qu'une seule fois. Le nom des conférences fut enlevée et le mot Stanley Cup occupait plus de place. Les Red Wings l'emportèrent en 6 matchs.



Les Penguins eurent leur revanche en 2009 contre les Red Wings, l'emportant en 7 matchs. La patch fut modifiée de nouveau et ce modèle est toujours en place. Le mot Stanley Cup est désormais secondaire au mot "Final". Je pense que ce n'est pas nécessaire, si tu dispute la coupe Stanley, il me semble que c'est clair que tu es en finale... Anyway, les Penguins remirent la main sur le trophée pour la première fois depuis 1992 et empêchèrent les Red Wings de répéter le "repeat". 



En 2010, les Blackhawks mirent fin à leur disette en mettant la main sur la coupe pour la première fois depuis 1961, laissant les Maple Leafs et les Blues avec le record de longévité sans victoire de la coupe Stanley. Il l'emportèrent en 6 matchs contre les Flyers qui eux perdaient en finale pour la 6ème fois depuis leur conquète en 1975.




Une autre disette se termina en 2011 alors que les Bruins gagnèrent le trophée pour la première fois en 39 ans. Ils l'emportèrent face aux Canucks en 7 matchs, eux qui en étaient à leur troisième présence infructueuse en finale. 



En 2012, Les Kings de Los Angeles mirent la main sur la coupe pour la première fois depuis leur arrivée dans la ligue en 1967. Ils l'emportèrent en 6 matchs contre les Devils et devinrent la première équipe classée au 8ème rang à remporter la coupe dans l'histoire de la ligue. 



En 2013, on eu droit à un affrontement entre deux équipes des "Original 6" pour la première fois depuis 1979 (Canadiens vs. Rangers) alors que les Blackhawks et les Bruins s'affrontèrent. Les Blackhawks l'emportèrent en 6 matchs.



L'an dernier, les Rangers retournèrent en finale pour la première fois en 20 ans et comme en 1994, la patch fut placée sur l'épaule gauche. Les Kings remportèrent une deuxième coupe en 3 ans en gagnant la série en 5 matchs. 

La version actuelle de la patch en est mainenant à sa 7ème année, ce qui est d'ailleurs un record. Je trouve personnelement qu'elle manque de punch et de couleur. Le mot "Final" n'est pas nécessaire et je m'ennuie d'y voir le nom des conférences. J'espère revoir un jour une version dans un cercle comme dans le temps...

Aucun commentaire: