Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 1 juin 2015

Une Coupe Stanley malgré une courte carrière




De grands joueurs ont eu des carrières exceptionnelles, sans toutefois remporter la Coupe Stanley.  On pense immédiatement à Marcel Dionne, le sixième pointeur de l’histoire.  On peut aussi mentionner des noms remarquables comme Jean Ratelle (voir texte du 22 mai 2014), Peter Šťastný, Brad Park, Gilbert Perreault, Pat Lafontaine, Norm Ullman, Dale Hawerchuk…
 
À l’inverse, certains joueurs ont connu de très courtes carrières dans la LNH, mais par un concours de circonstances, ils se sont retrouvés avec une bague de la Coupe Stanley et/ou leur nom gravé sur celle-ci.  En voici quelques exemples :
 
Gilles Dubé
 
Gilles Dubé a eu l’occasion de jouer 12 matchs avec les Canadiens en 1949-50.  Toutefois, il joua principalement dans la Ligue senior du Québec, avec les Saints de Sherbrooke et les Cataractes de Shawinigan.  Il remporta d’ailleurs le championnat des pointeurs dans l’uniforme de ces derniers en 1955-56.
 
Par contre, Dubé fut rappelé par les Red Wings pour les séries de 1954.  Il joua deux matchs, qui lui permirent d’avoir son nom gravé sur la Coupe.
 
Total :  Saison 12 matchs  Séries 2 matchs.
 
Milan Marcetta
 
Ça faisait dix ans que Milan Marcetta roulait sa bosse dans les mineures, dans différentes ligues et différentes villes, mais il n’avait jamais joué dans Ligue nationale.
 
C’est finalement lors de la finale de 1967 qu’il eut sa chance.  Il fut rappelé par les Maple Leafs, avec qui il joua trois matchs.  Toronto se mérita cette année-là la dernière Coupe Stanley de son histoire et Marcetta eut droit à son nom sur celle-ci.
 
Vint ensuite la première expansion.  Marcetta fut choisi par les North Stars du Minnesota.  En deux saisons dans leur uniforme, il joua 54 matchs en saison régulière et 14 autres en séries.
 
Il est ensuite retourné dans la WHL, où il a joué cinq autres saisons, mais sans jamais revenir dans la LNH.
 
Total :  Saison 54 matchs  Séries 17 matchs.
 
Alex McKendry
 
Équipe d’expansion en 1972, les Islanders avaient réputation de bien repêcher au cours de leurs premières années.  C’est d’ailleurs ce qui leur a permis de construire une dynastie aussi rapidement.
 
En 1976, ils ont par contre eu la main moins heureuse avec leur choix de première ronde (14e au total).  Alex McKendry était un gros ailier qui a tardé à faire sa marque.  Il a joué quatre matchs en 1977-78 et en 1978-79. 
 
En 1979-80, il en a joué deux autres, avant d’être rappelé pour les séries.  Mike Bossy s’était blessé et McKendry eut l’occasion de le remplacer.  Le 12 avril, au premier tour, McKendry marqua ses deux premiers buts en carrière, dans une victoire qui permit aux Islanders d’éliminer les Kings.  Au total, McKendry joua six matchs en séries, ce qui lui permit d’avoir droit à sa bague, suite à la victoire des Isles en finale.  Pour se qualifier, il aurait dû participer à un match de la finale, mais il a tout de même été inclus.
 
Avant le début de la saison suivante, il fut échangé aux Flames, avec qui il joua 36 matchs, avant de retourner dans les mineures.
 
Total :  Saison 46 matchs  Séries 6 matchs.
 
Randy Bucyk
 
Ceux qui étaient assez vieux pour regarder les séries de 1986 se souviennent peut-être de Randy Bucyk.  (voir texte du 5 décembre 2009)  Il faisait partie du groupe de jeunes joueurs qui avaient gagné la Coupe Calder avec les Canadiens de Sherbrooke l’année précédente.  Le neveu de Johnny (voir texte du 4 décembre 2009) a joué 17 matchs cette année-là, en plus d’en jouer deux autres en séries.  N’ayant pas joué en finale, son nom n’apparaît pas sur la Coupe, mais il a tout de même reçu une bague.
 
On ne l’a pas revu par la suite dans l’uniforme tricolore.  Il a joué deux autres matchs avec les Flames en 1987-88.
 
Total :  Saison 19 matchs  Séries 2 matchs.
 
Dave Michayluk

Choix de quatrième ronde des Flyers en 1981, Dave Michayluk a joué son premier match dans leur uniforme en décembre 1981.  L’année suivante, il en a joué 13 autres.  Par la suite, il est retourné dans les mineures pendant huit ans sans en jouer d’autres dans la Ligue nationale.  Même son titre de champion pointeur de la IHL et celui de joueur le plus utile en 1988-89 n’ont pas suffi pour justifier un rappel.
 
Pour les séries de 1992, les Penguins (qui détenaient maintenant ses droits) eurent des blessés.  Ils rappelèrent donc Michayluk, qui joua sept matchs en séries. 
 
Après avoir remporté la Coupe avec Pittsburgh, il retourna dans la IHL pour cinq autres saisons, sans rejouer dans la LNH.
 
Total :  Saison 14 matchs  Séries 7 matchs
 
Bill Tibbs
 
Bill Tibbs était un gardien de but qui a joué avec plusieurs équipes de l’IHL, mais qui a aussi joué dans la WHL, l’AHL et l’EPHL.
 
Pendant les séries de 1952, il a été rappelé par les Red Wings, au cas où il arriverait quelque chose à Terry Sawchuk.
 
Il ne lui est rien arrivé.  Tibbs n’a donc pas joué, mais il a malgré tout été inclus sur la Coupe Stanley...
 
Par la suite, Tibbs est retourné dans les mineures et il n’a finalement jamais joué dans la LNH…
 
Total :  Saison Aucun match  Séries  Aucun match.
 
Sources : ″Obituary : Milan Marcetta played for Toronto when they won Stanley Cup″ de Cleve Dheensaw, 26 septembre 2014, Victoria Times Colonist (timescolonist.com), ″William Tibbs″, 21 septembre 2009, Winnipeg Free Press (passages.winnipegfreepass.com), wikipedia.org.

Aucun commentaire: