Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 5 mai 2017

Gagnants de la Coupe Stanley à Montréal et à Ottawa


Pour faire suite aux articles au sujet des joueurs qui se sont mérités les grands honneurs avec plus d’une équipe près de chez nous, en voici un autre au sujet des six joueurs qui ont remporté la Coupe Stanley à Montréal et à Ottawa.
 
Comme les Sénateurs (2e version) n’ont jamais gagné la Coupe et que leurs ancêtres l’ont remporté pour la dernière fois en 1927, on se doute bien que les joueurs en question sont loin d’être contemporains.
 
Le premier à réaliser cet exploit est Bruce Stuart.  Comme son frère Hod, il a joué avec Ottawa, les Bulldogs de Québec et avec Pittsburgh, dans l’une des premières ligues professionnelles.
 
Si Hod remporta la Coupe Stanley avec les Wanderers de Montréal en 1907, Bruce fit de même la saison suivante.  Il déménagea ensuite à Ottawa pour devenir capitaine et mener les Senators à la Coupe en 1909, 1910 et 1911, à une époque où le trophée de Lord Stanley pouvait encore faire l’objet de défi venant de différentes équipes.
 
Bruce Stuart a été admis au Temple de la renommée en 1961, peu de temps avant son décès à l’âge de 79 ans.
 
 Les trois suivants, Sprague Cleghorn, Clint Benedict et Punch Broadbent, ont joué ensemble avec les Sens et remporté la Coupe en 1920 et 1921.  Si Cleghorn a ensuite pris le chemin de Montréal pour s’aligner avec les Canadiens, Benedict et Broadbent ont remporté une autre Coupe à Ottawa en 1923.
 
Cleghorn s’est ensuite repris sur ses anciens coéquipiers en gagnant la Coupe Stanley à Montréal en 1924 et en devenant le seul à réaliser la combinaison Coupe à Montréal et à Ottawa avec les Canadiens.
 
Benedict et Broadbent ont alors rejoint Cleghorn à Montréal, mais pas au sein de la même équipe.  Ils ont ainsi tous les deux été échangés aux nouveaux rivaux des Canadiens, les Maroons, avec qui ils complétèrent le doublé Montréal-Ottawa en 1926.
 
Celui qui prit la place de Benedict devant le but d’Ottawa en 1924, Alec Connell, remporta la Coupe en 1927, tout comme Hooley Smith.  Ce dernier fut ensuite échangé aux Maroons, contre… Punch Broadbent, qui retourna à Ottawa.
 
En 1934, Smith fut rejoint avec les Maroons par son ex-coéquipier, Alec Connell.  Ensemble, ils ont remporté la Coupe Stanley en 1935, devenant ainsi les cinquième et sixième à réaliser le doublé Montréal-Ottawa.
 
Personne n’est même passé près de rééditer l’exploit depuis, puisqu’en plus de voir Ottawa disparaître de la LNH pendant plusieurs décennies, les deux équipes n’ont pas connu leurs moments forts aux mêmes périodes.  
 
Sources : legendsofhockey.net, nhl.com, wikipedia.org.

 

Aucun commentaire: