Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 18 janvier 2014

Les Smoke Eaters de Trail...








À toutes les fois que j'ai entendu parler de la ville de Trail en Colombie-Britannique, on m'a toujours presque dit la même chose, qu'il s'agissait d'une ville laide et triste au milieu des montagnes... Et à toutes les fois, je réplique que cette ville qui est peut-être une calamité au milieu des Kootenays a déjà été l'hôte d'une des plus grandes équipes de hockey sénior de tous les temps, les Smoke Eaters de Trail... Et comme de raison, la plupart des gens se foutent éperdument de ce fait paulhoudesque... Surtout ceux qui ne s'intéressent pas au hockey...



C'était à une époque où le Canada se croyait encore plus au centre du monde au point de vue hockey que de nos jours... En fait, je ne le sais pas, c'est difficile à comparer, la prétention...

En ces temps-là, le Canada portait peu attention aux compétitions internationales et comme les lesdites compétitions internationales n'acceptaient que les équipes amateures, le représentant du Canada était alors l'équipe championne du championnat de la Coupe Allan, vénérable trophée remis au champions senior du Canada au terme d'un championnat où le champion de l'Est affronte celui de l'Ouest... 

Coupe qui existe d'ailleurs toujours...



(Les Generals de Bentley (en alberta), champions 2013 de la Coupe Allan)

En d'autres temps, avant qu'on diffuse le hockey à la télévision ou qu'on ne diffusait que la troisième période, les gens se déplaçaient plus pour aller voir leur équipe sénior locale et ainsi toutes villes qui se respectent avaient son équipe sénior. Remporter la Coupe Allan, à cette époque représentait un titre assez important, d'autant plus que celà vous permettais notamment d'aller représenter le Canada au niveau mondial et, avant que les Russes n'arrivent sur la scène mondiale du hockey, risquaient d'être couronnés champions du monde...

La plupart du temps, les équipes séniors de ces époques étaient financés par les industries locales et les joueurs se voyaient offert des emplois pour gagner leur vie. Par exemple, les As de Québec tiraient leur nom de la Anglo-Canadian Pulp and Paper, compagnie qui fonda l'équipe dans les années 20, et le nom ACES était un acronyme pour Anglo-Canadian Employees. Les As gagnèrent d'ailleurs la Coupe Allan en 1945 mais le championnat du monde fut annulé en raison de la Seconde Guerre mondiale...

Les Smoke Eaters de Trail furent fondé presque à la même époque que les As, soit en 1923, par la fonderie locale, la Consolidated Mining & Smelting. L'équipe évoluait alors dans la West Kootenay League et se nommait originellement Trail Hockey Club. Dès 1927, l'équipe, qui adopta alors le nom Smoke Eaters, connut des succès, remportant la prestigieuse Coupe Savage, trophée remise au champion senior de la Colombie-Britannique. Ils furent par contre éliminés lors de la finale de l'Ouest de la Coupe Allan... Malgré les 6 championnats consécutifs du championnat de la Colombie-Britannique par la suite, il fallut attendre l'année 1939 avant que les Smoke Eaters, véritable puissance du hockey senior de l'époque, ne remportent la Coupe Allan. Et en tant que Champions, les Smoke Eaters purent aller en Suisse pour représenter le Canada lors du championnat du monde, championnat qu'ils remportèrent...



Apparemment que la présence des Smoke Eaters fut très remarquée en ce qu'ils étaient très courtois et jouaient un style de hockey très élégant, peu physique et très axé sur la maniement de la rondelle... D'ailleurs, les Smoke Eaters n'accordèrent qu'un seul but lors d'un match contre la Tchécoslovaquie durant le tournois... De plus durant leur périple, ils firent une tournée qui dura près de 4 mois afin de jouer des équipes un peu partout en Europe et ils ne perdirent aucun match...

De cette équipe, certains joueurs se trouvèrent du boulot plus tard dans la NHL. Ce fut le cas notamment de Joe Benoit qui remporta plus tard la Coupe Stanley avec le Canadien en 1946 après un passage dans l'armée canadienne durant la Guerre qui l'empêcha de prendre part au championnat de 1944. Il est d'ailleurs reconnu pour avoir été le joueur qui a précédé Maurice Richard sur la légendaire Punch Line...


Un autre joueur, Napoleon "Bunny" Dame a joué quelques matchs avec le Canadien et pour sa part, John McCreedy remporta deux Coupes Stanley avec les Leafs...




En 1961, dirigé par le joueur-entraîneur Bobby Kromm (futur entraîneur des Red Wings), les Smoke Eaters remportèrent à nouveau la Coupe Allan et purent représenter le Canada lors du Championnat du monde... Le championnat de la Coupe du monde se révélait alors une chose différente de ce à quoi les Smoke Eaters avaient connus 22 ans plus tôt en ce que l'URSS s'est établie quelques années plus tôt comme une redoutable puissance du hockey. Le championnat fut alors remporté par les Smoke Eaters qui terminèrent en tête du classement à égalité avec les tchécoslovaques, étant nommés champions par différentiel de but. Sachez que pendant très longtemps il n'y avait pas de ronde finale pour décider le champion lors des compétitions internationale, on nommait champion le meneur au classement...



Ce championnat fut le dernier remporté par le Canada avant 1994... Les Smoke Eaters ont d'ailleurs battu l'équipe soviétique par la marque de 5 à 1, ce qui montrer un peu à quel point il s'agissait d'une équipe de qualité...

Le gardien Seth Martin, qui évolua lors de la saison 1967-68 avec les Blues, fut nommé meilleur gardien du tournois...

(Ça n'a pas l'air bien protecteur, ce masque...)

En 1963, les Smoke Eaters, à nouveau champions de la Coupe Allan, allèrent au Championnat du Monde et furent écartés de la ronde des médailles, chose qui ne s'était jamais produit auparavant pour une équipe représentant le Canada...

Ce fut la dernière fois qu'une équipe sénior championne de la Coupe Allan représenta le Canada en compétition internationale... L'année suivante, pour les Jeux Olympique (qui étaient le championnat du Monde de la IIHF à l'époque) le Canada avait une équipe nationale en bonne et due forme... La chose devait se faire compte tenu de la montée en forces des autres pays...

Les Smoke Eaters retournèrent dans l'anonymat par la suite... 

Une équipe de niveau Junior A qui existait en complémentarité de l'équipe senior depuis les années 20 existe toujours... 

Ils ont malheureusement succombé à l'emprise de Reebok sur le hockey...


2 commentaires:

Sébastian Hell a dit…

Oui, ils ont suivi la mode Reebok, mais ils l'ont fait en continuant sur leur lancée d'avoir un chandail inspiré des équipes de la Pennsylvannie...

D'ailleurs, celui-ci est celui des Flyers du milieu des années 2000...
http://www.nhluniforms.com/Flyers/Flyers13.html

Ça aurait pu être pire...

audz a dit…

La ville de Trail n'est effectivement pas très belle, mais de l'aréna sur le bord du fleuve Columbia, si tu prends la côtes qui monte à 10% pendant 10 km (pas de joke) tu arrives au merveilleux village de Rossland et là t'es au paradis! Rossland est un village d'une couple de milles personnes et y'a un centre de ski alpin (Red Mountain) pas possible. L'été y'a du vélo de montagne c'est vraiment beau.

Rossland est relié de près au monde du hockey puisque premièrement, Ray Ferraro vient de là, sa famille a une chaîne d'épiceries local (Ferraro Food.
De plus, des séquences extérieures du film Miracle ont été tourné là.