Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 14 décembre 2010

Échanger Bill Dineen contre...

Voici Bill Dineen en compagnie de son fils Kevin lorsque ce dernier était entraîneur des Flyers de Philadelphie au début des années 90. Dineen fut l'entraineur des Flyers durant deux saisons lors de la période creuse de l'équipe qui rata les séries à 5 reprises dans les années 90. Mais bien avant d'être un entraîneur dans la NHL, il fut un joueur et un fait étrange a marqué la carrière de Bill Dineen, il fut échangé trois fois contre le même joueur...

Au cas où vous ne le saviez pas, Bill Dineen est né à Arvida en 1932. Le père de Dineen était un des ingénieurs qui a participé à la planification de cette ville industrielle designé de toute pièce par l'Alcan. Dineen quitta le Saguenay très tôt, ce qui fit en sorte qu'il ne se développa dans le hockey québécois, lui qui joua son hockey junior avec le réputé St-Michael's College de Toronto. C'est d'ailleurs alors qu'il évoluait dans ce légendaire collège que Dineen fut pour la première fois échangé au niveau professionnel en 1951. Ses droits professionnels à l'origine appartenaient aux Barons de Cleveland de l'AHL, un équipe non affiliée, ce qui veut dire qu'elle pouvait transiger avec des équipes de la NHL. Les Barons échangèrent alors les droits de Dineen et d'un autre joueur nommé Lou Jankowski aux Red Wings de Detroit contre deux frères, Bob et John Bailey. Retenez le nom du premier...

Après quatre saisons avec le collège St-Michael's, Dineen se joint aux Red Wings pour la saison 1953-54. Cette saison-là, les Red Wings, véritable puissance de la ligue, terminèrent premier au classement général pour la sixième saison d'affilée en saison régulière et remportère ce printemps la Coupe Stanley pour la troisième fois en cinq ans en défaisant leur redoutables rivaux des Canadiens de Montréal. Dineen contribua pour sa part d'une bonne façon en tant que recrue enrécoltant 25 points en 70 matchs dans une ligue où il était très difficile de s'imposer... Il fit également parti de l'équipe qui remporta encore une fois la Coupe Stanley en 1955, celle dont on raconte toujours que les Canadiens avec Maurice Richard auraient dû remporter.

Bill Dineen joua en tout 4 saisons et demi avec les Red Wings, remporant deux Coupes Stanley avec cette équipe... C'est lors de la saison 1957-58 que les Red Wings qui devenaient moins forts qu'avant échangèrent Bill Dineen aux Black Hawks dans une transaction impliquant 8 joueurs dont un dénommé Bob Bailey... Rappelons qu'à cette époque, les équipes échangeaient très rarement entre elles... Lorsqu'elles le faisaient, c'était souvent un signe de panique et surtout une désaveux dela part de l'équipe. Être échangé signifiait très souvent qu'on ne croyait plus en vous... En des temps où il y avait seulement 6 équipes, on s'identifiait plus à son équipe et ainsi, se faire échangé était une véritable claque dans la face... C'est donc de cette manière que Dineen et Bailey se firent échanger pour une seconde fois...

Bill Dineen joua pour la dernière fois de sa carrière dans la NHL lors de cette même saison 1957-58 en enfilant le chandail des Black Hawks du Chicago. La saison suivante, il fut cédé aux Bisons de Buffalo, club école des Hawks... Après deux saisons avec les Bisons, Dineen fut échangé en 1959 à l'équipe qui possédaient originellement ses droits, les Barons de Cleveland... Et tout comme les trois occasions précédentes, il fut à nouveau échangé contre Bob Bailey, cette fois de mano à mano...

Dineen passa encore une bonne décennie à jouer dans diverses équipes de niveau professionnel mineur. C'est d'ailleurs lors d'un passage de deux saisons avec les As de Québec de l'AHL qu'est né dans cette ville son fils Kevin Dineen, joueur dont on se rappelle ses bonnes années avec les Whalers... D'ailleurs, deux autres de ses fils, Gord et Peter ont également joués dans la NHL... Après sa carrière, Bill Dineen fut le seul entraîneur de l'histoire des Aeros de Houston de la WHA, entraînant durant quelques saisons son ancien coéquipier Gordie Howe. À noter qu'Howe est plus âgé que Dineen... Dineen fut non seulement un entraîneur couronné dans la WHA, il fut un entraîneur hors pairs durant les années 80 avec les Red Wings d'Adirondack, remportant deux fois la Coupe Calder. C'est toutefois son passage avec les Flyers où il eut la chance d'entraîner son fils Kevin dont se rappellera le plus... Étant exclut des séries durant deux ans de suite, les Flyers le virèrent après la saison 1992-93 et s'en était fini de la carrière presqu'ininterrompue de Bill Dineen dans le monde du hockey...

Pour sa part, Bob Bailey se promena très longtemps à travers l'Amérique du Nord avant d'arrêter pour de bon en 1964 avec les Gems de Dayton de l'IHL avec qui il joua durant 4 ans, connaissant la période la plus stable et statistiquement valable de sa tumultueuse carrière... La IHL à cette époque n'était pas la ligue que l'on connut dans les années 80 et 90. Cette ligue était concentrée dans la Rust Belt et était considérée comme semi-professionnelle, c'est à dire que les salaires donnés aux joueurs ne suffisaient pas nécessairement à faire vivre les joueurs... C'est vers la fin des années 60 que certaines équipes de la NHL se tournèrent vers cette ligue du Midwest afin d'établir leur club-école. Pour ce qui est des Gems de Dayton, comme son logo le montre, ce fut la première équipe professionnelle en Amérique du Nord à rendre le casque obligatoire... C'était dans les années 60 lorsque Bob Bailey évoluait pour l'équipe...


Une dizaine d'année plus tôt, lors d'un de ses premiers matchs dans la NHL en 1954, Bailey mis en échec Maurice Richard dans la bande avec la force naïve d'une recrue qui a tout à prouver... Richard en beau fusil de s'être fait donner de la bande par une recrue frappa violemment Bailey à la tête avec son bâton, refusant même de sortir de la patinoire quand l'arbitre lui demanda...

Il était comme ça, notre Maurice...



(photo prise lors de l'évènement de Richard sur Bob Bailey)

Aucun commentaire: