Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 28 février 2017

D'un autre angle #2 : Paul Henderson




Voici un autre moment légendaire du hockey dont la photo est devenue une icône de la culture populaire (du moins au Canada). Le but vainqueur de Paul Henderson lors de la série du siècle de 1972 est probablement le but le plus important de l'histoire du hockey canadien et la photographie de la célébration de ce but est presque aussi célèbre que celle de Bobby Orr (voir texte du 23 février).

Ce moment est tout d'abord célèbre sous forme de vidéo:






Mais voici la photo originale la plus généralement associée à ce but:






Cette photo a souvent été recadrée pour mettre l'emphase sur la célébration d'Henderson et de son coéquipier Yvan Cournoyer devant le regard impuissant du gardien Vladislav Tretiak et de l'autre joueur soviétique, le défenseur Yuri Lyapkin.





Cette photo est donc la plus associée à ce moment. On retrouve toutefois quelques variantes. Une autre photo a été prise quelques fractions de secondes plus tard. La photo de gauche (la plus célèbre) a été prise par le photographe Frank Lennon et celle de droite par le regretté Denis Brodeur.






Sur la photo suivante, on peut voir que le défenseur Lyapkin a l'air beaucoup plus en douleur que sur la photo précédente. Se pourrait-il qu'il ait été atteint à la tête par le bâton de Cournoyer? Je n'ai pas trouvé d'extrait vidéo pouvant démontrer ou contredire cette théorie... Cette photo est aussi une gracieuseté de Denis Brodeur.





Selon mes recherches, seulement Brodeur a réussi à capter le but en tant que tel sur photo:





Et bien que la photo de célébration d'Henderson et de Cournoyer soit la plus célèbre de nos jours, c'est plutôt cette prochaine photo qui a été publiée dans les journaux le lendemain.










Sur la prochaine photo, on peut apercevoir dans le coin inférieur droit l'endroit où les photographes étaient installés et où Brodeur et Lennon ont pu prendre ce cliché mythique. Je pense même qu'il s'agit de Brodeur que l'on peut voir avec l'appareil dans les mains... L'indicateur du score n'affichait pas encore la marque finale de 6-5 mais je sais qu'il s'agit du but vainqueur car l'indicateur indique qu'il ne restait que 34 secondes à jouer.






Ce but et cette photographie font désormais partie de la culture populaire canadienne:




On aperçoit quelquefois un 3e joueur sur des reproductions artistiques de ce but...


Henderson avec une peinture de son exploit


Un autre exemple d'un ajout d'un 3e joueur



Ici on ne retrouve que Henderson sans Cournoyer...





En terminant, voici la photo la plus étrange que j'ai pu trouver lors de mes recherches:






On retrouve ici Henderson et Cournoyer célébrant le but comme d'habitude et dans le même angle que la photo de Lennon ou de Brodeur. Cependant on peut voir des différences avec le cliché traditionnel. Les joueurs soviétiques n'ont plus de numéros sur les manches et le défenseur Lyapkin a désormais une barbe...

Au départ je croyais même que cette photo était l'originale ou du moins une autre photo prise du même moment et qu'il s'agissait d'un autre joueur russe avec une barbe et non du même. Mais le fait que Henderson et Cournoyer était dans la même position exacte et le fait qu'il n'y ait pas de numéros sur les manches des chandails m'embêtait sérieusement.

Cette photo est en fait un montage photographique d'une campagne publicitaire de la Banque Scotia. Vous l'avez sûrement vu passer à la télé récemment. Il s'agit d'une série de publicités assez ingénieuses où l'on peut voir des enfants jouer dans la rue et où l'on a recréé plusieurs moments célèbres du hockey canadien. Ils ont aussi repris la photo classique de Bobby Orr.





Je me demandais cependant bien pourquoi ils ont eu à retoucher la photo originale. En faisant mes recherches j'ai découvert que pour des raisons légales et de copyright, ils n'avaient pas l'autorisation de tous les joueurs représentés sur la photo et ils ont donc dû modifier cette dernière.


Sources:
24hrs-Vancouver

dimanche 26 février 2017

NHL 2004 - Rétrospective NHL





10 ans après le légendaire NHL 94, EA Sports a récidivé en publiant une des éditions de la série les plus célébrées avec NHL 2004.

Jusqu'à ce jour, des milliers de fans considèrent que NHL 2004 est même le meilleur de la série et que la série a perdu du lustre dès l'année suivante avec NHL 2005. Le jeu a toujours des miliers d'adeptes en ligne où une communauté de fans dévoués mettent le jeu à jour. Ils appellent ça NHL 2004 Rebuilt. Je vous conseille la lecture de cet article pour en savoir davantage...

Quoiqu'il en soit NHL 2004 marque un tournant dans l'évolution de la série avec un nouveau maniement de bâton plus réaliste et surtout une intelligence artificielle améliorée, ce qui fait du jeu un des plus difficiles de la série. C'est personnellement celui qui m'en a fait le plus baver à date...





Notes supplémentaires:

- Il s'agissait du premier volet de la série où l'on avait l'option d'accepter ou non de se battre avec un autre joueur.

- Les célébrations lors de la victoire de la Coupe Stanley sont maintenant plus développées avec des animations où les joueurs font le tour de la patinoire avec la Coupe et font la photo de groupe traditionnelle.

- Au football, plusieurs joueurs ont été atteint de la "Madden Curse" où après avoir été mis en vedette sur la pochette de la série de jeu Madden Football, ils ont connu une ou plusieurs saisons difficiles. Au hockey on ne retrouve pas tellement d'exemple d'une telle malédiction mais le cas le plus flagrant d'une malédiction serait celui de Dany Heatley. En septembre 2004, quelques jours après le lancement de NHL 2004, Heatley fut victime d'un accident d'automobile qui tua son coéquipier Dan Snyder. Il fut plus tard accusé d'homicide involontaire et rata le début de la saison. Il ne joua que 31 matchs cette saison-là et demanda d'être échangé au retour du lock-out de 2005. EA Sports cessèrent de produire des copies du jeu avec Heatley sur la pochette et optèrent plutôt pour Joe Sakic.

- Ce n'était pas le premier problème concernant la pochette de ce jeu. Le choix original pour NHL 2004 était à l'origine Joe Thornton des Bruins. Ce dernier fut cependant accusé d’assaut sur un policier en mai 2003 ce qui incita EA Sports à changer pour Heatley.

- Les membres des groupes rock Alien Ant Farm et Gob, deux groupes dont les chansons ont fait partie du jeu, sont disponibles comme joueurs agent libres. Plusieurs développeurs du jeu le sont également.


samedi 25 février 2017

Histoire de cartes - Fils de...



Les Canadiens ont récemment procédé à une transaction tout de même mineure lorsqu'ils ont obtenu Keegan Lowe des Hurricanes de la Caroline, en retour de Philip Samuelsson.
 
Détails intéressants, Keegan est le fils de Kevin, alors que Philip est le fils d'Ulf.

On retrouve ainsi plusieurs fils d'anciens joueurs dans la Ligue nationale.  Ce phénomène a toujours existé, mais sans en avoir fait une étude exhaustive, il semble être particulièrement présent en ce moment.  Par exemple, dans la première ronde du repêchage de 2016, on compte pas moins de 7 fils d'anciens joueurs sur 30 (Matthew Tkachuk, Alexander Nylander, Logan Brown, Jakob Chychrun, Kieffer Bellows, Max Jones et Tage Thompson), auxquels on pourrait ajouter Pierre-Luc Dubois, dont le père a joué dans l'AHL et l'IHL et Julien Gauthier, qui est le neveu de Denis Gauthier.

Doit-on en déduire que le talent est héréditaire?  Qu'il est utile d'avoir un père qui a des contacts dans le milieu?  Que le hockey est de plus en plus coûteux et qu'il est utile d'avoir un père qui a de bons revenus?  Un peu des trois?

En voici quelques-uns parmi ceux qui sont actifs en ce moment.
Le fils de Kevin, membre de la dynastie des Oilers des années 1980 et toujours associé à l'équipe.  Sa mère est Karen Percy, ex-skieuse et médaillée olympique.
Le fils d'Ulf, qui lorsqu'il jouait avec les Whalers, a mis fin à la carrière de Pierre Mondou
Le fils de Thomas, un Jet de la première version
Membre de la célèbre famille, fils de Brent.  Il y a aussi ses cousins Brett, fils de Darryl et Brody, fils de Duane
Fils de Jeff, qui a entre autres joué pour les Flyers
Le fils de Dave, qui pendant sa longue carrière, a fait un passage à Montréal dans les années 1990
Max, qui a plus de talent que son père Tie
Est-ce que Matthew amassera plus de 1000 points comme son père Keith?
Comme casque, Nick ne porte pas la boule Northland comme son père Mike.  Son frère Marcus non plus.
Paul est bien sûr le fils de Peter.  Son frère Yan a aussi joué dans la LNH.
Griffin et Sam ont tous les deux été repêchés en 1ère ronde comme leur père Paul.  Leur frère Sam a aussi joué dans la LNH.
Zach est né après la carrière de Jean-Paul, dans les années 1970

Fils de Dave, qui a joué plus de 1000 matchs dans les années 1980, 1990 et 2000

Fils de Michael.  Son frère Alexander a aussi été repêché récemment.

jeudi 23 février 2017

D'un autre angle #1: Bobby Orr




Dans l'histoire du hockey, plusieurs moments légendaires ont été capturés en photo ou en vidéo et plusieurs de ces clichés sont maintenant aussi légendaires que le moment en tant que tel. Mais il arrive que l'on retrouve d'autres photos du même moment prises d'un autre angle ou quelques instants avant ou après ces événements.

Voici une nouvelle série où je vous montre les plus grands moments photographiés de l'histoire du hockey vus sous un autre angle.


But de Bobby Orr en prolongation contre les Blues en 1970


La première image qui nous vient en tête est cette célébration mythique de Bobby Orr au Garden de Boston. Cette photo est probablement la plus célèbre de l'histoire du hockey. 

Mais dans les journaux le lendemain on retrouvait plutôt ceci:





Et juste avant de célébrer, Bobby avait tout d'abord marqué. Voici le même moment pris quelques fractions de secondes plus tôt:





 
On voit sur la dernière photo que Bobby avait été accroché par Noël Picard des Blues, (celui qui a un air triste sur la photo plus célèbre). S'en est suivie la chute/célébration de Orr...

Ce moment d'extase a été capté sous plusieurs angles:









Nous sommes également habitués de ne voir ce cliché qu'en noir et blanc mais voici une version en couleurs:



Et l'après-chute?


 


Ce moment a été tellement célébré qu'une statue y a été dédiée à Boston.







Ce cliché a depuis fait sa place dans la culture populaire:








J'aime particulièrement cette dernière photo...