Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 30 juillet 2015

La série Upper Deck 1993-94









Je viens de passer presque deux semaines à gosser avec des cartes Pro Set 1990-91 et comme on le sait, cette collection était loin d'être magnifique. C'est pourquoi j'ai décidé aujourd'hui d'aller dans la direction opposée et de parler de ma série de cartes de hockey préférée, la série Upper Deck 1993-94, selon moi la dernière collection de cartes digne de ce nom et la meilleure de tous les temps.


























Comme on le sait tous, le hobby du collectionnage de cartes de sport connut ses années fastes au début des années 90 et on eut alors droit à une période de spéculation et de surproduction sans précédent. Les compagnies de cartes de hockey se mirent à publier sans retenue et comme la compétition était féroce, ces compagnies durent innover pour se démarquer de leurs compétiteurs. Vers la moitié de la décennie, ils commençaient à pousser un peu trop loin en matière de design. On commença à retrouver de plus en plus de cartes à effets spéciaux, des hologrammes, des arrières-plans psychédéliques, des effets photoshop douteux et surtout du lettrage chromé... tout pour attirer l’œil de leur jeune public naïf qui croit que parce qu'une carte a un lettrage en or reluisant, elle vaut plus cher que celle qui n'en a pas. Ce phénomène n'était cependant pas exclusif aux cartes de sport, je pense surtout aux comics américains qui vivaient à la même époque le même cauchemar de surproduction et d'artifices visuels inutiles.

C'est ce qui fait en sorte que vers 1995, tes nouvelles cartes de hockey ressemblaient à ça...




Pour ma part, contrairement à plusieurs d'entre vous, j'ai commencé à collectionner des cartes de hockey sur le tard, soit vers 1992-93. J'ai particulièrement embarqué suite à la conquête de la coupe Stanley des Canadiens à l'été 1993. Je me rendais au club vidéo de ma ville, là où on retrouvait le plus de choix, et j'achetais plusieurs paquets de différentes compagnies comme Dunruss, Leaf, Pinnacle, Parkhurst etc... mais j'achetais surtout la nouvelle série Upper Deck de cette année-là, en espérant mettre la main sur mes joueurs préférés. J'espérais surtout trouver la carte de mon joueur favori de l'époque, Kirk Muller des Canadiens.

Kirk Muller et Wayne Gretzky






















La compagnie Upper Deck était arrivée sur la scène du hockey en 1990 et ils révolutionnèrent le hobby par leur belles cartes en carton glacé aux photos aguichantes et devinrent la principale compagnie de l'industrie, titre qu'ils ont toujours de nos jours. Si leurs premières séries étaient très populaires et très belles, c'est selon moi en 1993 qu'ils atteignirent leur zenith avec cette série 93-94 dont je vous parle aujourd'hui. Il y a quelques années, je me suis commandé une boite de paquets scellés de cette série en espérant pouvoir compléter ma collection que j'avais débuté vingt ans auparavant avant de perdre intérêt envers ce hobby. Voici donc quelques-unes de mes cartes favorites de cette série magistrale.




Les cartes Upper Deck ont toujours eu la particularité d'avoir une marge blanche sur le contour de la carte lors de leurs premières années. Cette série ne fait pas exception. Sur le devant, on retrouve un cadrage simple aux couleurs de l'équipe du joueur ainsi que son nom dans un rectangle en forme subtile de bâton de hockey. L'arrière de la carte est essentiellement construit de la même manière avec les statistiques récentes du joueur ainsi que les infos de base, sans informations inutiles comme les passe-temps du joueur ou ce qu'il fait avec ses beaux-frères durant la saison morte.



Mais l'élément qui fait de cette série la meilleure de tous les temps selon moi est la qualité des photos. Upper Deck se distinguait déjà des ses compétiteurs avec leurs excellentes photographies des joueurs mais ils se surpassèrent durant la production de cette série où les photos sont tellement bonnes que lorsque je feuillette mon cartable, il y a tellement de mouvement dans les photos que j'ai l'impression de me retrouver dans un vidéo récapitulatif de la saison 92-93, qui est également une des saisons les plus excitantes de l'histoire.



Le choix des photos était excellent pour la grande majorité des cartes et parfois la 2ème photo à l'arrière de la carte était souvent meilleure que celle sur le devant. Les autres compagnies avaient tendance à ne mettre que le visage du joueur à l'arrière mais Upper Deck nous en donnait pour notre argent avec deux bonnes photos. La série 93-94 n'était pas la première à inclure deux photos mais dans les années précédentes, le design n'était pas aussi parfait et les statistiques étaient disposés à l'horizontal tandis que la photo était à la verticale, ce qui n'avait pas le même impact... 



Les cartes des gardiens de buts étaient souvent à l'horizontale et les gardiens n'étaient presque jamais photographiés au repos mais bien souvent en situation de péril ou bien encore mieux en train d'effectuer un arrêt. 



On était loin des cartes souvent décevantes de gardiens de buts photographiés pendant l'hymne national ou bien durant les échauffements d'avant-match. Cette carte de Bob Essensa est définitivement une de mes préférées.



J'aime particulièrement les cartes où l'on voit le joueur tenter de marquer un but et/où célébrant un but marqué. Sur cette carte de Dino Ciccarelli on a droit aux deux options.



C'était également la première année où l'on pouvait retrouver des cartes des nouvelles équipes d'Ahaheim et de la Floride. Celle-ci de Troy Loney est une des mes favorites, particulièrement à cause de la photo à l'arrière de la carte.

 
Pour une raison quelquonque, je crois que le photographe et/ou le graphiste de cette série affectionnait particulièrement les Stars de Dallas (nouvellement déménagés du Minnesota) alors que beaucoup des cartes les plus spectaculaires de cette série sont des cartes des Stars. En voici quelques-unes...




Voici d'autres excellentes cartes de gardiens de but.



Comme n'importe quelle série de cartes de hockey, on retrouve également quelques spécimens de cartes plus bizarres que les autres. En voici quelques-unes.


Joel Otto plaquant Dino Ciccarelli à l'avant et jouant au football à l'arrière...


Arturs Irbe au repos à l'avant et en action à l'arrière...


Chris Kontos relaxant au soleil à l'avant mais une photo en action à l'arrière...


Mark Messier recevant un "headbutt" de la part d'Eric Lindros et une photo à l'entrainement à l'arrière...


Cette photo bizarre de Sandis Ozolinsh à l'arrière...


En plus des cartes régulières, on a aussi droit à des cartes spéciales comme celles des "Team points leaders" pour chacune des équipes. Il y avait aussi les cartes de chacun des joueurs ayant atteint la marque des 100 points. Et comme la saison 92-93 était une des plus explosives de l'histoire moderne, on en retrouve un bon paquet. Normalement je n'aime pas ces cartes spéciales dans les autres séries, je pense notamment à des séries comme Score ou Topps qui nous sortaient des cartes d'équipes inutiles et pas attrayantes. Mais dans la série Upper Deck 93-94 j'adore ces cartes spéciales.


On retrouve dans cette série plusieurs cartes où les photos furent prises lors de la finale de 1993 entre les Kings et les Canadiens. Comme cette carte de Kelly Hrudey où l'on peut voir derrière lui le trophée Clarence S. Campbell remis aux champions de l'association Ouest, qui était alors nommée Conférence Campbell.


Carte parfaite d'Al Iafrate, démontrant son tir frappé foudroyant.


Excellente carte de Garry Valk de la jeune équipe des Mighty Ducks. Contrairement à la plupart des cartes de cette série. Ces photos furent prises lors du début de la saison 93-94 et non pas en 92-93.


Pour terminer, c'est Patrick Roy qui selon moi se retrouve avec la plus belle carte de la série. À l'avant de la carte on a droit à cette splendide photo de la finale où il effectue un arrêt devant une moitié de Wayne Gretzky dans le cadrage de la photo. C'est difficile à voir mais la rondelle est dans la mitaine de Roy. On ne peut pas espérer une meilleure photo représentant cette finale et cette saison magique. À l'arrière on a aussi droit à une magnifique photo de l'équipe célébrant autour de Saint-Patrick. 

On ne peut pas faire mieux selon moi en terme de carte de hockey. Cette carte est parfaite. Je crois que c'est ce qui m'a éventuellement fait abandonner ce hobby dans les années 90. Comment continuer à collectionner des cartes et à espérer trouver son compte lorsque la perfection a déjà été atteinte ? Surtout qu'après cette saison magique, le Canadien ne s'est jamais relevé de brosse après cette victoire et l'équipe s'est graduellement dégradée au courant des saisons suivantes. En 1995, plusieurs de mes joueurs favoris avaient quitté l'équipe et le jeune adolescent que j'étais commençait à être désillusionné. Je pense à Mike Keane, Stéphan Lebeau, Brian Bellows, Eric Desjardins et surtout Patrick Roy. C'est peut-être pas une coïncidence que les cartes de hockey commençaient à devenir de plus en plus laides à la même époque. Quoiqu'il en soit j'ai abandonné les cartes de hockey et je me suis adonné à d'autres passe-temps comme le punkrock et le snowboard. 

Et je n'ai jamais eu ma carte de Kirk Muller... jusqu'à l'année 2013 où je me suis commandé mes nouveaux-anciens paquets et j'ai pu enfin compléter la boucle.


Perfection atteinte de nouveau.. Bordel que je m'ennuie de 1993...

1 commentaire:

alex a dit…

bordel moi aussi, et surtout de pavel bure...