Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 28 novembre 2014

L’évolution des casques Cooper


Suite à la lecture des excellents articles sur les casques Jofa (1ere partie ; 2eme partie), je me suis rappelé des casques Cooper que j'ai porté lors de ma carrière dans le hockey mineur, qui sont aujourd'hui disparu de la carte également. C’est à mon tour de faire un récapitulatif des casques que cette compagnie à développé au fil des ans.

La compagnie « Cooper of Canada »


Tout d’abord, un peu d’histoire. Cecil John Weeks et Jack Cooper achetèrent en 1949 la compagnie General Leather Goods, originalement fondé en 1905. La compagnie fut dès lors renommée Cooper Weeks. Cette compagnie fut la première à inclure de la couleur sur leurs pièces d’équipement.

Avant l’achat de la compagnie par Weeks et Cooper, General Leather Goods, fabriquait des skis et des raquettes. C’est pendant la Grande Dépression des années 30 que GLG commença à fabriquer de l’équipement de hockey, dont des jambières et des gants.

Pendant les années ’50 et ’60, la compagnie Cooper Weeks travaillait étroitement avec les équipes de la LNH, dont les Canadiens de Montréal afin de réduire le poids de l’équipement tout en augmentant leur durabilité et leur sécurité. C’est alors que disparut peu à peu le cuir pour faire place au « foam » et au plastique !

En 1971, Cecil John Weeks vendit ses parts à Jack Cooper. La compagnie fut alors rebaptisé Cooper of Canada. C’est dans cette décennie que Cooper travailla en étroite collaboration avec un nom célèbre afin d’améliorer l’équipement de gardien, et j’ai nommé : Dryden ! Par contre, ce ne fut pas Ken, mais son frère ainé, Dave !

La compagnie se développait très bien. Elle acquiert Hespeler (fabriquant de bâton de hockey et de baseball) en 1972. À partir de 1986, leurs produits firent leur entrée dans les Ligues Majeures de Baseball. En 1990, Canstar Sport Inc (propriétaire de la marque Bauer) acheta la division hockey de Cooper. C’est en 1995, lorsque Nike fit l’acquisition de Canstar que la marque Cooper disparu du milieu du hockey.

Le casque SK10



Premier casque manufacturé par Cooper Weeks. Il était composé de trois pièces de plastique, dont 2 de même format pour le devant et le derrière de la tête. À l’époque, il servait plus à protéger les joueurs des coupures résultant de coups de bâtons ou de lancer.

Les casque SK100 - SK120 et SK200



Étrangement, ce casque est encore très populaire de nos jours et se vend aux alentours de 120$ sur le web. Car si la marque Cooper est disparu du monde du hockey, elle est très prisé par les joueurs de Hurling, un sport gaélique (un étrange mélange de Lacrosse et de soccer). Ce casque, plus sécuritaire que le SK10, était tout aussi léger. La mousse utilisé permettait également un meilleur confort que son prédécesseur. Le modèle SK120, plus de luxe, était rembourré avec du cuir au lieu de la mousse.

Le modèle SK200, quant à lui, avec une devanture plus proéminente, utilisait sensiblement la même devanture que le SK10.

Le casque SK300



De loin le modèle le plus laid (à mon humble avis) manufacturé par Cooper. Bien sûr, les matériaux utilisés étaient de meilleure qualité, la protection accru, mais ça ressemble plus à un casque de football qu'à un de hockey ... Bref, l'évolution allait continuer.


Le casque SK600


Enfin, un casque d'hockey digne de ce nom ! Ce fut mon tout premier casque dans le hockey organisé, back in 1992. Ce casque, contrairement au SK300 permettait un ajustement et une excellente protection. Le foam utilisé était plus épais, plus robuste que ceux utilisé avant. Ce casque fut très prisé par les gardiens de but. Souvenons-nous que, vers la fin des années 1970, le masque à la Jacques Plante était de plus en plus remplacé par un combo, casque et grille. Parmi les gardiens ayant utilisé le SK600, pensons à Bob Froese, Ken Wregget, Vladislav Tretiak, et plus récemment, Tim Thomas ! 


À la même époque, Cooper introduisit le protecteur facial JAWS. Je ne suis pas sur à quel point ce pouvait être sécuritaire pour celui qui le portait !




Le casque SK2000


Ah, le fameux casque SK2000 ! C'est, et de loin, le casque qui fut le plus populaire de Cooper. Autant plusieurs joueurs vedette le portaient, dont Gilbert Perreault et Mario Lemieux, autant presque tout les joueurs junior-majeur ont porté ce casque au début des années '90.

(Remarquez ce magnifique casque 3 couleurs !)

Mark Messier portait un casque très similaire, mais de marque Winwell. Perso, je crois que c'est un Cooper SK2000 sur lequel Winwell ont collé leur logo.

Tout comme le SK600, le SK2000 fut longtemps utilisé par des gardiens. Pensons seulement à Chris Osgood ou Dominik Hasek. Même Rick DiPietro a porté ce casque (un ancien d'Osgood que les Islanders gardaient encore stock) après qu'il se soit fait cassé la gueule la mâchoire ! Ce casque faisait moins pression sur sa mâchoire qu'un masque de gardien conventionnel.


Le casque XL7




Supposément une révolution dans le domaine, cette atrocité a rapidement été déclaré plus dangereux que sécuritaire, car les "clips" Cooper Lock avait la fâcheuse manie de se "déclipser" lors d'un contact trop violent, qui faisait en sorte que la visière tombait. D'ailleurs, Martin avait publié un billet sur ce fameux casque.

Le casque HH3000


Le dernier modèle produit par Cooper, ainsi que mon dernier casque de joueur alors que je jouais encore dans les rangs Bantam. Suite à la fusion de 1995,  Nike/Bauer ont continué de produire ce modèle. Encore aujourd'hui, les casques Bauer s'inspirent beaucoup du style du HH3000.

Aucun commentaire: