Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 10 novembre 2014

Les abonnés aux équipes d'expansion



Ah!  Les équipes d’expansion!  L’attrait de la nouveauté!  La fébrilité des partisans!  (Ça dépend des endroits, mais bon…)  Le dévoilement des nouvelles couleurs!  Les belles cérémonies lors de la présentation des joueurs et lors du premier match à domicile!  L’indulgence des amateurs, qui se disent que malgré des performances misérables, il faut bien donner une chance au coureur, puisque c’est une équipe d’expansion…

Une équipe d’expansion, ça peut par contre aussi être de l’improvisation, un manque de structure et de longues séries de défaites.

De jeunes joueurs peuvent en profiter pour prendre tout de suite beaucoup de place (comme Gilbert Perreault avec les Sabres) ou être complètement étouffés par une trop grande pression et le manque d’encadrement (comme Greg Joly, voir texte du 30 décembre 2013).

Des vétérans peuvent en profiter pour avoir un second souffle ou effectuer un dernier tour de piste (comme Brad Marsh, voir texte du 12 novembre 2012).  Des joueurs peuvent aussi profiter de cette occasion pour se mettre en évidence (comme Brian Bradley avec le Lightning).

Par contre, lorsque la ligue procède à des expansions à la chaîne et qu’un joueur se retrouve à répétition avec une de ces nouvelles équipes, c’est habituellement signe qu’on a affaire ici à un joueur marginal, qui peine à percer l’alignement d’une équipe qui a débuté ses activités à peine un ou deux ans auparavant.

J’ai donc fait quelques recherches pour trouver ces abonnés aux équipes d’expansion.  En voici quelques-uns.

Butch Deadmarsh

Deuxième choix de l’histoire des Sabres, derrière Gilbert Perreault, Deadmarsh a débuté sa carrière à Buffalo en 1970 (bien qu’il ait aussi passé du temps dans les mineures).

Deux ans plus tard, il se retrouva avec les nouveaux Flames d’Atlanta.  Il n’était toutefois pas là au tout début.  C’est par la voie d’un échange, en février, qu’il arriva dans le sud des États-Unis.

En 1974, la ligue procéda à une autre expansion et Deadmarsh atterrit à Kansas City, avec les Scouts.

Il s’est ensuite retrouvé dans l’AMH, où il s’est aligné avec cinq équipes différentes en trois saisons et demie.  Était-ce des équipes d’expansion, ou du moins de nouvelles équipes?  Avec l’AMH, c’était rarement aussi simple…

Il a d’abord joué avec les Blazers de Vancouver, à leur deuxième année.  Il a ensuite déménagé avec l’équipe à Calgary.  Il s’agissait donc de la première saison des Cowboys, mais ce n’était pas une équipe d’expansion.

Il s’est ensuite retrouvé avec les Fighting Saints du Minnesota.  Ceux-ci venaient de déménager de Cleveland, donc techniquement, sans être une équipe d’expansion, c’était une nouvelle équipe.  Sauf que l’année précédente, une autre équipe jouait au même endroit sous le même nom, avant d’être dissoute.

Il a également joué avec des équipes existantes, les Oilers d’Edmonton et les Stingers de Cincinnati.

Total
LNH : Trois, même s’il n’a pas joué la saison entière à Buffalo et qu’il s’est amené en cours d’année dans le cas d’Atlanta.
AMH : Trop compliqué…


Rosaire Paiement
 
Appartenant aux Bruins, le grand frère de Wilfrid a été échangé aux nouveaux Flyers en 1967.  Bien qu’il ne joua que sept matchs, il participa tout de même à leur première saison.

En 1970, il est choisi au cours du repêchage d’expansion par les Canucks.

En 1972, il fit partie non seulement d’une nouvelle équipe, mais également d’une nouvelle ligue, alors qu’il se joint aux Cougars de Chicago de l’AMH.

En 1975, il est choisi au repêchage d’expansion par les Spurs de Denver, mais il ne porta jamais leur uniforme, puisqu’il a été échangé aux Whalers de la Nouvelle-Angleterre.  Il a également joué avec les Racers d’Indianapolis par la suite.


Total

LNH : Deux, même si sa présence à Philadelphie a été limitée.
AMH : Une, mais a failli jouer avec une deuxième.

 
Lew Morrison
 
Premier choix des Flyers en 1968, il débarque donc au sein d’une équipe de deuxième année.  Il ne fait toutefois pas l’équipe avant 1969.
 
En 1972, il est choisi au repêchage d’expansion par les Flames d’Atlanta.  En 1974, Morrison est encore laissé sans protection et aboutit avec les nouveaux Capitals de Washington.
 
Il a également joué avec les Penguins.
 
Total : Deux.


Johan Garpenlov
 
Après avoir fait ses débuts avec les Wings, Garpenlov est échangé aux Sharks, dans leur première saison, en mars 1992.
 
En mars 1995, il est échangé à la Floride.  Au milieu de leur deuxième saison, les Panthers n’étaient techniquement pas une équipe d’expansion, même si elle était très récente.
 
En 1999, Garpenlov a été choisi par les Thrashers d’Atlanta lors du repêchage d’expansion et a fait partie de leur équipe inaugurale, avant de retourner en Suède.
 
Total : Deux, même s’il n’a pas débuté l’année à San Jose, et presque trois.

 
 Jody Hull
 
Après avoir joué avec les Whalers et les Rangers, Jody Hull s’est retrouvé avec les nouveaux Sénateurs, mais pas par la voie du repêchage d’expansion.  Il a été échangé par les Rangers contre les fameuses considérations futures.
 
L’année suivante, il se retrouva cette fois avec les Panthers, mais encore une fois, sans passer par le repêchage d’expansion.  Il a signé un contrat comme joueur autonome.  Peut-être était-ce donc son choix de se retrouver sous le soleil de la Floride.
 
Il joua ensuite avec le Lightning et les Flyers, mais en 1999, il a finalement passé par le repêchage d’expansion et a été choisi par les Thrashers.  Il n’a toutefois jamais porté leur uniforme, puisqu’ils l’ont retourné aux Flyers par voie de transaction.
 
Il a terminé sa carrière dans la LNH avec un deuxième séjour à Ottawa.
 
Total : Deux, mais est venu près de jouer avec une troisième.

 
Denny Lambert
 
Lambert signa comme agent libre avec les nouveaux Mighty Ducks en 1993, mais il ne joua pas de match avec eux lors de leur saison inaugurale.  C’est en 1994 qu’il fit ses débuts dans la grande ligue, alors qu’Anaheim jouait sa deuxième saison.
 
En 1996, il aboutit à Ottawa, toujours comme agent libre, alors que les Sens jouaient leur cinquième saison.  (Ça commence à être un peu plus loin.)
 
En 1998, il est choisi par les Predators de Nashville au repêchage d’expansion.  Par contre, son passage dans la ville du country ne dura qu’une saison, puisqu’il a ensuite été échangé aux nouveaux Thrashers d’Atlanta et a fait partie de l’équipe au début de ses activités.
 
Il est ensuite retourné à Anaheim et a ainsi joué l’ensemble de sa carrière avec des équipes d’expansion des années 1990.
 
Total : Deux, presque trois.
 

 Andrew Brunette
 
Après avoir été repêché par les Capitals et joué sporadiquement avec eux, il est choisi par les Predators de Nashville au repêchage d’expansion de 1998.  Tout comme Lambert, il ne resta au Tennessee qu’une seule saison, avant de se retrouver, lui aussi, avec les Thrashers dans un échange.
 
Il joua deux saisons en Géorgie, avant d’atterrir au Minnesota, pour s’aligner avec le Wild, qui jouait sa deuxième saison.
 
Il s’aligna plus tard avec l’Avalanche et les Black Hawks.
 
Total : Deux, presque trois.

 

2 commentaires:

Guillaume a dit…

il ne faut surtout pas oublier Anatoli Semenov, réclamé en 1992 par Tampa Bay et en 1993 par Anaheim dans le repêchage d'expansion

keithacton a dit…

@ Guillaume
Oui, on pourrait l'ajouter. Merci!