Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 11 mars 2013

Bill Clement



Originaire de l’Outaouais, Bill Clement y joua son hockey mineur, où il eut entre autres l’occasion de jouer sur la même ligne que Guy Lafleur à Thurso.
 
Lorsque vint le temps de se diriger vers le hockey junior, il demeura dans la région, en s’alignant avec les 67’s d’Ottawa.  Lafleur, de son côté, prit plutôt le chemin des Remparts de Québec.  Après avoir été repêché au 18e rang par les Flyers, Clement recroisa encore Lafleur à Québec.  Pendant que ce dernier connaissait une saison de rêve avec les Remparts (130-79-209 en 62 matchs, la Coupe Memorial…), Clement s’est retrouvé avec les As, à ce moment la filiale des Flyers dans la Ligue Américaine.   L’année suivante, Clement était à Philadelphie et Lafleur à Montréal.
 
Il fit alors partie des Broadstreet Bullies, même si son jeu n’était pas si agressif.  Il remporta deux bagues de la Coupe Stanley, en 1974 et 1975, en étant utilisé comme centre de leur quatrième trio.
 
Le triomphe de 1975 marqua toutefois la fin de son séjour avec les Flyers.  Il fut échangé dans l’entre-saison aux Capitals de Washington, qui venaient de connaître une affreuse première année.  Il prit le chemin de la Capitale américaine avec Don McLean et le premier choix des Flyers (18e au total) contre le tout premier choix du repêchage.  Les Flyers optèrent pour Mel Bridgman.
 
Clement fut nommé capitaine et participa au match des étoiles, mais il détesta profondément cette période passée avec cette équipe horrible.  Il fut échangé avant la fin de la saison aux Flames d’Atlanta.  Son temps de glace accru lui permit néanmoins d’atteindre ses sommets en carrière (23 buts, 57 points).
 
Il resta ensuite à Atlanta jusqu’en 1980, avant de prendre le chemin de Calgary avec le reste de l’équipe.  Il y joua deux autres années avant de prendre sa retraite.
 
Sa carrière de joueur n’a pas été mauvaise, loin de là (148-208-356 en 719 matchs), mais elle n’a pas été mémorable.  C’est plutôt par après qu’il est devenu plus connu.  Il a été commentateur pour le hockey, pour les Olympiques (autant d’hiver que d’été) et ce, pour plusieurs réseaux (ESPN, ABC, NBC, Versus, CTV, CBC, etc.)  Il est aussi apparu au fil des ans dans de nombreux commerciaux (Chevrolet, Bud Lite, etc.) et a prêté sa voix à plusieurs versions du jeu vidéo NHL (NHL 11, NHL 12, etc.)  En 1986, il a aussi utilisé ses talents d’acteur dans le soap d’après-midi « All My Children »!  À quand un ex du Canadien dans « 30 vies »?
 
Un peu comme Bob Uecker au baseball, il est probablement plus connu pour son après-carrière que pour sa carrière elle-même.
 
Si ça vous intéresse, il agit également comme conférencier et motivateur depuis 1990.
 
Il habite maintenant en Pennsylvanie.
 
Sources:   billclementspeaking.com, hockeydraftcentral.com, legendsofhockey.net, wikipedia.org.

Aucun commentaire: