Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 5 juin 2017

Don et Nick Metz



Peu importe l’époque, atteindre la Ligue nationale est exceptionnel.  Il y a tellement beaucoup d’appelés pour si peu d’élus.  C’était encore plus vrai à l’époque des six équipes, où le nombre de postes disponibles ne pouvait pas être plus faible.
 
Cela étant dit, les carrières ne sont pas toutes étincelantes.  Don Metz a connu une carrière à prime abord assez quelconque, comme il y en a eu des milliers d’autres.  Il a joué 172 matchs avec les Maple Leafs, répartis sur 9 saisons entre 1939 et 1949, sans vraiment être un joueur régulier.  Au fil de ces années, il y a eu de nombreux allers-retours entre les Leafs et la Ligue américaine ou l’armée.  Par contre, il s’est retrouvé au bon moment, au bon endroit.  Difficile à imaginer pour plusieurs d’entre nous aujourd’hui, mais les Maple Leafs ont déjà été une équipe dominante.
 
Lorsque Don Metz s’est pointé à Toronto pour les séries de 1939, suite à une performance remarquable lors du tournoi de la Coupe Allan, il y rejoignit son frère Nick, qui y était depuis 1934-35.  Les Leafs ont atteint la finale, mais ils ont dû s’incliner devant les Bruins.
 
Lors des séries de 1942, les deux frères, pourtant pas des vedettes de l’équipe, connurent de belles performances et les Leafs remportèrent la Coupe Stanley dans une finale qui passa à l’histoire.  Après avoir tiré de l’arrière 0-3, Toronto a réussi une remontée mémorable pour finalement l’emporter en sept matchs devant Détroit.  Il s’agissait à ce moment de la première fois qu’une équipe parvenait à effectuer une telle remontée.  Il fallut d’ailleurs attendre à 1975 avant de revoir une équipe rééditer l’exploit.
 
Les deux frères allèrent ensuite dans l’armée avant de revenir pour la saison 1944-45 pour Nick, pour les séries de la  même année pour Don.  Encore une fois, les Leafs rencontrèrent les Wings en finale.  Toutefois, cette fois-là, ce sont les Leafs qui commencèrent en lion.  Non seulement ils remportèrent les trois premiers matchs, mais à chaque fois, ils blanchirent Détroit.  Par contre, ils vinrent près de se faire jouer le même coup qu’ils avaient fait aux Wings en 1942.  Heureusement pour les Leafs, ils parvinrent à les défaire sur la glace de l’Olympia de Détroit lors du septième et décisif match.
 
Après une saison décevante en 1945-46, les Leafs se remirent à la tâche et remportèrent la Coupe en 1947 et en 1948, après laquelle Nick prit sa retraite.  Après avoir compté 131 buts et obtenu 119 passes en 518 matchs, le saskatchewais d’origine alla se consacrer à temps plein à sa ferme.
 
Don poursuivit toutefois sa carrière une saison de plus, qu’il partagea à nouveau entre les Hornets de Pittsburgh de la Ligue américaine et les Leafs.  Toronto en profita alors pour remporter une troisième Coupe consécutive, la cinquième pour Don.  Il est ainsi l’un des trois Leafs à avoir gagné trois Coupes, avec Teeder Kennedy et Turk Broda.
 
À eux deux, les frères Metz ont donc remporté neuf Coupes, ce qui les placent tout de même derrière les frères Maurice et Henri Richard (19) et Frank et Peter Mahovlich (10) et à égalité avec André et Marcel Pronovost, bien que les Metz soient beaucoup moins connus.
 
Nick est décédé en 1990, à l’âge de 76 ans, alors que Don nous a quittés en 2007, alors qu’il avait 91 ans.
 
Sources : “Toronto, Detroit Take Openers In Hockey Playoffs”, AP, The Evening Independent, 25 mars 1948, p.27, “Don Metz passes away”, 19 novembre 2007, The Hockey News (thehockeynews.com), hhof.com, wikipedia.org.

Aucun commentaire: