Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 25 novembre 2015

I (don't) wanna be a a New York Ranger






Je n'aime pas quand des choses que j'aime se mélangent avec des choses que je n'aime pas.

Voici un exemple...

Je suis un très gros fan du mythique groupe punk The Misfits, surtout la période classique où Glen Danzig agissait à titre de chanteur. C'était bien avant que ce dernier n'entame une carrière de dindon de la farce de l'humanité. Le groupe s'est réuni dans les années 90 suivant une longue poursuite où Danzig voulait empêcher ses anciens acolytes de poursuivre leurs activités sous ce nom qui s'est terminé en cour et depuis le groupe a entamé une carrière qui ne va qu'en s'empirant et en ruinant la réputation originale de ce qui fut un jour un groupe mythique... Croyez-moi, je les ai vu l'an dernier en spectacle et je consulte encore un psychologue afin d'oublier ce fait...



Bien qu'impossible à comparer avec la période classique de Glen Danzing, la période du milieu des années 90 des Misfits est parsemée de petits moments relativement intéressants et de trucs plus clichés ne tentant que de recopier la période classique... Mais durant cette période, malheureusement, les Misfits ont enregistré une chanson promotionnelle pour les Rangers de New York. Comme je suis une personne qui déteste les Rangers de New York, la chose a fait énormément baisser les Misfits dans mon estime à l'époque...




En fait, cette chanson ne fut même pas composée par les Misfits. Elle fut composée par un dénommé John Cafiero, un new-yorkais travaillant dans la production visuelle qui avait justement produit les clips American Psycho and Dig Up Her Bones des Misfits qui se retrouvent sur le premier album de la période des années 90 intitulé justement American Psycho. À l'origine, cette chanson qui devait être une chanson promotionnelle pour l'équipe avait été planifié pour être enregistrée par nuls autres que les Ramones, le grand groupe new-yorkais, mais ces derniers ayant décidé à l'époque de tirer la proverbiale plug, ont refusé l'offre. Cafiero s'est donc tourné vers les Misfits avec qui, comme je viens de la dire, il avait déjà travaillé. Les Misfits ont ainsi accepté et ont enregistré la chanson avec Cafiero comme chanteur. 

La chanson avait donc été planifiée pour être utilisée par les Rangers afin de faire de la promotion et les Misfits furent également mis à contribution, certains membres ayant notamment été invités à une session de photo dans le vestiaire des Rangers. Des copies d'un CD promotionnel avec la chanson furent également distribués auprès des divers médias. Par contre, le département marketing des Rangers s'objecta au fait que la chanson soit utilisée durant les matchs en raison de la phrase "I wanna be a New York Ranger / I wanna live a life of danger" dans le refrain, n'aimant pas le mot "danger". Le groupe ayant refusé de réenregistrer la chanson, cette dernière ne fut jamais utilisé à des fins promotionnelles...

La chanson se retrouve sur une compilation de chanson rares et inédites de la période avec Michael Grave nommée Cuts from the Crypt sortie sur l'étiquette Roadrunner en 2001.

En fait, il y a deux version de cette chanson. Cette chanson se retrouve également sur une compilation de la compagnie Fat Wreck Chords appartenant à Fat Mike, chanteur bassiste du mythique groupe NOFX. Cette compilation en fut une comprenant pas moins de 100 groupes de musique punk en plus de Men"O"Steel, un groupe poche, où chacun fut invité à jouer une chanson environnant 30 secondes. La chanson des Misfits fut donc une version plus courte et chantée par le chanteur de l'époque Michael Grave.

Personnellement, j'aime mieux cette version car on retrouve les Misfits dans sa mouture des années 90 à son meilleur... Apparemment que Grave aurait enregistré cette chanson pour faire taire les rumerus à l'effet qu'il aurait quitté le groupe pour jouer au hockey professionnel... Tout est dans tout...





Un groupe moins connu, The Hextalls, groupe punk de Vancouver, a enregistré une chanson nommée I Don't Wanna Be A New York Ranger. Cette chanson raconte l'histoire d'un mec accompagnant une femme dans un match des Rangers qui se perd en allant chercher de la bière et retrouve la femme en train de frencher un autre fan des Rangers. S'en suit une cuite pour oublier ça... La morale de l'histoire : il n'y a pas assez d'alcool dans le monde pour me faire prendre pour les Rangers et ne faites jamais confiance à une femme avec un chandail de Mike Richter...

Plus mon genre de philosophie...

 

Aucun commentaire: