Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 5 mars 2016

Darren Pang







Mon tout premier article sur ce blogue traitait d'un tout petit gardien en la personne de Roberto Romano (voir texte du 20 décembre 2014). À 5'6'', Romano était un très petit pour occupé ce poste. Pourtant, à la même époque, les Blackhawks de Chicago avait aussi leur échantillon de gardien et j'ai nommé, du haut de ses 5'5'', Darren Pang !


Né le 17 février 1964 (bonne fête en retard, M. Pang !), grandit à Nepean en Ontario, où il franchit les échelons du hockey mineur, représentant au passage les Golden Knights de West Ottawa au tournoi International Pee-Wee de Québec. Pang continua à se démarquer dans les rangs juniors. Après une première saison ordinaire avec les Bulls de Belleville, il fut échangé aux puissants 67's d'Ottawa à sa deuxième saison. Jouant la majorité des matchs, Pang récolta sa part de victoires. C'est cependant à sa deuxième saison à Ottawa qu'il connut sa consécration, aidant son équipe à mettre la main sur la prestigieuse coupe Memorial, tout en étant choisit sur la première équipe d'étoiles de la OHL. Les Blackhawks de Chicago remarquèrent ses prestations et lui firent signer un contrat à l'été de 1984. Étrangement, "Panger" partageait une habitude avec un autre grand gardien des Blackhawks et j'ai nommé Glenn Hall. Tout comme Hall, Pang avait l'habitude de vomir avant chaque match.

Joignant les rangs de la IHL avec les Admirals de Milwaukee pour la saison 1984-85, Pang fut devant le filets des Admirals à 53 reprises. Son travail acharné lui valut un rappel avec les Blackhawks. Lors de son seul match, Darren Pang devint officiellement le deuxième plus petit gardien à avoir participé à un match de la LNH, derrière les 5'3'' de Roy Worters (voir texte du 21 février 2015). Pang reprit la route des ligues mineures, disputant deux autres saisons dans la IHL, cette fois avec les Generals de Saginaw, tout en faisant un passage de 7 matchs avec les Oilers de la Nouvelle-Écosse dans la AHL.
C'est en 1987-88 que Pang réussit à convaincre l'état-major des Blackhawks de lui confier le filet, en compagnie de Bob Mason. Les Hawks parvinrent à faire les séries d'après-saison, s'inclinant en 5 matchs face aux Blues de St-Louis en première ronde. Pang fut d'office dans 4 matchs de la série, récolant la seule victoire. Les Blackhawks utilisèrent pas moins de 5 gardiens lors de la saison suivante : Chris Clifford (pendant seulement 4 minutes !), Jimmy Waite (devant le filet à 11 occasions), le jeune Ed Belfour (disputant 23 matchs), Alain Chevrier (d'office pendant 27 parties) et Darren Pang qui disputa 35 rencontres. Cependant, ce trop-plein de gardiens allait rattraper Pang, qui fut rétrogradé  dans la IHL pour la saison 1989-90. Mais avoir passé deux ans dans la grande ligue ne signifie pas pour autant avoir le plus de temps de glace. Pang réchauffa le banc pendant 75 matchs avec le Ice d'Indianapolis, étant relégué au rôle de troisième gardien derrière Jimmy Waite et Ray LeBlanc. Déterminé à reprendre son poste dans la LNH lors du camp d'entraînement 1990, Pang frappe un mur : il se blessa sérieusement au genou et dût accrocher ses jambières.

Après avoir été entraîneur-adjoint au début des années 1990 pour l'université Notre-Dame, Pang devint commentateur à la télévision pour les Coyotes de Phoenix. Il est aussi depuis analyste et chroniqueur à temps partiel pour les chaines Sportsnet, TSN, ABC, etc. Il participa à 3 jeux Olympiques et fut même le premier à avoir la position de Marc Denis entre les bancs des joueurs, lors des JO de Nagano en 1998. Depuis 2009, il commentateur lors des matchs des Blues de St-Louis.

Lors de sa carrière d'analyste, Pang eu l'occasion d'interviewer Ben Bishop, un des plus grand, sinon le plus grand (en fait de taille) gardien actif dans la LNH. Ils en profitèrent pour "échanger" leur équipement. Pas sûr que Bishop irait affronter les tirs adverses avec la dimensions de l'équipement d'époque de Pang. Et je ne suis pas sur si "Panger" réussissait à bouger avec le stock de Bishop !!



Fiche dans la LNH : 27v - 35d - 7n

Aucun commentaire: