jeudi 10 mai 2012

Gordie Drillon



Quelques années avant l'arrivée de Gordie Howe, il y avait un Howe qui était une superstar dans la NHL, Syd Howe et un Gordie qui soulevait les foules, Gordie Drillon. Malheureusement pour ces deux joueurs on ne retient souvent qu'un seul Gordie et un seul Howe et ses fils... (En septembre dernier, j'ai parlé de Syd Howe...) C'est quand même triste pour ces deux joueurs que leur nom ne soit pas tant familier car ils ont apporté beaucoup au hockey... Gordie Drillon par exemple a perfectionné un style de jeu qui connaîtra son explosion que 30-40 ans après son départ du jeu...

Gordon Artur Drillon est né en 1914 à Moncton. C'est en 1936-37 que ce joueur avec une dextérité incroyable se joignit aux Maple Leafs de Toronto. Il joua une bonne partie de sa jeunesse au hockey dans sa province natale avant d'emménager dans la ville reine en 1933 à l'âge de 19 ans... Il fit alors son chemin dans le système des Maple Leafs jusqu'à atteindre le grand club...


Gordie Drillon développa très tôt un type de jeu unique, celui de se positionner devant le filet pour faire dévier les tirs et en prenant les retours... C'était à une époque où les tirs n'était pas des plus violents vous direz peut-être, mais il faut dire qu'à la même époque, la protection des joueurs ne l'était pas plus... Drillon fut très tôt reconnu comme un des joueurs qui non seulement d'une manière peu orthodoxe se positionnait dans l'enclave, terme qui n'existe pas à l'époque, mais possédait un des tirs les plus précis de la NHL... Il devint donc très rapidement un des piliers à l'attaque des Maple Leafs, formant un trio redoutable avec Syl Apps et Nick Metz...

À sa deuxième saison dans la NHL, en 1937-38 Drillon termina premier marqueur de la NHL avec 52 points dont 26 buts. Il fut nommé sur la première équipe d'étoile d'après saison et ses 4 minutes de pénalité  firetn en sorte qu'il remporta le trophée Lady Bing... Bref, dès son arrivée dans la NHL, il devint un joueur d'impact pour les Maple Leafs... L'année suivante, il fut à nouveau nommé sur la première équipe d'étoile de la NHL et il participa au deuxième match des étoiles de la NHL, le Babe Siebert Memorial Game de 1939.

En 1941-42, Drillon fit parti de l'équipe des Leafs qui revinrent d'un déficit de 3-0 dans la série finale de la Coupe Stanley pour remporter les honneurs. Ce sera ses derniers moments avec les Leafs... Entre les saisons, les Leafs échangèrent ce joueur talentueux mais faible en défensive au Canadien pour la somme de 30000. 

Gordie Drillon ne passa qu'une seule saison à Montréal, en 1942-43, s'engageant dans l'armée afin d'aller combattre dans la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, à son retour à la vie civile, il joua quelque temps au hockey avant de retourner dans sa province natale pour devenir entraîneur...

La carrière de Gordie Drillon fut donc assez brève, que 7 saisons dans la NHL, mais fut couverte de gloire individuelle et en tant que membre d'une puissante équipe...

Il fut intronisé au Temple de la renommée en 1975. À cet époque, un joueur nommé Phil Esposito était considéré comme l'un des meilleurs joueurs de hockey au monde grâce à un style similaire à celui qui Drillon perfectionna dans les années 1930, c'est à dire en patrouillant l'enclave en tentant de faire dévier les tirs et de reprendre les rebonds... Il s'agit d'un style de jeu primordial de nos jours...

Il est décédé en 1986 dans sa province natale... Il fut d'ailleurs un des premiers grand joueur de hockey originaire des Maritimes...

Aucun commentaire: