Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 26 mai 2020

Collection de programmes #2





Comme j'ai une fascination pour tout ce qui est de programmes, guides médias, yearbooks et albums souvenirs vintage, re-voici une autre collection de ces fascinants documents que je trouve sur internet.

Dans le premier épisode je m'étais éparpillé sur plusieurs décennies différentes mais aujourd'hui je vais  me concentrer sur des vieux programmes soit de l'ère des ''Original 6'' et avant...


D'abord selon mes recherches, on aurait commencé à vendre et à distribuer des ''programmes'' autour de 1926. Il est possible qu'il en existait auparavant mais le plus vieux que j'ai trouvé de la LNH serait celui-ci des Maroons de Montréal datant de décembre 1925:



Au départ, ces programmes étaient assez rudimentaires avec peu d'illustrations et avec des publicités tout aussi rudimentaires. Les moyens étant encore limités à l'époque, on retrouve également peu de couleurs et le fond et bordures des documents restaient blanc:



Les Senators réutilisaient la même photo de leur aréna sur chaque programme. Notez le ''H'' manquant à ''Pittsburg''.

 
Je me demande à quelle année Pittsburg a reçu son ''H'' à la fin...



Un match hors-concours intra-ligue entre les Americans de New York et les Rosebuds de Portland. Le matcha avait lieu au Borders Cities Arena de Windsor en Ontario. Remarquez bien la mention ''Tonight's game under Western rules''. En 1926, cette ''WCHL'' , qui comportait différents règlements que ceux de la LNH, en était à sa dernière saison d'existence. L'année suivante, les droits des joueurs des Rosebuds furent vendus aux nouveaux Black Hawks de Chicago.


Programme de la dernière série intra-ligue pour l'obtention de la Coupe Stanley. La WCHL fut dissoute et la Coupe devint propriété exclusive de la LNH par la suite. Comme les Rosebuds discutés plus haut, les joueurs des Cougars de Victoria furent acquis par la nouvelle franchise de Detroit qui conserva le surnom ''Cougars'' pour quelques saisons. Au départ les Cougars ne purent jouer à Detroit alors que l'Olympia de Detroit était toujours en construction. Ils jouèrent donc leur première saison... à Windsor au Border Cities Arena discuté plus haut... Je crois donc que le match vu plus haut était en quelque sorte une ''pratique'' pour voir si l'aréna de Windsor allait convenir...



 
 J'adore ces vieilles pubs de Laura Secord...


On commença ensuite à voir de plus en plus d'illustrations sur les programmes:




 

Mais Ottawa restait plate...


 J'ignore s'il s'agit bien ici d'un ''programme'' mais wow...

 
Detroit en 1929-30 dans le temps où ils s'appelaient toujours les Cougars.

 
J'ignore l'année de celui-ci ou de quelle genre de publication il s'agit mais oh qu'il est beau... Les Bruins devraient ramener cette illustration sur un chandail vintage, une patch à l'épaule ou quelque chose du genre.

 
 
Celui-ci doit être assez rare alors que les Quakers de Philadelphie n'existèrent que durant une seule saison. Remarquez la mention de ''Benny Leonard'' cet ex-champion boxeur qui devint propriétaires des Pirates et futurs Quakers. Voir texte du 28 janvier 2009.


 Les programmes du Forum de Montréal mettaient en vedette les deux clubs qui se partageaient l'Aréna


 Programme remis lors de l'ouverture du Maple Leaf Gardens en 1931


Remarquez les différents joueurs aux différents chandails derrière le but des Maroons.


Comme vous pouvez voir, les programmes commencèrent à devenir de mieux en mieux illustrés au cours des années 30, particulièrement ceux des Maples Leafs et des Rangers:



Un programme de 1935 contre les éphémères Eagles de St.Louis


Toronto utilisait la terminaison ''Programme'' au lieu de ''Program''. Il s'agit en fait de l'ancienne épellation britannique qui fut plus tard raccourcie par les americains.


Comment pouvait-on bien suivre un match Rangers vs. Americans?
Les deux équipes avaient un chandail aux mêmes couleurs...


Le problème fut réglé en 1933 lorsque les Americans employèrent un chandail alternatif blanc lors des matchs contre les Rangers...




Ce programme des Red Wings mettaient davantage en évidence leur entraîneur Jack Adams



En terminant voici mon préféré parmi tous ceux de cet article:

On saute maintenant en 1950 en pleine période ''Original 6''. Je dis 1950 mais je n'en suis pas aussi certain si on regarde les différents chandails des adversaires des Bruins. Remarquez le deuxième joueur dans la file qui porte le chandail noir et blanc des Black Hawks qu'ils portèrent de 1927 à 1934. Remarquez qu'il pourrait s'agir seulement d'une erreur ou d'un choix artistique afin de le différencier des autres joueurs en rouge. D'ailleurs ces deux joueurs en rouge ont l'air trop similaire. Si le dernier joueur (#13) est un joueur du Canadien, où est la bande bleue au centre du chandail? Il s'agit malgré tout d'une oeuvre d'art et j'aimerais bien l'acquérir en vrai pour en faire un agrandissement et un poster...


mardi 19 mai 2020

La règle Rangers




Depuis ses débuts sur ce blog, mon collègue Martin ITFOR nous a quelquefois parlé de la ''Règle Rangers'' selon laquelle une équipe qui veut copier leur concept de lettrage à la diagonale sur leur chandail se doit de respecter la règle d'employer 7 lettres, pas plus, pas moins. C'est un sujet qui revient souvent dans nos conversations de chandails de hockey et j'ai toujours trouvé la chose intéressante. Je crois être un adepte de cette doctrine de Martin, mais il y a quand même quelques cas où c'est potable avec moins ou plus de 7 lettres.

Donc aujourd'hui je vais essayer d'analyser la chose plus en profondeur et peut-être essayer de trouver des exceptions à la règle...



D'abord un petit historique. Depuis leurs débuts dans la LNH, les Rangers sont l'une des rares équipes de la LNH à ne pas utiliser leur logo principal sur le devant de leur chandail. En fait, en ce moment ils sont les seuls de la ligue à faire ça.

Ils ont essayé des looks différents à quelques reprises dont les années Esposito et leur 3e chandail des années 90, mais ils sont toujours revenus à ce look classique. La disposition du mot Rangers à la diagonale aurait initialement été adoptée pour différencier le club de l'autre franchise new-yorkaise, les Americans, qui eux écrivaient leur nom à l'horizontal sur leur chandail. Le nom ''Rangers'' pour sa part provient d'un jeu de mot basé sur le nom du fondateur de l'équipe, Tex Rickard (voir texte du 27 mai 2014 pour plus d'info).

De plus, le lettrage ''italique'' des Rangers donne également beaucoup de dynamisme au chandail. Ça peut paraître banal, mais lorsqu'on n'utilise que du lettrage comme logo sur un chandail, vous allez voir sur plusieurs exemples que le choix de police et de style compte pour beaucoup, et pas seulement pour le nombre de lettres.


1926

Quoiqu'il en soit, les Rangers frappèrent dans le mille avec ce concept qui fut maintes fois copié depuis mais pas toujours avec le même impact que le Rangers original. Voici plusieurs exemples:


Penguins de Pittsburgh

Les premiers qui doivent vous venir en tête sont sûrement les Penguins de Pittsburgh qui adaptèrent à deux reprises le lettrage à la diagonale soit lors de leur première saison en 1967-68 et ensuite sur leur chandail à l'étranger entre 1992 et 1997. Le mot Pittsburgh contient 10 lettres et on se retrouve donc avec un certain embouteillage... Ils auraient pu s'en sortir mieux avec le mots ''Penguins'' qui contient 8 lettres...

Cependant, cet ''excès'' de lettres n'est pas le pire exemple du lot, je l'apprécie d'ailleurs beaucoup malgré tout.



Clippers de Baltimore - AHL

Vous voyez ici un exemple d'un lettrage à 8 lettres où vous pouvez voir qu'il y en a une de trop avec le ''C'' qui plie à l'extrême gauche. À moins de réduire correctement l'espace entre les lettres, c'est assez difficile de s'en sortir avec quelque chose qui fonctionne autant que les Rangers.


Bears de Hershey - AHL

Mais une autre règle que l'on devrait annexer à la règle Rangers serait de ne pas utiliser un trop gros lettrage. Dans le cas ici des Bears de Hershey on retrouve bien 7 lettres mais elles sont trop grosses et en plus, ils ont ajouté le numéro à l'avant en plus d'un logo d'ours, ce qui fait qu'on étouffe un peu.



Ils ont toutefois apporté des correctifs lorsqu'ils ont ramené ce chandail il y a quelques années. Mais l'espèce de croix bleu gâche tout...



Lynx de St-Jean - LHJMQ

Ici, nous retrouvons les défunts Lynx de St-Jean qui empruntèrent le look des Rangers au complet durant leurs premières années. Comme vous pouvez voir, avec un mot de 4 lettres ça fait pas mal plus vide... Il aurait peut-être été préférable de grossir légèrement les lettres.


RPI University - NCAA

Une autre sous-règle à annexer ici: si tu dois grossir ton lettrage, ne pas prendre un des pires lettrages jamais vu pour ton chandail... Sérieusement, c'est à vomir.  On peut le voir ici sur les visages de Darren Puppa et Adam Oates (2e et 3e sur cette photo) qu'ils ont hâte de se rendre dans la LNH pour ne plus porter cette horreur...


University of Minnesota-Duluth - NCAA

Et sérieusement, 3 lettres c'est vraiment pas assez pour utiliser le style diagonal. Même ici avec un lettrage plus sobre et classique, ça ne marche pas.

BTW c'est Chico Resch sur la photo.


Islanders de Charlottetown - LHJMQ

Retournons dans le junior avec les très beiges Islanders de Charlottetown qui utilisaient également le lettrage diagonal à leurs premières années mais c'était totalement raté. Non seulement ''Islanders'' comporte trop de lettres, mais celles-ci sont difficiles à lire et de plus, si l'on doit copier le style Rangers, il me semble qu'il ne faut surtout pas le faire pour une équipe qui s'appelle ''Islanders"...


Knights de London - OHL

Encore dans le junior, les Knights de London adoptèrent le style Rangers sur un 3e chandail durant les années de John Tavares (photo). 

Je ne le trouve pas super beau, mais difficile de contredire la règle Rangers ici.  C'est très lisible, on n'étouffe pas le lettrage et en plus, un chandail vert c'est très winner.


Americans de Allen - ECHL

Le plus gros problème avec un mot trop long est qu'il faut se résoudre à employer un lettrage condensé pour faire bien rentrer toutes ces lettres à la diagonale. Et plus il y a de lettres, plus on en perd lors de la prise d'une photo où les plis sont quasiment inévitables.


Aces de l'Alaska - ECHL

Si on ne peut employer 7 lettres, je crois que l'on peut s'en sortir avec quelque chose de potable si on a seulement 6 lettres.  Malheureusement, je n'ai pas trouvé beaucoup de cas gagnants. Ici avec les Aces de l'Alaska (et notre ami Scott Gomez), je n'aime pas, quoique la couleur bleu ciel du chandail n'aide pas vraiment. Peut-être que si c'était sur un chandail brun à la Russel Crowe...


Komets de Fort Wayne - IHL

Un autre exemple à 6 lettres où c'est également raté. Les lettres sont légèrement trop grosses et ça ne fonctionne pas dans ce style de chandail avec des bandes aux épaules. On sent qu'on étouffe un peu ici... 



S'ils étaient demeurés en place au delà de la saison 1977-78, les défunts Barons de Cleveland auraient changé de chandail pour ce nouveau modèle à la Rangers. Je n'aurais pas aimé qu'ils changent leur chandail régulier, que j'adore personnellement, mais ça aurait quand même bien fonctionné avec 6 lettres et un bon lettrage.

Wings de Memphis - CPHL

Ici, on a un total ''Jersey fail''. Tu choisis un seul concept à voler, mais pas deux... By the way, la ''chose'' à l'intérieur du logo des Wings est une fleur de coton. Dommage, car ''Memphis'' contenait 7 lettres...



Également à inclure comme sous-règle à la règle Rangers; seulement 1 mot. Ici on retrouve le chandail que les Rangers utilisèrent à l'étranger entre 1978 et 1987 alors que le chandail à domicile demeura le ''Rangers'' traditionnel. Ici, on retrouve bien 7 lettres mais l'espace entre les deux mots vient faire déborder le ''N'' presque sur l'épaule, ce qui donne des plis bizarres lorsqu'on le porte.


Mariners de San Diego - WHA

Ici, on a trop de lettres et 2 mots, donc on ne peut pas s'en sortir gagnant...



Blades de Baltimore - WHA
Vous pouvez également voir que ce qui fonctionne autant avec le lettrage employé par les Rangers est cet effet de contour 3D sur le lettrage. Ça change tout et ça fonctionne presque parfaitement pour les Blades. Cette équipe éphémère de l'AMH copia le lettrage Rangers et c'était presque beau avec ce choix de couleurs mais... 9 lettres.


Aeros de Houston - WHA

Toujours dans l'AMH, les Aeros de Houston s'en sortaient pas mal avec 5 lettres, mais je n'aime pas vraiment ce genre de police semi-western rappelant les premières équipes de baseball...


Blazers de Vancouver - WHA

Ici on retrouve un cas où on a voulu en faire trop. Les Blazers portaient originalement leur logo à l'horizontal et ça faisait la job, malgré que c'était moyen. Mais ils ont tenté ici de l'adapter à la diagonale en gardant l'effet du ''L'' en forme de bâton et une rondelle superflue qui vient ajouter encore plus de confusion. Pourtant, Blazers = 7 lettres...


Voici en terminant d'autres équipes qui ont aussi porté le diagonal avec plus ou moins de succès:


Bears de Bloomington


Match des étoiles 1980


Hurricanes de la Caroline

Canada (AMH) vs URSS

Lightning de Tampa Bay

Reds de Providence (AHL)

Avalanche de Colorado



Bref, peu d'équipes ne l'ont porté comme l'équipe originale...