vendredi 28 mars 2014

Les casques JOFA (2ème partie)



 Voici la deuxième partie de l'histoire des casques JOFA. Dans la première partie (que vous pouvez lire ici) je parlais de l'origine du casque ainsi que des célèbres joueurs à l'avoir porté dans la LNH durant les années 80 et le début des années 90. Maintenant, passons aux dernières années et les derniers modèles de JOFA.


 Un des joueurs emblématiques du début des années 90 est Jaromir Jagr qui, en plus de sa glorieuse crinière frisée, portait le JOFA 390. Ce nouveau modèle plus arrondi et plus sécuritaire était destiné à remplacer les JOFA 280 et 235, ce qui fût éventuellement le cas. Le 390 fût le produit le plus vendu de l'histoire de JOFA et de nombreuses vedettes de la LNH l'adoptèrent.



Mario Lemieux commença à porter un casque JOFA lors de la saison 1991-92 (il portait auparavant un Cooper) mais dans son cas il eût droit à un modèle personalisé, le JOFA 366 (bon marketing ici). Ce modèle est semblable au JOFA 390 mais n'a pas de protection aux oreilles. Mario avait aussi la particularité d'enlever le "3" du 366 sur l'avant du casque. Il porta ce casque jusqu'à sa première retraite en 1997. Lorsqu'il revint au jeu en 2000-01, il ne ramena pas son JOFA et porta différentes marques de casque dont certains pas mal moins beaux à mon avis...



Bien que le JOFA 366 fût fait spécialement pour Mario Lemieux, il n'en eut pas l'exclusivité. D'autres joueurs comme Teemu Selanne porteront fièrement le 366 au cours des années.



Un des joueurs à qui le JOFA allait particulèrement bien fût Claude Lemieux qui commença à le porter en 1993 lorsqu'il jouait au New Jersey et qui le portera également avec l'Avalanche du Colorado.



Theoren Fleury porta également le 390 pendant quelques saisons. Certains dénigreurs du JOFA évoquent le fait que les joueurs le portant ressemblent à des balles de golf. Ça peut être le cas mais personnellement je ne trouve pas qu'il s'agit d'une mauvaise chose. Ce casque est grandiose. J'aime particulièrement cette photo...



D'autres joueurs ont porté le JOFA 366 et 390 lors des années fastes du début des années 90 dont Rick Tocchet, Phil Housley et Alexandre Daigle. Dans la première partie je mentionnais que les Oilers d'Edmonton personnifiaient la popularité du JOFA 235, et bien je crois que les Penguins de Pittsburgh des années 90 personnifiaient le JOFA 390 (et 366).



Chez le Canadien le JOFA fût également très populaire. Denis Savard, qui portait déjà des casques au style arrondi avant son arrivée avec le CH, commença à porter le 235 pour ensuite porter le 390 lorsqu'il joua avec le CH et le porta jusqu'à la fin de sa carrière. Dans le cas d'Oleg Petrov et Benoit Brunet, il ne portèrent le JOFA que pour quelques saisons, Brunet changea de modèle vers 1997 (il changea également de numéro vers la même époque) et Petrov ne le porta que durant ses premières années avant de retourner en europe jusqu'en 2000. À son retour dans la LNH il porta un autre casque.



Selon mes recherches, le dernier joueur des Canadiens à avoir porté un casque JOFA fût Vincent Damphousse qui commençea à porter le JOFA lors de son arrivée avec le CH en 1992. Vers 1998 ou 1999 il changea pour CCM et ne porta plus le JOFA, même lors de ses dernières années avec les Sharks.



Chez les Nordiques, quelques joueurs portèrent le JOFA durant les dernières années d'existence de l'équipe. Les joueurs suédois semblèrent affectionner particulièrement leur produit local, Mats Sundin et Peter Forsberg commencèrent leur carrière en portant le JOFA. D'ailleurs on peut bien voir la différence ici entre le 390 et le 366 sur ces deux photos alors que le 390 de Sundin fait particulièrement plus "balle de golf" avec la protection aux oreilles. Le 366 de Forsberg est légèrement plus ajusté et a l'air plus confortable sans cette protection. Les deux joueurs changeront de modèle de casque plus tard dans leur carrière avec Toronto et Colorado respectivement.



Alors que les casques 390 et 366 gagnèrent en popularité, quelques joueurs continuèrent de porter l'ancien modèle, le 280, durant la première moitié de la décennie. C'était le cas de Zigmund Palffy des Islanders, Petr Klima des Oilers et Christian Ruuttu des Sabres. Palffy fût un des derniers joueur d'avant à porter le 280 dans la LNH. Il le porta durant ses deux premières saisons avec les Islanders, de 1993 à 1995.



Si Palffy fût le dernier attaquant à porter le JOFA 280, ce ne fût pas le dernier joueur. Quelques gardiens affectionnaient beaucoup le 280 muni d'une grille protectrice. Cette pratique remontait aux années 80 alors que des gardiens comme Richard Brodeur utilisaient ces mêmes casques. Arthurs Irbe porta ce casque rudimentaire jusqu'à sa retraite à la fin de la saison 2003-2004 et fût donc le dernier joueur (à l'exception de Selanne) à porter un JOFA dans la LNH.



Un des gardiens à avoir abusé du style JOFA fût sans aucun doute Tommy Soderstrom, ancien gardien des Flyers et des Islanders, qui apparemment aimait bien porter 10 livres d'équipement supplémentaire et qui n'avait pas peur du ridicule avec son JOFA 390 muni d'une grille surdimensionnée. Soderstrom et ce monstre disparurent de la ligue en 1997.



Vers la fin des années 90, JOFA commençea à perdre des adeptes alors que de plus en plus de joueurs les delaissèrent pour passer à d'autres modèles plus modernes. JOFA essaya toutefois d'introduire différents modèles peu mémorables comme le JOFA 690 que Jaromir Jagr porta à l'occasion lors de ses séjours avec les Capitals et les Rangers. De nos jours il ne porte que le Reebok.



Mais apparemment que Jagr affectionne toujours le JOFA car il a été vu en train de porter un JOFA 235 (a.k.a le Gretzky) lors de ses passages en ligue Tchèque et en KHL. Ces ligues n'ont apparemment pas les mêmes standards d'équipement et de commandites que la LNH.



De nos jours la marque JOFA n'existe qu'en europe et n'est plus beaucoup associé au hockey. Les seuls casques que l'on peut trouver avec la marque JOFA inscrite dessus sont des casques plus appropriés pour le skateboard. Reebok marchande toujours le JOFA 390 pour le hockey mais sous le nom du Reebok 3K où aucun logo de JOFA n'apparait sur le produit. JOFA n'est plus qu'un souvenir que l'on retrouve sur les vieilles images de nos joueurs vedettes d'autrefois et n'a apparemment plus aucune forme corporative. Si vous cherchez JOFA sur Google vous aurez plus de chande de tomber sur la Jewish Orthodox Feminist Alliance que sur un site officiel de JOFA...



Donc il nous reste seulement Teemu Selanne comme survivant du JOFA qu'il continue de porter avec passion (à l'exception de cette rare photo de son passage avec les Sharks dont personne ne se souvient). Le mystère persiste à savoir comment il se les procure. Peut-être que Reebok lui a remis une batch de JOFA avant de discontinuer la marque ou bien peut-être qu'il les achète sur Ebay. Toujours est-il que je vais m'ennuyer de lui et de ces casques légendaires une fois qu'il accrochera ses patins (et son casque) pour de bon.

J'espère qu'on exposera le casque de son dernier match au temple de la renommée.

3 commentaires:

Etienne a dit…

Selanne fait peut-être comme Chris Osgood faisait, ou plutôt comme le gérant de l'équipement des Red Wings faisait.

Il devait faire le tour des marchés aux puces et "vieilles" boutiques de hockey afin d'acheter des casques Cooper comme utilisait Osgood afin d'avoir des pièces de rechange :p

Oli a dit…

Bonjour. Je tenais tout d'abord à vous féliciter pour votre blog. Je suis un fan.

En fait, je regardais un vidéo de la finale de la coupe Stanley 1987 et j'ai remarqué que Kjell Samuelsson porte déjà un casque JOFA 366. Si on regarde les cartes de cette période (Pro-set 90-91), ce modèle existait donc déjà, et n'aurait pas été fait sur mesure pour Lemieux.

http://www.youtube.com/watch?v=ME4vzdxWBBE (à 0:44)

Au plaisir!



Top Net! a dit…

Wow! Merci de l'info Oli.