Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 4 février 2011

Comment dilapider une équipe...

Si vous aimez les histoires de mauvaises gestion des Maple Leafs, celle-ci est bonne...

Récemment, je postait une carte de la série O-Pee-Chee 1978-79 évoquant le fait que les Leafs s'étaient fait planter en 4 en demi-finale par les Canadiens :


PDKC Demi-Finale front

(Qui est l'imbécile qui a mis le logo tout croche sur le chandail des Canadiens?)

Et bien sachez que lors de ce printemps de 1978, les Leafs surprirent la NHL en atteignant la demi-finale. C'était la première fois depuis la fameuse finale de 1967 que les Leafs se rendirent aussi loin dans l'après-saison... Les fans de cette vénérable équipe croyaient enfin que des beaux jours étaient en vue pour les Leafs... Après tout, ils avaient éliminés des Islanders de New York qui étaient en voie de devenir la plus redoutable équipe de la NHL...

Malheureusement pour les fans des Leafs, nous étions en plein milieu du règne d'Harold Ballard et en moins de quatre ans, tous ces joueurs sauf qui donnèrent de l'espoir aux fans en ce printemps 1978 allait se retrouver ailleurs...

À cette époque, le directeur général des Maple Leafs était Jim Gregory. c'est lui qui débuta la dilapidation de l'équipe avec une pléiade d'échanges à sens unique qui allait faire partir beaucoup de joueurs populaires auprès des fans...

-Il envoya le défenseur Randy Carlyle et le centre Georges Ferguson àa Pittsburgh. Carlyle était déjà un très bon défenseur et il n'alla qu'en s'améliorant avec les Penguins.

-Il envoya par la suite le solide Brian Glennie à Los Angeles et Jack Valiquette au Colorado pour un choix au repêchage. Par la suite, Trevor Johansen et Don Ashby prirent le chemin du Colorado.

En 1979, l'ancien entraîneur de l'équipe George "Punch" Imlach revint avec l'équipe après quelques années avec les Sabres ainsi qu'une courte retraite. C'est lui qui termina la dilapidation des Leafs de 1978.

-Son premier mouvement fut d'envoyer le redoutable Pat Boutette à Hartford en retour d'un dénommé Bob Stephenson en décembre 1979. Alors que Boutette empocha 44 points en 47 match avec les Whalers et 80 points la saison suivante, Stephenson ne joua que 14 matchs avec les Leafs avant d'être cédé dans les mineurs... Il ne joua plus jamais dans la NHL par la suite...

-L'échange suivante fut probablement la plus controversée d'entre toutes. Deux jours après l'échange de Boutette, le 29 décembre 1979, Imlach échangea le plus que populaire Lanny McDonald aux Rockies du Colorado en compagnie de Joel Quenneville pour Pat Hickey (pas lui de The Gazette) et Wilf "Vous vous attendiez àa quelqu'un d'autre" Paiement. McDonald, qui était véritablement la bougie d'allumage sentit ce changement, surtout vers la pire équipe de la NHL, comme une vraie giffle dans le visage. Apparemment, il aurait dit à Punch Imlach lorsquil lui annonça qu'il passait aux Rockies par téléphone que s'il lui avait fait l'annonce en personne il lui aurait péter la gueule...

-Suite àa l'échange de Lanny, la jeune recrue Rocky Saganiuk dit qu'il allait prendre la place de Lanny McDonald... Vous vous doutez qu'il n'a jamais chaussé d'aussi gros patins...

-Suite à l'échange du très populaire Lanny McDonald, c'est une autre superstar auprès des fans des Leafs, le redoutable Dave "Tiger" WIlliams, qui fut échangé en compagnie de Jerry Butler. Bien que les fans aimaient beaucoup Williams, l'échange fut perçue comme la seule bonne de cette époque car elle amena Rick Vaive et Bill Derlago à Toronto. Ces joueurs seront des gros morceau pour l'équipe dans les années 80.

-Après McDonald et Williams, le très populaire gardien Mike Palmateer qui passa aux Capitals.

-Par la suite, Imlach acheta le contrat de Ron Ellis, un autre joueur très populaire des Leafs et dernier de la formation de 1967 à toujours être avec l'équipe...

Le clou sur le cercueil fut mis en janvier 1982 lorsque le capitaine Darryl Sittler fut envoyé à Philadelphie en retour d'un dénommé Rich Costello en plus d'un choix qui servit à repêcher Peter Ihnačák. Avec le départ du plus grand joueur des Leafs des années 70, une autre page était tournée...

Cette équipe qui avait tant surpris en 1978, que 4 saisons auparavant, avait été complêtement dilapidée par deux directeur généraux assez incompétents qui vivaient dans un autre monde de hockey dirigé par un propriété cinglé...

Il n'y a qu'un seul joueur qui n'a pas changé d'adresse qui fut de l'équipe de 1978 : Borje Salming...


Quand on parle d'une équipe perdante depuis 1967...

1 commentaire:

crocomickey a dit…

Hey ! On parle ici d'une disette de 44 ans ! Ouf !

Pour égaler ça, les Canadiens he gagneraient la Coupe qu'en ... 1937 ! Ayoye !