Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

dimanche 1 juillet 2018

D'un autre angle #4 - Le "Golden Goal" suédois








Lorsqu'on parle du "Golden Goal", on fait souvent référence au but de Sydney Crosby lors des Olympiques de Vancouver en 2010. Pourtant, 16 ans plus tôt, c'est le Canada qui fut victime d'un "Golden Goal".


Deux ans après avoir remporté la médaille d'argent aux Jeux d'Albertville, le Canada ne faisait pas partie des pays favoris dans le tournoi de hockey lors des Jeux de Lillehammer. Le départ de plusieurs joueurs de l'édition 1992 pour la LNH (Lindros, Burke, Juneau entre autre) fit en sorte que la Finlande et la Suède étaient considéré favoris.

Malgré tout, en demi-finale l'équipe Canadienne réussit à vaincre la Finlande, qui était jusqu'alors invaincue dans le tournoi, au compte de 5-3. Ils croisèrent le fer en finale contre la Suède. Contre toute attente, le Canada menait le match 2-1 mais, avec moins de 2 minutes à faire, la Suède égala la marque. Après 10 minutes de prolongation, les deux équipes se disputèrent une fusillade. À prime abord, l'équipe canadienne avait prévu utiliser le gardien auxiliaire Manny Legace en cas de fusillade. Il était meilleur que Corey Hirsch dans cette facette et Hirsch avait disputé tout les matchs du Canada. Malheureusement pour le plan initial, Legace reçut une rondelle directement sur le genou pendant l'échauffement d'avant-match et ne put prendre part à la partie.

Malgré tout, Hirsch se débrouilla fort bien. Après 6 lancers de chaque côté, l'égalité persistait et c'était rendu à la Suède d'envoyer un tireur. Sentant trop de pression, Mats Näslund et Håkan Loob refusèrent de s'élancer. C'est donc Peter Forsberg (qui avait déjoué Hirsch plus tôt dans la séance de tirs de barrage) qui prit la place et réalisa une des plus belles feintes de l'histoire du hockey.

La précédente photo a été prise par Al Behrman de l'Associated Press et est souvent reconnue comme étant "la" photo. Cependant,  Gary Hershorn de Reuters était positionné juste au côté de Behrman et prit le cliché une fraction de seconde avant lui.


Personnellement, c'est cette dernière photo qui me vient en tête lorsque je pense à cette finale du 27 février 1994, et c'est d'ailleurs la photo de Hershorn qui fut utilisée en Suède pour réaliser un timbre commémoratif.


Encore gêné à l'époque par ce but accordé, Corey Hirsch avait refusé de donner son accord pour la reproduction. C'est pourquoi il a été remplacé par un gardien portant le numéro 11 et un équipement bleu. Mais dans une reproduction PlayMobil, il a repris son équipement rouge.


Toute la séquence du but est aussi inoubliable en soit ..

Forsberg en approche (photo prise du vidéo Youtube)

Juste avant de pousser rondelle derrière le gardien canadien

Hirsch a effleuré la rondelle ! S'il l'avait arrêté, le texte que vous lisez n'aurait
pas vu le jour ...



Sur la dernière photo, la rondelle est désormais derrière la ligne rouge. Mais j'ai été incapable de trouver une photo où l'on voyait clairement la rondelle dans le filet.

Forsberg, après avoir marqué le but qui donnait l'avance à la Suède

Mais le but de Forsberg ne donna pas l'or immédiatement à la Suède. Il restait un tir au Canada et c'est Paul Kariya qui s'exécuta. Tentant de loger la rondelle dans le coin supérieur droit alors que le gardien suédois Tommy Salo s'était déplacé du côté inverse ...


... Salo étira la jambière gauche et fit, ce que mon fils de 5 ans appellerait, "un quel arrêt !"


La déception pouvait se lire sur les visages canadiens ...

... alors que les Suédois célébraient.
Outre le timbre, le but de Forsberg fut immortalisé sur une carte de hockey. Ce que j'aime d'ailleurs de cette carte, c'est l'endos, car nous avons une vue de derrière le filet, photo que je n'ai trouvé nulle part ailleurs.



J'adore ses jambières Heaton avec les feuilles d'érable
Suite à ces Olympiades, Corey Hirsch est allé participer à la conquête de la coupe Stanley par les Rangers de NY en tant que 3e gardien. Après une autre année dans l'AHL, il fut échangé au Canucks de Vancouver. Malheureusement, il a développé un trouble obsessionnel compulsif qui a quelque peu fait dérailler sa carrière. Il se promena entre la LNH et l'AHL avant de finir sa carrière de joueur en Allemagne. Il cumula une fiche globale dans la LNH de 34 victoires, 45 défaites et 14 matchs nuls. Je vous invite à lire le texte qu'il a partagé sur le site "The Player's Tribune" en février 2017.

Dès la saison suivante, Forsberg rejoint les Nordiques de Québec qui l'avait acquis dans la transaction Lindros, où il démontra ses talents aux yeux de tous. Malheureusement, ses multiples blessures l'ont empêché d'accumuler plus de 885 points en 708 matchs.





Aucun commentaire: