Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 7 août 2010

Deux cartes de Ken Linseman


Au printemps dernier, je prenait un verre avec une professeure d'université pour laquelle j'ai travaillée quand j'étudiais et on s'est mis à discuter de hockey et elle me disait que son joueur préféré quand elle était jeune était nul autre que Ken Linsman dit le "Rat". Si vous trouvez que des joueurs comme Sean Avery et Steve Ott de nos jours sont en étant de redoutables pestes un nouveau type de joueur, vous avez oublié Ken Linseman.  Linseman était ce genre de joueur désagréable qui non seulement pouvait mettre n'importe quel joueur à bout, ce que l'on peut nommer vous tomber sur les nerfs, mais il savait être extrêmement utile offensivement. Ce joueur natif de Kingston en Ontario (*) (tout comme Sean Avery et Don Cherry) a terminé sa carrière avec un impressionnant total de 807 points en 860 matchs en plus de cumuler un total de 1727 points dans la NHL.  Et Ken Linseman possède également à son actif deux superbe cartes de hockey airbrushées...

Ken Linseman a débuté sa carrière avec les Bulls de Birmingham en 1977-78 alors qu'il n'avait que 19 ans. Malgré le fait que l'équipe fraîchement déménagée de Toronto vers Alabama (rappelez-vous l'histoire de Tony McKegney) la saison précédente avait à son actif des grands joueurs comme Paul Henderson et surtout un Frank Mahovlich en fin de carrière, Ken Linseman termina premier compteur de l'équipe lors de cette saison avec 76 points dont 38 buts. Si Linseman avait décidé de se joindre aux Bulls de Birmingham, c'est en raison d'une règle que la WHA mit en place lors de ses dernières saison afin de séduire quelques jeunes joueurs.  Alors que la LNH limitait l'âge de repêchage à l'époque à 20 ans, ce qui permit à plusieurs joueurs dont notamment Wayne Gretzky de pouvoir évoluer au sein de la WHL avant de pouvoir évoluer dans la LNH.  Les Bulls de Birmingham utilisèrent notamment cette règle afin de remplir leur formation.  Des joueurs comme Gaston Gingras, Rod Langway, Michel Goulet, Rick Vaive et Rob Ramage notamment ont évolué avec les "Baby Bulls" avant d'être éligibles à la LNH plutôt que de jouer au niveau junior.

L'année suivante, comme il fut enfin éligible, Linseman fut repêché septième au total (juste après le choix de Dan Geoffrion par les Canadiens) par les Flyers de Philadelphie. se rapporta aux Mariners du Maine de l'AHL avec qui il continua d'avoir beaucoup de succès, ce qui lui valut rapidement dès cette saison 1978-79 avec les Flyers. Comme un poisson dans l'eau avec une équipe traditionnellement agressive, Linseman contribua au renouveau des Flyers au début des années 80. C'est d'ailleurs à cette époque où l'on considérait Linseman comme le digne successeur du grand Bobby Clarke que ce dernier lui assigna son surnom "The Rat". Il formait d'ailleurs une ligne nommée la "Rat Patrol" avec Paul Holmgren et Brian Propp durant la majeure partie de son passage avec les Flyers.  Il connut d'ailleurs sa meilleure saison en carrière en 1981-82, à sa quatrième saison avec l'équipe orange, en amassant 92 points en 79 matchs tout en récoltant 275 minutes de pénalité...

Malheureusement, pour les fans des Flyers, Linseman fut échangé aux Whalers d'Hartford à l'été 1982 dans un échange qui envoya Mark Howe, un joueur dont on a réellement oublié le talent, une longue carrière dans la WHA et l'ombre de son père nuisant à cette reconnaissance... Et aussitôt les Whalers ayant acquis les services de Linseman, ils l'envoyèrent à Edmonton en retour de Risto Siltanen et les droits de Brent Loney. La compagnie O-Pee-Chee en profita pour faire cette merveilleuse carte soulignant le passage de Ken aux Oilers :

LinsmanOilers

J'adore cette carte car comme Linseman portait un casque Cooper, il ressemble, avec la job de peinture, à un personnage du film Tron. Le derrière de ma carte possède des éléments tout autant intéressants. Premièrement, cette carte était la propriété de nul autre que Carl... Je ne me rappelle pas d'où provient cette carte, alors allez savoir qui est Carl... On y apprend aussi que "Ken est célibataire" et qu'il "aime bien les arts". La vie était plus simple quand on apprenait ça sur une carte de hockey plutôt que sur l'incomparable site de 25stanley.com de mon bon ami JT Utah! À noter également que l'ont dit que les Oilers acquérirent Linseman des Flyers alors que c'est en provenance des Whalers avec qui il n'a jamais joué qu'il prit le chemin d'Edmonton...

LinsmanOilersback

Ken Linseman joua deux saisons avec les Oilers d'Edmonton où il évolua lors de la deuxième saison, en 1983-84, avec Mark Messier et Glenn Anderson.  En plus de connaître de très bonnes saisons malgré quelques blessures, Linseman fit partie de la formation des Oilers qui mit la main sur la première Coupe Stanley de l'équipe, en 1984, soit seulement 5 ans après l'arrivée de l'équipe dans la LNH.  Malgré les succès de Linseman avec les Oilers, ces derniers le cédèrent toutefois aux Bruins de Boston en retour du montréalais Mike Krushelnyski en juin 1984. Cela occasionna également une autre superbe carte airbrushée de Linseman :

LinsmanBruins

Il s'agit selon moi d'une des meilleures cartes airbrushées d'O-Pee-Chee. On ne le voit pas trop au premier regard, mais quand on voit le col, le numéro sur les bras ainsi que le casque dans la photo du coin, on voit bien qu'on a affaire à une carte airbrushée... Malheureusement, le derrière n'est pas autant intéressante que la carte précédente...

Linseman donna aux fans des Bruins du hockey à la hauteur de sa réputation, beaucoup de points, de coups de salauds et de bons jeux défensifs qui faisaient de lui un joueur adoré de ses fans et détesté du reste de la ligue... Bref, un vrai Bruin!  Avec le temps par contre, les blessures eurent raison de lui et son jeu alla en diminuant, si bien qu'il fut échangé à nouveau aux Flyers en janvier 1990 après 5 saisons et demi, en retour de Dave Poulin.  Il termina la saison avec les Flyers avant de retourner avec les Oilers, avec qui il disputa sa dernière saison complète, en 1990-91.  Après deux matchs avec les Maple Leafs en début de saison 1991-92, Linseman prit le chemin de l'Italie où il termina officiellement sa carrière à la fin de la saison...

Après sa carrière, il se retira dans le New Hampshire où il devint agent immobilier...

Il pratique toujours le surf, chose qu'il apprit alors qu'il jouait dans la Ligue nationale...

(*) Avez-vous remarqué la pub de la ville de Kingston dans le métro de Montréal avec deux filles sur une terrasse buvant une coupe de vin rouge? Ne vous détrompez pas, Kingston n'est pas une sorte de ville qui ressemble au Vieux-Québec ou au Vieux-Montréal...



8 commentaires:

monsieur seb a dit…

kingston, ville d'où proviennent également tes idoles de tragically hip...

Anonyme a dit…

C'est pas lui que Réjean Tremblay avait surpris habillé en fofolle dans un bar de Montréal...

Martin ITFOR a dit…

Seb, oui, les TH est mon cauchenar de musique... Pire qu'.une radio du NH!!!

Bouffe... Je ne sais pas.. l'histoire m'intéresse!! E-mail me if you know more... martin.itfor@gmail.com

keithacton a dit…

Je vous trouve sévère avec les Tragically Hip. Et Kingston a certains attraits intéressants.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

J'ai fais des recherches sur internet et ce n'est pas concluant. L'histoire date d'avant l'invention du net. Je m'en souviens parce qu'on parlais beaucoup d'homosexualité à l'époque à cause de Stéphane Richer. Alors, à moins que tu sois copain avec Rejean Tremblay, je n'ai pas d'autre information pour l'instant.

Anonyme a dit…

Tragically Hip, c'est un des rare bon groupe canadien. Fesse plutôt sur Lady Gaga et Adam Lambert qui pollue nos ondes! Eux, ils me donnent des envies de meutre!

Anonyme a dit…

C'est plutôt Jean Perron dans un bar en Floride, qui a rencontré Kenny habiller en dame....