Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 4 avril 2016

Hector Marini



À la fin de son stage junior avec les Wolves de Sudbury, Hector Marini a été choisi en troisième ronde par les Islanders en 1977.  Il n’a évidemment pas été le clou de la sélection de ceux-ci, puisqu’avant lui ont été repêché deux éléments clés de la future dynastie : Mike Bossy en première ronde et John Tonelli en deuxième.
 
En 1977-78, il s’aligna avec les Mohawks de Muskegon de l’IHL, mais il joua également quelques matchs avec les Texans de Fort Worth de la CHL.  Les Texans gagnèrent le championnat de la ligue, mais Marini n’y était plus à ce moment.
 
En 1978-79, Marini joua un match avec les Islanders, mais il dut attendre en 1980-81 avant d’obtenir une vraie chance.  En 14 matchs, il obtint 11 points mais surtout, il en accumula 9 autres en séries, au sein de l’équipe championne de la Coupe Stanley.
 
L’année suivante, les Isles remportèrent encore la Coupe Stanley, mais comme Marini ne joua que 30 matchs en saison et aucun en séries, il ne se qualifia pas pour avoir son nom sur la Coupe.
 
Il fut ensuite échangé aux Devils du New Jersey, nouvellement déménagés du Colorado, contre un choix de quatrième ronde.  Par contre, l’équipe n’était pas meilleure qu’au cours de ses années au Colorado.  Mais comme il fallait au moins un joueur de chaque équipe pour le match des étoiles, il fallut bien en choisir un des pauvres Devils.  En route vers une saison de 45 points (souvenons-nous que nous sommes dans la période très offensive du début des années 1980), c’est Marini qui fut choisi.  En tant que premier Devil de l’histoire à participer au match des étoiles, il eut tout de même une performance respectable en amassant une passe sur un but de l’actuel DG des Coyotes, Don Maloney.  La Conférence Prince-de-Galles s’inclina 9 à 3 devant la Conférence Campbell de Wayne Gretzky.
 
La saison suivante, Marini connut une baisse de régime.  Il joua ses 32 derniers matchs dans la LNH.  Il joua également 17 matchs avec les Mariners du Maine de la Ligue américaine.  Ceux remportèrent la Coupe Calder, mais comme Marini n’y était pas pendant les séries, il ne fit pas partie de l’équipe championne.  Il semblait donc en faire une habitude de faire partie d’équipes championnes, mais de ne pas y être au cours des séries.
 
Il subit ensuite différentes blessures jusqu’au jour fatidique du 7 décembre 1985.  Il en subit une à ce moment qui fut fatale à sa carrière.  Alors qu’il s’alignait avec les Komets de Fort Wayne de l’IHL (voir texte du 28 janvier 2016), Marini reçut un tir de son coéquipier sur son œil gauche.  L’impact a anéanti son iris, sa cornée et son cristallin, en plus de causer un détachement de la rétine.  Les médecins durent donc se résigner à lui retirer son œil et le remplacer par un œil artificiel.
 
Sources: “Marini tries to put life together”, Spokane Chronicle, 25 mars 1986, p.B1, hockeydraftcentral.com, legendsofhockey.net, wikipedia.org.

Aucun commentaire: