Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 12 décembre 2015

Le trophée Czerkawski




Avec le renvoi récent d'Alexander Semin par le Canadien, il m'est venu en tête plusieurs souvenirs nauséabonds de ces joueurs qui ont sous-performé avec l'équipe au fil des dernières années. Cela m'a inspiré à creer un nouveau trophée annuel, le trophée Mariusz Czerkawski en l'honneur de cet ex-joueur polonais qui joua une saison plus que mediocre avec Montréal en 2002-03.


- Mariusz Czerkawski -

Plusieurs facteurs entrent en compte afin de mériter ce trophée. Il s'agit soit d'un joueur dont le passage fut un échec ou que la fin de son parcours avec l'équipe fut douloureux. Ça peut aussi être un cas d'expérience râtée, soit dans le cas d'une signature comme joueur autonome ou bien un choix au repêchage qui n'a pas rempli les attentes. Sinon ça peut être celui qui fut le plus indésirable au sein de l'équipe ou bien celui qu'on avait le plus hâte que son contrat se termine. Si l'histoire du joueur avec le club se termine par un rachat de contrat, un renvoi dans les mineures ou un échange-débarras, c'est souvent ce qui détermine le gagnant de ce trophée. Il va sans dire que malgré que la saison soit encore jeune, le gagnant de cette année se doit d'être Alexander Semin pour les raisons que l'on connait.

Mais si ce trophée avait existé auparavant, quels auraient été les lauréats? On se doit d'effectuer un douloureux retour en arrière pour le savoir...


 
2014-2015: René Bourque
Après trois saisons avec l'équipe où il amassa un grand total de 21 buts et 37 points en 128 matchs, il était clair que les jours de Bourque étaient comptés à Montréal. La légende de Lac La Biche fut échangé rapidement aux Ducks d'Anaheim après 13 matchs et il sera échangé un autre fois plus tard dans la saison, cette fois à Colombus. 

Mention spéciale: Pierre-Alexandre Parentea, Jiri Sekac

2013-2014: Louis Leblanc
J'avais plusieurs choix pour cette saison mais j'ai décidé d'aller avec Leblanc, l'exemple parfait d'un projet avorté. Après deux saisons très moyennes à Hamilton et quelques matchs sans éclats avec le grand club on décida d'échanger le premier choix de 2009 à Anaheim en retour de considérations futures (dont j'ignore toujours la nature). Il joue présentement dans la ligue slovaque après avoir été retranché du camp des Islanders et du club HC Slovan de la KHL.

Mentions spéciales: Douglas Murray, Daniel Brière 

2012-2013: Tomas Kaberle
Acquis des Hurricanes en retour de Jaroslav Spacek, l'ancienne gloire des Maple Leafs connut une fin de carrière agonisante avec le CH en étant laissé de côté à répétition lors de cette saison écourtée par la lock-out. Dans son cas, on n'a jamais vraiment compris son acquisition alors qu'il fut acquis en catastrophe des Hurricanes en retour de Jaroslav Spacek. Son contrat fut racheté après cette saison où il ne joua que 10 matchs. Il joue présentement dans sa République Thèque natale.

Mention spéciale: Erik Cole
 
2011-2012: Scott Gomez
Un autre qui connut une fin de parcours agonisante avec le club, Gomez aurait pu aussi être considéré pour le nom de ce trophée. C'est lui qui fut le souffre-douleur des partisans durant cette horrible saison qu'était 2011-12, le tout culminant par l'anniversaire de sa disette sans but. Comme Kaberle après lui, son contrat fut racheté par Marc Bergevin après le lock-out.

Mention spéciale: Andrei Kostitsyn

2010-2011: Benoit Pouliot
Dans le cas de Pouliot, j'avais simplement hâte que son contrat se termine ou qu'il soit échangé. 

Mention spéciale: Ryan O'Byrne (il ne joua que 3 matchs au début de la saison avant d'être échangé au Colorado)


2009-2010: Sergei Kostitsyn
Le frère Sergei fut une grosse distraction pour le club en 2009. Il refusa de se reporter à Hamilton au début de la saison et fut suspendu par l'équipe. Ses histoires hors-glace avec son frère furent aussi une source de problème pour le CH. Il joua finalement une quarantaine de matchs mais son éthique de travail déficiente lui causa d'être renvoyé chez lui par Jacques Martin lors des séries du printemps 2010.

Mentions spéciales: Guillaume Latendresse, Georges Laraque

2008-2009: Mike Komisarek
La saison du centenaire...quelle horreur. Encore une fois j'avais beaucoup d'options mais j'ai élu mon choix sur Komisarek qui en était à sa dernière année de contrat et représentait parfaitement son équipe cette année-là: au bout du rouleau. Le Canadien du centenaire était une équipe qui s'était un peu trop enflée la tête avec toutes ces célébrations et ces histoires hors-glace. Komisarek n'était pas le pire joueur mais il avait perdu du gallon, surtout depuis une certaine bagarre perdue contre Milan Lucic. Il signa avec les Maple Leafs la saison suivante et verra son contrat racheté en 2013.

Mentions spéciales: Robert Lang et Alex Tanguay (deux expériences ratées mais ils jouaient quand même assez bien avant de se blesser tous les deux dans le même match et voir leur saison se terminer).

2007-2008: Mikhail Grabovski
Les Canadiens n'ont pas vraiment de chance avec les joueurs originaires de Biélorussie. Grabovski était un prospect intéressant mais qui était dans le bas de l'échelle du line-up de l'équipe et ne jouait pas beaucoup. Après avoir été rayé de la formation lors d'un match contre Phoenix, il quitta l'équipe pour s'envoler à Los Angeles afin de consulter son agent. Il fut suspendu et éventuellement échangé aux Maple Leafs.

Mention spéciale: Michael Ryder 

2006-2007: Sergei Samsonov/Janne Niinimaa

Grosse cuvée en 2006-2007...

Samsonov est en quelque sorte l'ancêtre spirituel d'Alexander Semin. Après avoir échoué dans sa tentative de signer de meilleurs agents libres durant l'été 2006, Bob Gainey se consola avec la signature de Samsonov. J'étais toutefois un de ceux qui croyaient en Samsonov avec le CH mais cette expérience se révéla un échec. Il ne marqua que 9 buts et 26 points en 63 matchs et fut rayé de la formation à la fin de la saison et pour les séries. Il fut également soumis au ballotage en février sans toutefois trouver preneur. Il fut échangé aux Blackhawks en juin en retour de Jassen Cullimore et Tony Salmelainen, deux joueurs qui ne joueront finalement jamais avec le club.

Niinimaa était encore plus poche que Samsonov. Il n'accumula que 3 passes en 41 matchs et fut lui aussi laissé de côté plus souvent qu'autrement. Ce qui fit le plus mal aux partisans dans son cas est ce qu'on a donné en retour, Mike Ribeiro. Quoique je n'aimais pas Ribeiro, Gainey s'est totalement fait avoir dans cet échange... On a plus jamais revu Niinimaa dans la LNH.

Mentions spéciales: Alexander Perezhogin, Craig Rivet, Radek Bonk 

2005-2006: Pierre Dagenais / José Théodore
Une  autre saison où je n'arrive pas à me décider. Dagenais avait connu une bonne saison en 2003-04 (17 buts en 50 matchs) mais avait grandement ralenti au retour du lock-out et fut renvoyé dans les mineures à jamais en janvier 2006. Théo tomba également des nues après ce lock-out. L'ancien lauréat des trophées Hart et Vézina connut une saison 2005-06 de misère et fut remplacé par Christobal Huet avant d'être échangé à l'Avalanche en mars 2006.

Mention spéciale: Niklas Sundstrom

2003-2004: Marcel Hossa
Il y avait une quantité de prétendants pour le titre en 2003-04 car après la saison, beaucoup de joueurs avaient joué leur dernier match avec l'équipe et ne revinrent pas après le lock-out de 2005. J'ai choisi par défaut Marcel Hossa, le frère de l'autre, comme lauréat. On ne peut lui en vouloir d'être moins bon que son frère mais il était quand même un choix de première ronde et dans son cas on abandonna au retour du lock-out en l'échangeant aux Rangers contre Garth Murray.

Mention spéciale: Jason Ward, qui comme Hossa était aussi un ancien choix de première ronde...

2002-2003: Mariusz Czerkawski
Le Wayne Gretzky polonais est l'ancêtre des Semin et Samsonov de ce monde. J'ai choisi Czerkawski pour le nom de ce trophée car il s'agit, à ma mémoire, du premier joueur de l'histoire récente du CH (disons après 2000) dont l'acquisition fut un flop total. C'est certain qu'il y en a eu d'autres auparavant (échanges de Roy, LeClair, Turgeon, etc...), d'autres joueurs controversés (Vladimir Malakhov) ou de mauvais choix au repêchage (Doug Wickenheiser) mais je ne voulais pas remonter aussi loin. De toute manière aucun ne m'a autant marqué que Czerkawski, car contrairement aux échanges de Roy, Turgeon et autres où on savait que l'on s'était fait fourrer, je croyais enfin voir un vol de la part du CH. Après quelques bonnes saisons au sein des Islanders, Czerkawski fut échangé au Canadien en retour de Aaron Asham et un choix de 5è ronde (Markus Pahlsson). Sa seule année à Montréal fut un échec. Il ne marqua que 5 buts et 14 points avant d'être envoyé à Hamilton après 47 matchs. C'était aussi une des premières fois que j'entendais parler d'un rachat de contrat chez le Canadien, ce qui lui arriva à la fin de la saison. Encore là je suis certain qu'il y en eut d'autres dans l'histoire du club auparavant mais certainement pas d'aussi dispendieux (2 millions). Il resigna avec les Islanders (à rabais) la saison suivante.

Êtes-vous d'accord avec ma liste? Ai-je oublié un autre joueur digne du trophée Czerkawski?

1 commentaire:

Cappa68 a dit…

Je me rappelle encore parfaitement le premier but marqué par Czerkawski dans l'uniforme du CH, après 2-3 mois d'attente. D'un angle impossible! Tout ça après 2-3 saisons de 30 buts avec les Islanders!

Un certain Randy McKay acquis des Devils a lui été un pas pire flop la même année!

Deux autres beaux cas:
> Radek Bonk! Le fameux centre défensif de 3.5M/an qui a marqué son premier but de l'année à la fin janvier!

> Trevor Linden! Comment oublier Trevor!