Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 27 octobre 2014

Howie Meeker









Howie Meeker a connu du succès au niveau junior, mais sa carrière aurait bien pu s’arrêter à ce niveau.  En raison de la guerre, il se retrouva dans l’armée et fut blessé sérieusement par une grenade. 
 
Il parvint malgré tout à se rétablir, suffisamment pour faire ses débuts avec les Maple Leafs en 1946-47.  Sa fiche de 27-18-45 en 55 matchs lui permit de se voir décerner le Trophée Calder (recrue de l’année).  C’est 33 points de plus qu’une autre recrue des Red Wings, un certain Gordie Howe.  Lors d’un match de janvier contre Chicago, Meeker marqua cinq buts.  Cette même année, Toronto remporta la première de trois Coupes Stanley consécutives.
 
Les saisons suivantes furent moins productives, incluant quelques-unes marquées par des blessures.
 
En 1951, suite à sa participation à une quatrième victoire de la Coupe Stanley, il se porta candidat à une élection partielle dans Waterloo Sud.  Élu sous la bannière progressiste-conservatrice, il siégea pendant sa carrière de joueur, comme le fera plus tard Red Kelly. (voir texte du 24 août 2012)  On peut par contre supposer qu’il était difficile de partager son temps entre Waterloo, Ottawa et Toronto (en plus des voyages sur la route).  Il ne fut pas candidat à sa réélection en 1953.
 
Il cessa de jouer après quelques matchs en 1953-54.  Il devint ensuite entraîneur des Hornets de Pittsburgh de la Ligue américaine, qu’il mena à une victoire de la Coupe Calder en 1954-55.
 
 En 1956, il fut embauché comme entraîneur-chef des Leafs.  Toutefois, les résultats ne furent pas au rendez-vous.  Les Leafs ratèrent les séries pour une rare fois pendant la période des "Original Six" et après une seule saison, Meeker fut congédié.  Par la suite, il continua de jouer au niveau senior pendant une quinzaine d’années.
 
Meeker refit surface au début des années 1970 lorsqu’il devint analyse à  Hockey Night in Canada.  Il se fit remarqué, malgré une voix pas nécessairement des plus appropriées pour la télévision, en poussant son analyse à un niveau supérieur à ce qui avait été vu auparavant.
 
De 1973 à 1976, il participa à une deuxième émission à la CBC, Howie Meeker‘s Hockey School, où ils recevaient des jeunes qui apprenaient à polir certains aspects du jeu.  On peut donc dire que Meeker était un mélange de Gilles Tremblay (voir texte du 9 décembre 2013) et de Joël Bouchard…  Meeker voulait ainsi souligner que l’enseignement du hockey laissait souvent à désirer.
 
En 1987, il se joignit à l’équipe de TSN, avec qui il resta jusqu’à sa retraite en 1998.  À ce moment, il fut élu au Temple de la renommée du hockey dans la catégorie médias, en plus de recevoir le prix Foster-Hewitt.
 
Il habite aujourd’hui en Colombie-Britannique.
 
Sources :  legendsofhockey.net, wikipedia.org.

Aucun commentaire: