Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 5 octobre 2012

Walter Clune

WClune5152


(Texte et images de Benoît AKA KeithActon)

Au fil des ans, le Forum a eu d’autres équipes de hockey que les Canadiens comme locataires.  Il y a eu bien sûr eu du hockey junior, sous différentes appellations (Canadiens Junior, Bleu Blanc Rouge, Junior), mais il y a aussi eu pendant un moment du hockey senior, avec le Royal (ou les « Royals » en anglais).

C’est avec ce club que s’est retrouvé, au cours de la saison 1950-51, un jeune torontois en début de vingtaine qui avait été recruté par les Canadiens, Walter Clune.

Il y a joué jusqu’en 1953, avant d’aller passer deux ans sur la Côte Ouest, avec les Cougars de Victoria, pour ensuite revenir à Montréal en 1955, toujours avec le Royal.

Il a la distinction d’avoir été invité au camp d’entraînement pendant dix ans, mais sans jamais réussir à être retenu.  Il faut toutefois garder en tête qu’en cette période des « Original Six » et de la décennie dorée des années 1950 pour les Canadiens (qui inclut les cinq Coupes consécutives), faire le club n’était pas chose évidente.  Le fait d’être un défenseur avec un physique de 5’9’’ et 150 lbs n’était pas de nature à aider non plus.  Il est malgré tout parvenu à disputer cinq matchs avec le tricolore au cours de la saison 1955-56.

À son arrivée à Montréal, il ne parlait pas français.  Lors d’une soirée, il a fait la rencontre d’une dame, mais il n’avait pas vraiment idée de qui elle était.  C’était Andrée Champagne, qui était à ce moment la célèbre interprète de Donalda, l’épouse de Séraphin Poudrier dans « Les Belles Histoires des Pays d’en-haut » (et aujourd’hui sénatrice).  Et de son côté à elle, n’ayant pas vraiment d’intérêt pour le hockey, elle ne savait pas qui il était non plus.  Ça ne les empêcha pas de plus tard de se marier et d’avoir deux enfants.  Il apprit le français et elle commença à s’intéresser au hockey. Leur mariage dura une quinzaine d’années.

En raison de son physique, il ne se faisait pas d’illusions quant à ses chances d’accéder à la LNH sur une base permanente.  Lorsque le Royal a cessé ses activités après la saison 1960-61, il a donc tout abandonné.  Il est alors allé travailler pendant une vingtaine d’années chez Maislin Transport, où il avait comme collègue un de ses bons amis, Elmer Lach.

Il s’est ensuite établi à Candiac avec sa deuxième épouse, avec qui il a eu un autre fils.  Il est décédé en 1998, à l’âge de 68 ans.   

Sources : « Andrée Champagne a marié un joueur des Canadiens » de Jean-Paul Sarault, 1er février 2009 (fr.canoe.ca), hockeydb.com.


WClune52

Aucun commentaire: