Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

dimanche 6 mai 2018

La Coupe Allan à Victoriaville








Si vous suivez le blogue depuis un certain temps, vous devez connaître la coupe Allan, coupe qui représente la suprématie du hockey senior canadien. À l'époque des 6 équipes dans la LNH, le championnat de la coupe Allan était vue en très haute estime, surtout que c'était les champions de cette coupe qui représentaient le pays pour les Jeux Olympiques, de 1920 jusqu'à ceux de 1960.

En 1968, la coupe Allan fut remporté par les Tigres de "mon" Victoriaville.

À l'époque, la Ligue Provinciale Sénior du Québec regroupait 6 équipes : les Castors de Sherbrooke, les Aigles de Drummondville, les Gaulois de St-Hyacinthe, les Vics de Granby, les Tigres de Victoriaville et les Nationals de Hull. Cette dernière équipe servait d'équipe de réserve pour l'Équipe Nationale Canadienne (un peu comme un club-école) et n'était pas éligible pour les éliminatoires.

Quatre équipes accédaient aux séries d'après saison. La première ronde, en format 4-de-7, opposait les Castors aux Aigles. La série fut remportée par Drummondville 4 matchs à 1. De leur côté, les Tigres affrontèrent les Gaulois. La série fut très corsée, Victoriaville sortant vainqueur après sept matchs.

Les Tigres 1967-68 (oui, un chandail des Tigres en vert et rouge, c'est laid !)

La finale de la Ligue Provinciale Sénior du Québec allait donc opposer les champions en titre de la coupe Allan, les Aigles de Drummondville, aux Tigres de Victoriaville. Les deux premiers matchs furent l'affaire des Tigres. Lors du troisième match, les Aigles réduisirent l'écart dans la série grâce à un gain de 3-1. Cependant, les Tigres ne laissèrent plus de chances aux Aigles, remportant les deux dernières parties par les marques de 6-4 et 4-3. 

Étant champions de la seule ligue dans la province, ils accédèrent au championnat de l'Est du Canada. En demi-finale, ils croisèrent le fer avec les Royals de Corner Brook, de Terre-Neuve. Les deux premiers matchs de la série 3-de-5 se déroulèrent à Victoriaville. Devant leur partisans, les Tigres ridiculisèrent les Royals par la marque de 15 à 1 lors du premier match, avant de l'emporter 9-2 lors du second. Croyant probablement que la série était dans la poche, les Tigres furent surpris au compte de 6-1 lors du troisième duel, alors que la série s'était déplacée à Corner Brook. Avec un jeu plus soutenu, Victoriaville remporta la 4e partie par la marque de 3-0, se méritant un billet pour la finale, face aux Marlboros de Toronto. Cette fois, la machine victoriavilloise ne fit qu'une bouchée des Torontois, marquant 21 buts et en accordant que 8 en 4 matchs !

La finale de la coupe Allan allait donc se disputer à Winnipeg, entre les Tigres et les Mohawks de St-Boniface (aujourd'hui un quartier principalement francophone de Winnipeg).  Les Mohawks avaient remporté le championnat de l'Ouest du Canada, disposant des Miners de Drumheller (Alberta) en 3 matchs.
    
Les deux équipes s'échangèrent les politesses lors des deux premiers matchs, alors que les Tigres l'emportèrent tout d'abord au compte de 6 à 2. Les Mohawks répliquèrent avec une victoire de 5 à 1. Les Tigres remportèrent ensuite les 3 matchs suivants, dont le dernier par blanchissage, au compte de 2-0, il y a exactement 50 ans aujourd'hui même !

Weeee are the champiooons, my friend !

Les nouveaux champions de la coupe Allan comptaient quelques noms intéressants dans leur alignement. Tout d'abord, Joe Hardy, mieux connu pour son passage avec les Jaros de la Beauce à la fin des années 1970. Il se joignit aux Tigres après avoir terminé son stage junior avec les Marquis de Jonquière, suivi d'une saison professionnelle avec les Blades de New Haven dans la Eastern Hockey League. En 1966, voulant se faire voir par les équipes de la LNH, il décida de poursuivre ses études à Victoriaville tout en jouant avec les Tigres. La conquête de la coupe Allan lui permit d'obtenir un essai dans l'organisation des Seals d'Oakland, alors qu'il débuta la saison 1969-70 avec les Reds de Providence dans la AHL. Son parcours inclua deux saisons dans la LNH avec Oakland, ainsi que trois saisons au sein de quatre équipes de l'AMH.

Brian Elwell disputa la saison suivante avec les Oilers du Tulsa dans la CHL.

John Mentis n'a probablement jamais réussi à avoir sa place dans la LNH dû à sa couleur de peau. Après avoir été repêché par les Bruins de Boston et joué pour les As de Québec (alors un de leurs clubs-écoles) pendant quelques saisons, Mentis se joignit aux Tigres lors de la saison 1965-66. Il était assistant-capitaine lors de la conquête de la coupe Allan.

Le gardien Claude Hardy disputa deux saisons dans la AHL, avec les Kings de Springfield et les Americans de Rochester suite à la conquête de la coupe Allan.

André Bessette - Très démonstratif
André Bessette était également un excellent lanceur gaucher au baseball. Un ancien du Verdun Junior, il signa un contrat avec l'organisation des Phillies de Philadelphie en 1956. Il fut intronisé au "Temple de la renommée du baseball québécois RDS" en 2008.

Les Tigres retournèrent en finale de l'Est du Canada l'année suivante, s'inclinant aux mains des Hornets de Galt en Ontario. Suite à la saison 1969-70, la LPSQ ferma les livres, laissant les Tigres comme seule équipe sénior au Québec, ce qui les amena directement aux finales de l'Est. Ils s'inclinèrent de nouveau, cette fois face aux Terriers d'Orillia en Ontario.

Sources :
https://www.lanouvelle.net/un-souvenir-ca-ne-se-vend-pas/
https://www.pressreader.com/canada/le-journal-de-montreal/20080820/282617438538446
http://shgv.ca/150ans/150-03.htm
http://icehockey.wikia.com/wiki/1967-68_PSHL;http://icehockey.wikia.com/wiki/1967-68_Eastern_Canada_Allan_Cup_Playoffs;http://icehockey.wikia.com/wiki/1967-68_Allan_Cup_Final
http://www.estrie.golf/2016/06/07/rapido-mardi-a-lassociation-cantons-de-lest/
http://kkkimo.tripod.com/jhardy.htm
http://sonahrsports.com/the-way-it-was-black-players-locked-out-of-the-nhl-from-p361-129.htm

Aucun commentaire: