Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 29 septembre 2018

Un gardien un peu trop accommodant









En 1924-25, la Ligue nationale fit sa première incursion au sud de la frontière, lorsqu’elle a admis les Bruins de Boston dans ses cadres.  Pour remplir son alignement, Art Ross pigea entre autres parmi les joueurs de l’Association de la Côte du Pacifique (PCHA) et de la Ligue de l’Ouest canadien (WCHL).  Parmi eux, il y avait son gardien, le bouillant Norm "Heck" Fowler.

Fowler s’était aligné avec les Canaries de Spokane et les Metropolitains de Seattle, avant d’aller servir dans l’Armée pour la dernière année de la guerre.  À son retour, il signa avec Victoria, avec qui il passa cinq ans, jusqu’à ce que Boston lui fasse signe.

Après une victoire de 2-1 contre les Maroons lors de leur match inaugurale, le 1er décembre 1924, les choses se sont plutôt gâtées pour les Bruins.  Ils subirent alors cinq défaites consécutives.

Le 22 décembre, Boston recevait les St.Patricks de Toronto.  Ce fut un massacre.  Babe Dye marqua cinq buts, Happy Day en marqua deux, dans une victoire de 10-1 de Toronto.  Seul Stan Jackson a réussi à déjouer John Roach pour les locaux, devant une faible foule d’environ 2000 personnes.

Lorsque Jack Adams (le futur entraîneur des Red Wings) marqua le neuvième but de Toronto à 9:11 de la troisième période, Art Ross en eut assez.  Il jugea la performance de Fowler devant le filet tellement faible qu’il le remplaça par George Redding, un ailier à qui on fit revêtir l’équipement de gardien.  (Il n’y avait pas de gardien auxiliaire à ce moment et ceci était donc extrêmement rare.)  Quatre minutes plus tard, Redding accorda le dernier but des St.Pats, le cinquième de la soirée de Babe Dye.

Art Ross et le président Charles Adams confrontèrent alors Fowler, qui leur avoua qu’il n’avait pas fourni l’effort nécessaire et qu’il s’était même ″couché″ à quelques reprises.  Il espérait ainsi que les Bruins soient humiliés, dans le but de les inciter à signer de meilleurs joueurs.  Le stratagème n’impressionna pas Art Ross, qui le suspendit indéfiniment, en plus de lui imposer une amende de 200$.

Fowler retourna dans l’ouest pour terminer la saison avec Edmonton de la WCHL.  Après une pause d’un an, il retourna à nouveau avec Edmonton, avant de jouer trois autres saisons avec les Sheiks d’Oakland de la Ligue de la Californie.  Il ne joua évidement plus jamais dans la LNH.  Ses statistiques se limitent donc à 7 matchs (1-6-0, moyenne de 6,16).

Il est ensuite retourné en Saskatchewan, où il est devenu entraîneur, au niveau senior, mineur et universitaire.  Il a entre autres eu sous ses ordres un jeune du nom de Gordie Howe.

Fowler a été admis au Temple de la Renommée du sport de la Saskatchewan en 1983.  Il est décédé en 1987, à l’âge de 94 ans.

Sources : “Lack of Interest for Professional Hockey At Boston”, 23 décembre 1924, Montreal Gazette, p.18, “Boston Suspended and Fined Goalie”, 24 décembre 1924, Montreal Gazette, p.14, “Le Boston causera-t-il une surprise au Canadien demain?”, 24 décembre 1924, La Patrie, p.6, “Five other goalies who couldn’t take it anymore” de Bob Duff, 26 mars 2014, Windsor Star (windsorstar.com), sasksportshalloffame.com.

Aucun commentaire: