Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 1 janvier 2019

Escapade à Lake Placid





Le tremplin de saut à ski
De retour de New York, j’ai décidé de faire un arrêt à Lake Placid, le site des Jeux olympiques d’hiver de 1932, de 1980 et évidemment du fameux Miracle on Ice, lorsque l’équipe américaine de hockey, formée de jeunes universitaires, est parvenue à défaire la puissante équipe soviétique et a remporté la médaille d’or.

Situé à environ deux heures de Montréal, dans les Adirondacks, vous devez d’abord prendre l’autoroute 87 à partir de Lacolle, pour ensuite prendre une petite route, avant de se rendre au village.  Si vous êtes un skieur, la montagne de Whiteface est là pour vous accueillir.

Lors des Jeux de 1980, le reproche principal avait été que, si Lake Placid convenait en 1932, le site était devenu beaucoup trop petit pour accueillir un événement de la taille des Jeux olympiques.  Près de 40 plus tard, ce constat saute aux yeux.  La route pour s’y rendre est étroite et parfois sinueuse.  Considérant que depuis 1980, les Jeux d’hiver n’ont cessé d’ajouter des disciplines, il serait tout simplement impensable de tenir à nouveau les Jeux (en entier du moins) dans ce charmant village d’environ 2500 habitants.

Par contre, sans surprise, le fait d’avoir été l’hôte de deux Jeux olympiques représente la signature de l’endroit.  Il est possible de visiter le tremplin à ski et la piste de bobsleigh.  Dans le cas de cette dernière, on peut même tenter l’expérience d’une descente (avec l’aide d’un professionnel).  On peut aussi patiner sur l’anneau où Gaétan Boucher a remporté sa première médaille et emprunter les pistes de ski de fond et de biathlon.

L'anneau, avec en arrière plan l'aréna

Toutefois, si on n’y fait qu’un arrêt, il est préférable de se renseigner au sujet de la disponibilité.  On suggère entre autres de réserver pour une descente en bobsleigh.  Quant au musée olympique, il ferme relativement tôt et je me suis buté à des portes closes.  Et comble de malchance, l’aréna où a eu lieu le tournoi de hockey de 1980 (le Herb Brooks Arena) était en préparation pour un spectacle de Stars on Ice.  Il n’était donc pas possible d’accéder à la patinoire…   

Le Herb Brooks Arena

J’ai tout de même pu accéder à certains endroits de l’immeuble, tout comme j’ai pu accéder au Jack Shea Arena, où a eu lieu les compétitions de patinage artistique et la moitié du tournoi de hockey de 1932.  (L’autre moitié a eu lieu à l’extérieur, sur le site de l’anneau, tout comme les cérémonies d’ouverture et de clôture d’ailleurs.) 

L'aréna de 1932
Difficile de croire que c'est ici que la patineuse artistique Sonja Henie a remporté une de ses trois médailles d'or et que s'est joué la finale du tournoi de hockey en 1932 

Cette patinoire a aussi été utilisée en 1980 pour le hockey et le patinage artistique, mais dans un rôle plus secondaire.  D’une capacité d’environ 2000 places, il suffit d’y entrer pour constater que des Jeux d’hiver en 1932 avaient une ampleur beaucoup plus modeste qu’aujourd’hui.  On peut évidemment voir de nombreuses plaques et images sur les murs qui font référence aux Jeux.

La plaque des gagnants de 1932, comme on en trouve une semblable à l'extérieur du Stade olympique à Montréal


La plaque de 1980

Malgré ma déception au sujet du Herb Brooks Arena et du musée, il demeure qu’il s’agit d’un endroit agréable, plein d’histoire et facilement accessible pour ceux qui habitent le sud du Québec.

On souligne évidemment le Miracle on Ice

Greatest Sporting Event of the 20th Century....  Tant qu'à y aller dans le superlatif, allons-y à fond...



Aucun commentaire: