Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 10 octobre 2012

Edgar Laprade




C'est aujourd'hui le 93e anniversaire d'un des plus méconnus membre du Temple de la Renommée du hockey, Edgar Laprade. Ce dernier est né en 1919 et est toujours en vie de nos jours. Il fut l'un des joueurs d'avant les plus polyvalents de la fin des années 40, mais le fait qu'il évoluait avec les misérables Rangers de New York de cette époque comme son ancien coéquipier Don Raleigh décédé récemment ou bien parce qu'il passa ses meilleures années à jouer dans le hockey sénior en firent un joueur relativement oublié de nos jours.

Donc, Edgar Laprade est né le 10 octobre 1919 à Mine Centre, une petite bourgade minière dans le nord-ouest de l'Ontario. À l'âge de 4 ans, la famille Laprade emménagea à Port Arthur dans la région de Thunder Bay. C'est avec les Bearcats de Port Arthur de la ligue Senior de Thunder Bay avec qui Laprade débuta son hockey de haut niveau lors de la saison 1938-39 après avoir évolué avec les Bruins de Port Arthur de la ligue junior de Thunder Bay. À l'époque, les Bearcats étaient une puissance du hockey sénior. Les Bearcats ont d'ailleurs été l'équipe sénior qui alla représenter le Canada aux Jeux Olympiques de 1936, ceux même qui furent remportés par la Grande-Bretagne. En 1939, Laprade fit partie de cette formation des Bearcats qui remporta la Coupe Allan, Trophée soulignant la suprématie du hockey sénior au Canada. À cette première année, Laprade fut remarqué par ses talents et fut nommé meilleur joueur de la Ligue sénior de Thunder Bay. 

N'ayant jamais remporté la Coupe Stanley durant sa carrière, Laprade considère cette conquête de la Coupe Allan de 1939 comme ayant été le haut fait de sa carrière... C'est aussi qu'à une certaine époque, la Coupe Allan était aussi bien vue que la Coupe Stanley en ce que beaucoup d'équipes compétitionnaient pour cette dernière et la remporter représentait une grande fierté pour l'équipe locale et ainsi une marque de suprématie du hockey local plutôt que d'aller tel un mercenaire dans une ligue close à 6 équipes pour un trophée remis à la meilleure équipe de salariés.

Déjà durant ses années avec les Bruins de Port Arthur, Laprade fut remarqué par les équipes de la NHL. En 1938, les Canadiens et les Rangers s'intéressaient fortement à ce jeune joueur préféra évoluer avec sa puissante équipe locale. Étant un des piliers des Bearcats, Laprade devint en soi déjà une des superstar du hockey au Canada en évoluant au niveau sénior. En 1941, il fut à nouveau nommé meilleur joueur de la ligue de Thunder Bay et en 1942 il mena à nouveau son équipe en finale de la Coupe Allan qui fut par contre remportée par les célèbres RCAF Flyers d'Ottawa qui comptait entres autres la fameuse Kraut Line des Bruins de Boston enrôlée quelques mois plus tôt... 

En 1943, après une carrière assez renommée auprès d'une des plus puissantes équipes sénior de l'Ontario, Laprade se joint aux forces armées canadiennes afin de servir durant la Seconde Guerre mondiale. Alors qu'il était basé à Montréal, Laprade s'apprêtait à se joindre à l'équipe de son régiment afin d'évoluer dans un ligue sénior de Montréal fut transféré à Winnipeg où il se joint alors à l'équipe de l'armée qui évoluait dans une ligue locale pour la saison 1943-44. 

C'est à son retour à la vie civile en 1945 qu'Edgar Laprade prit enfin la direction de la NHL en s'entendant finalement avec les Rangers. Aussitôt arrivé à New York, Laprade, ce jeune joueur provenant des régions froides de l'Ontario, fut remarqué comme étant un remarquable joueur complet qui travaillait plus fort que la plupart des joueurs, ce qui lui valut le nom de Beaver. En 1946, cette "recrue" de 26 ans remporta le trophée remporta le trophée Calder remis à la meilleure recrue. À noter que lors de cette première saison dans la NHL, ce joueur solide ne se vit décerner aucune minute de pénalité alors qu'il récolta 34 points en 49 matchs. Laprade avouera plus tard qu'il avait adopté un style de hockey clean lorsqu'on lui dit qu'on ne pouvait marquer quand on était sur le banc de pénalité.



Les talents de Laprade furent fortement remarqués par la suite alors qu'il fut invité aux premiers matchs des étoiles de la NHL qui se déroulèrent en 1947, 1948, 1949 et en 1950. Lors de cette saison 1950, Laprade se retrouva le plus près de l'atteinte de la Coupe Stanley de sa carrière alors que les Rangers atteignirent la finale contre les Red Wings de Detroit qui étaient en pleine dynastie. Ce fut d'ailleurs cette finale dont les Rangers jouèrent leurs matchs locaux à Toronto, le Madison Square Garden étant occupé par un cirque. En cette même saison 1950, le Beaver fut récompensé du trophée Lady Bing.

Edgar Laprade se retira du hockey à la fin de la saison 1954-55. On lui décerna alors le trophée Boucher remis au joueur des Rangers le plus populaire. Ce fut un signe de reconnaissance de la part des fans pour une décennie de hockey constant et passionné avec les Blue Shirts...

Edgar Laprade fut intronisé en 1993 au Temple de la Renommée du hockey.

Dans la fameuse liste des "100 Ranger Greats" de 2009, Edgar Laprade fut nommé 24e meilleur joueur de l'histoire des Rangers.



Aucun commentaire: