Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 28 avril 2015

Metallica pour passer d'un aréna à l'autre...









Je ne vais peut-être pas me faire d'amis ici, mais bon...

Ce que j'aime, en tant que sociologue, ce sont les significations qu'on donne aux choses, ce qui est utilisé pour former le groupe. Toutes les sociétés ont des symboles, souvent plus gros que nature, que ce qu'ils étaient en réalité, autour desquels ils se rassemblent... Pas de symboles, pas de société... Si on n'en a pas et qu'on veut unir la société, on en créera... Les anciennes républiques soviétiques d'Asie mineures, par exemple, afin de créer un esprit national, ont dépoussiéré des histoires moyenâgeuses de héros nationaux ou encore ont fait (lire imposé), dans le cas du Turkménistan, de leur chef d'État un Dieu vivant...

Souvent, dans le quotidien, le mythe se crée ici et là. On le fait par souci de vouloir rassembler et capitaliser là-dessus, ou peut-être même de manière inconsciente... Par contre, avec le recul, on se rend compte que certains gestes forment l'identité d'une communauté sans qu'on y ait fait quoi que ce soit, ou presque...

Ce qui m'en vient au vif de mon sujet...



Lors d'un récent passage dans la Vieille-Capitale (je sais ils n'aiment plus que l'on nomme leur ville comme ça là-bas...), mon beau-frère m'a parlé d'une rumeur à l'effet que Metallica allait être le groupe qui allait et fermer l'ancien Colisée et ouvrir le nouvel amphithéâtre... Sachant l'amour des gens de Québec pour ce groupe, la chose ne me surprenait pas tant... 

Depuis, la rumeur est devenue vraie et donc Metallica a été mandaté pour être le pont symbolique entre l'ancien monde et le nouveau... L'ancien Québec vers celui du futur...

La chose ne me surprend pas, mais tout de même, on est en droit de se poser des questions à propos de quelle symbolique donner à la chose, qu'est-ce que ça représente symboliquement au niveau de l'identité de la ville de Québec. Qu'est-ce que ça dit sur la population d'une ville quand le "grand projet de société" de cette collectivité (notez les guillemets) se célèbre avec le concert d'un groupe rock dont l'apogée date d'il y a plus de 25 ans? (C'est mon opinion...) 

Ça me semble pas tant rassembleur symboliquement pour ceux qui ne sont pas des hommes blancs hétérosexuels entre 30 et 50 ans comme cérémonie... C'est encore mon opinion...

Ce qui m'a fait songer à comment on ferme des édifices sportifs... 

Du moins, le cas de Québec est relativement différent de la plupart de édifices sportifs en ce qu'il y a une sorte de passation de pouvoir qui s'effectue sans qu'il n'y ait de porteurs de la transition. On sait tous que l'idée derrière ce nouvel amphithéâtre étant une reconquête de l'équipe perdue, la symbolique au niveau hockey est un peu boiteuse, on n'a qu'à songer aux prix Nobel qui ont affirmés la semaine dernière qu'ils allaient manifester lors du match pré-saison du Canadien. Encore là, ça en dit beaucoup symboliquement sur la chose... Et qu'aurait été une passation entre les deux endroits avec les Remparts? Du genre premier match de la saison au Colisée et deuxième dans leur nouveau domicile? Peut-être pas assez rassembleur... 



C'est pourquoi le choix de Metallica groupe très populaire à Québec, se fait quand même logique, le groupe ayant joué très souvent dans l'ancien temple des Nordiques depuis leur premier passage en 1984. Peu d'autres artistes auraient la légitimité de faire la cérémonie... 

Justement, c'est peut-être bien de demander à Metallica de faire la chose, éveiller le spectre des Nordiques non-revenus serait peut-être déplacé...

On se rappelle tous des cérémonies de fermetures du Forum et de l'ouverture du Centre Molson. Le Canadien étant une machine à mythes, il nous avait gavé à grand coup de fantômes se déplaçant entre les lieux et de passation de flambeau (jusqu'à nous en faire vomir...) Bien que le Colisée fut un lieu d'histoire de grandes histoires de hockey, la non-continuité de l'histoire du hockey dans son enceinte semble rendre encore plus la piste de Metallica logique... Même si on y était allé avec l'incarnation présente des Remparts comme proposé plus haut, le lien entre les anciens Remparts ou autres équipes ayant joué au Colisée n'est pas direct et la symbolique qu'on peut y retirer y resterait plus boiteuse comparativement à un groupe rock qui y joue depuis plus longtemps que n'importe quelle équipe qui a pu y jouer...

Pas évident, donc de penser à mieux que Metallica pour faire la transition, même si ça en dit long sur la ville de Québec...

Bref, on a l'histoire qu'on a et on fait avec les mythes qu'on peut créer...


1 commentaire:

Mat a dit…

Qu'est-ce que ça dit, au fait, de la ville de Québec?