Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 9 mai 2015

La culture du point de perdant...











Comme je dis toujours, les films sur le sport sont inutiles, surtout quand on les compare avec la réalité, vivre un évènement sportif en direct. Souvent ils sont d'une banalité, mais certains sont de véritables tragédies... Sans vouloir trop entrer dans les détails, le match de mercredi dernier rentre dans cette catégorie. Je disais justement que l'issue de ce match était tellement tragique, le Canadien perdant dans la dernière seconde après avoir dominé son adversaire et faisant ainsi face à l'élimination, que je disais hier à une collègue de travail qu'on risque de plus se souvenir de ce match que celui de la finale de la Coupe Stanley de 2014, match morne et sans émotion...

Mais une chose m'a marqué justement à la fin de ce match, pourquoi est-ce que le Canadien semblait avoir laissé aller l'émotion pour se préparer à la supplémentaire. Honnêtement, je faisais la même chose, je venais de me déboucher une St-Ambroise Pale Ale en préparation de la supplémentaire... Déçu, je l'ai vidé dans mon évier... Je travaillais le lendemain de toute façon... Mais j'ai téléphoné à mon père au Saguenay et je lui ai dit "Voyons, sti, ils ne jouaient pas, t'es en séries, t'as pas de points de perdant à aller chercher, tu dois jouer tout le temps..."



J'ai vu plus tard qu'Enrico Ciccone, un des très bons commentateurs de TVA Sports, il faut mentionner les bons parmi tant de mauvais, a fait le même commentaire...

De là la "culture du point de perdant"...

Dans un des textes de la fin 2013 qui a été le plus lu de l'histoire de ce site (et dont je suis très fier, encore de nos jours), je disais que je suis à 100% contre l'élimination du "point baveux", c'est à dire ce point que l'on donne pour une défaite en prolongation pour la simple et bonne raison que quand on perd, on perd, point... De plus, le tout crée ainsi ce que je nomme dès lors "la culture du point de perdant".

On connaît tous la chose, fin de match entre deux équipes dans la lutte pour une ticket pour le tournoi annuel pour le Saint Graal, score égal quelques minutes avant la fin de la troisième... Les deux équipes se mettent à dormir au gaz et à jouer pour repartir de l'arena avec au moins un point... Vaut mieux un point que pas pentoute, même dans la défaite...

Raison de plus pour abolir ce point de perdant... Il a rendu les hockeyeurs lâches en fin de 3e en plus de récompenser les perdants...

1 commentaire:

Sylvain a dit…

"je disais que je suis à 100% contre l'élimination du "point baveux..."

Tu voulais dire POUR l'élimination du point baveux, clairement, mais pendant une seconde j'ai cru que tu pensais le contraire!

Personnelement je suis pour l'élimination de ce point aussi, mais je garde les tirs de barrages. Déjà parti du Forum avec une face mi-figue mi-raisin après une nulle de 2-2. Pas de doute que ça agrémente le spectacle de voir les tireurs un à un et avoir une issue au match.

Je n'ai pas fais le calcul mais si on enlève les victoires en prolongation, comment se compare le 44 victoires de Price vs. les 42 de Dryden et Plante??