Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 25 avril 2018

Les coupes oubliées - Les Royals dans la LHJMQ








En 1996, lorsque les Prédateurs de Granby ont mis la main sur la coupe Memorial, plusieurs médias indiquaient qu'ils étaient les premiers représentant du Québec à la remporter, depuis les Remparts de Québec de Guy Lafleur en 1971. Pourtant, la LHJMQ a mis la main à trois reprises sur la précieuse  coupe entre 1971 et 1996. Par contre, les représentants de la LHJMQ étaient basés à Corwall, en Ontario et s'appelaient les Royals !


Orval Tessier porté en triomphe par ses joueurs
Une équipe déjà existante depuis 1961 dans la Central Junior A Hockey League (aujourd'hui la Central Canada Hockey League), les Royals ont tenté de se joindre à la OHL. Voyant leur demande d'admission rejetée, ils ont alors décidé de se joindre à la LHJMQ lors de la création de la ligue en 1969. Après deux années moribondes, les Royals connurent une excellente saison 1971-72, défaisant en finale de la coupe du Président les champions défendant de la coupe Memorial, les Remparts de Québec, en 6 matchs. Alors sous les instructions de l'entraîneur Orval Tessier et avec Richard Brodeur devant les filets, les Royals se dirigèrent à Ottawa pour disputer la coupe Memorial aux Petes de Peterborough et aux Oil Kings d'Edmonton. C'était la première année que les champions des trois ligues junior canadienne s'affrontaient dans une formule "Tournoi à la ronde". Ce ne fut qu'à partir de 1983 que la ville hôtesse fut également invitée au tournoi de la coupe Memorial.

Les Royals baissèrent pavillon devant les Petes avant de battre les Oil Kings dans le tournoi à la ronde. N'ayant remporté aucune partie, les Oil Kings furent écarté de la finale qu'allait se livrer Cornwall et Peterborough. Les Royals remportèrent le match au compte de 2-1 pour mettre la main sur une deuxième coupe Memorial consécutive pour la LHJMQ.

La saison suivante, ce fut au tour de Ron Racette de diriger les Royals, qui passèrent près de retourner au tournoi de la coupe Memorial, mais ils s'inclinèrent en 7 matchs face au Remparts de Québec, maintenant dirigé par ... Orval Tessier.

De 1973 à 1979, les Royals firent partie des bonnes équipes de la LHJMQ, mais ne purent jamais dépasser la 2e ronde des séries. C'est en 1980 que les Royals retournèrent au tournoi de coupe Memorial. Ils avaient dans leurs rangs des noms connus des amateurs de hockey : Dale Hawerchuk, Marc Crawford, Scott Arniel, Fred Arthur ainsi que le fils du Golden Jet (mais n'ayant pas le talent de son frère Brett) Bobby Hull JR. Dirigé par Doug Carpenter, les Royals se frottèrent aux Pats de Regina ainsi qu'aux Petes de Peterborough dans un tournoi à la ronde où chaque équipe allait s'affronter à deux reprises. Les Royals s'en sortirent avec une fiche de 2 victoires contre 2 défaites, dont une dégelée de 11-2 face aux Pats de Regina qui savourèrent ainsi leur seule victoire du tournoi. La finale allait donc opposer Cornwall à Peterborough, comme 8 ans auparavant. Encore une fois, la finale se décida par un seul but, alors que les Royals parvinrent à déjouer Rick Laferrière lors de la période de prolongation afin de remporter leur deuxième coupe Memorial, au compte de 3-2.


Avec le même noyau de joueurs que l'année précédente, plus l'ajout d'un jeune Doug Gilmour, les Royals maintenant dirigé par Bob Kilger dominèrent une fois de plus la LHJMQ. En finale, ils affrontèrent les Draveurs de Trois-Rivières qui avaient fini 3 points derrière eux au classement. Trois-Rivières ne parvint pas à vaincre Cornwall, qui remporta la série en 5 matchs pour se diriger à une deuxième participation consécutive au tournoi de la Coupe Memorial. Cette fois, le tournoi avait lieu à Windsor et les Royals allaient affronter les Cougars de Victoria et les Rangers de Kitchener, entraîné par l'ancien entraîneur des Royals, Orval Tessier. Les Royals finirent premier du tournoi à la ronde, n'échappant qu'un match contre les Rangers, qu'ils retrouvèrent en finale. Lors de ce match, les Royals ne firent qu'une bouchée des Rangers de Kitchener, l'emportant au compte de 8-2, remportant ainsi une deuxième coupe Memorial consécutive, la 4e en 11 saisons pour la LHJMQ.


Suite à se triomphe, les Royals quittèrent la LHJMQ pour joindre les rangs de la OHL. Le changement irrita plusieurs partisans de l'équipe qui se trouvaient à la frontière entre les deux provinces et les assistances aux matchs de l'équipe allèrent en déclinant, tout comme les résultats de l'équipe qui ne parvint jamais plus à percer le troisième tour des séries éliminatoires. Suite à la saison 1991-92, les Royals déménagèrent à Newmarket. Après deux saisons, l'équipe fut acheté et déménagé à Sarnia pour devenir le Sting.

En 1996, les médias et la ligue parlaient peu des conquêtes de la coupe Memorial de la LHJMQ par une équipe qui n'était pas basée dans la province. Maintenant, les Royals ont un chapitre à eux dans l'histoire de la LHJMQ sur le site internet de la ligue. De toute façon, en ajoutant les coupes remportés par les Sea Dogs de St-John's (2011) et les Mooseheads d'Halifax (2013), le pourcentage de coupes remportées par des équipes hors-Québec est de 50%. Pas le choix de les reconnaître !

Aucun commentaire: