Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 9 janvier 2017

Dave Kerr

Bien qu’originaire de Toronto, Dave Kerr a roulé sa bosse à partir d’un jeune âge.  Il alla d’abord jouer dans le nord de l’Ontario, à Iroquois Falls, pour l’équipe de la papetière Abitibi Paper.
 
En 1929, à 19 ans, il s’amène à Montréal pour s’aligner avec les Winged Wheelers, affiliés au club MAAA.  En 1930, les Wheelers se méritèrent la Coupe Allan, emblème de la suprématie du hockey senior.  Ce succès permit à Kerr d’attirer l’attention et en 1930-31, les Maroons firent appel à ses services pour remplacer leur gardien ″Flat″ Walsh.  Kerr disputa alors 29 matchs dans l’uniforme marron.
 
L’année suivante, puisque Walsh avait repris son poste, il n’y avait plus de place pour Kerr, alors que les équipes jouaient à ce moment avec un seul gardien.  Il se retrouva donc avec les Bulldogs de Windsor de l’IHL.  Par contre, le 8 mars 1932, les Americans de New York eurent un problème.  Leur gardien, Roy Worters, le gagnant du Trophée Vézina l’année précédente, souffrait d’un lumbago et ne pouvait pas prendre au match contre les Canadiens.  Les Maroons firent alors preuve d’esprit sportif en prêtant Kerr aux Americans.  (Les Maroons étaient juste devant les Americans au classement, avec une priorité de 6 points.)  Le président de la ligue, Frank Calder, dut aussi donner son accord au prêt.
 
 
Kerr fit de son mieux avec son équipe temporaire.  Il tint le coup en première période, mais il ne pouvait tout de même pas faire des Americans une équipe décente à lui seul.  Johnny Gagnon, Nick Wasie, Pit Lépine (deux fois), Aurèle Joliat et Marty Burke ont marqué pour le Tricolore.  Allan Shields priva George Hainsworth d’un blanchissage au milieu de  la troisième période.  Les Canadiens l’emportèrent 6-1 dans le seul match de Kerr disputé avec l‘uniforme des Americans.
 
Il eut à nouveau l’occasion de voir de l’action avec les Maroons en 1932-33, toujours en remplacement de Flat Walsh.  Lorsque ce dernier prit sa retraite à la fin de la saison, Kerr hérita du but des Maroons.  Il ne conserva toutefois son poste de gardien attitré qu’une seule saison.  En 1934-35, on lui préféra l’ex-gardien des Senators Alec Connell.  Il fut donc échangé aux Rangers, où il ravit le poste d’Andy Aitkenhead.  Kerr n’a plus jamais regardé en arrière par la suite, en s’imposant comme le gardien des Blueshirts.  De 1936 à 1941, il n’a raté aucun match.
 
En 1937, il aida les Rangers à participer à la finale.  En 1938, sa moyenne de 1,95 lui permit d’être nommé au sein de la deuxième équipe d’étoiles (derrière Tiny Thompson, sur la première).  Il fut d’ailleurs cette même année le premier joueur de hockey à apparaître sur la couverture du magazine Time.
 
C’est toutefois en 1939-40 que Kerr atteignit son sommet.  Il afficha une moyenne de 1,54, ce qui lui valut une nomination au sein de la première équipe d’étoiles et le Trophée Vézina.  Au niveau de l’équipe, les Rangers remportèrent la Coupe Stanley, chose qu’ils ne parvinrent pas à répéter avant 1994.
 
Il joua tous les matchs de 1940-41, où il connut une autre bonne saison, mais il décida alors que c’en était assez.  Il prit sa retraite à seulement 31 ans.
 
Il est décédé en 1978, à l’âge de 68 ans.
 
Sources : « Une victoire facile pour le Canadien » de X.E. Narbonne, Le Devoir, 9 mars 1952, p.7, « Le Canadien déclasse le club d’Eddie Gerard, privé de Roy Worters et de Norman Himes » d’Horace Lavigne, La Patrie, 9 mars 1932, p.10, « Playing Field, White Horses of Hockey » de Dink Carroll, Montreal Gazette, 6 janvier 1942, p.9, wikipedia.org.

Aucun commentaire: