Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 14 octobre 2015

Wayne Rutledge







Le match de dimanche passé entre le Canadiens et les Sénateurs nous offrit le premier duel entre deux gardiens obtenant leur premier départ dans la LNH depuis le 14 octobre 1967 entre Doug Favell des Flyers de Philadelphie et Wayne Rutledge des Kings de Los Angeles. Bien que je saches très bien qui est Favell, le nom de Rutledge ne me disait strictement rien. Pourtant, il a marqué l'histoire des Kings de Los Angeles. (Non, ce n'est pas parce qu'il se faisait photographier avec un oeil-au-beurre-noir)

Wayne Alvin Rutledge naquit en 1942 à Barrie en Ontario. C'est d'ailleurs avec les Flyers de sa ville natale qu'il fut ses débuts junior dans la Ontario Hockey Association lors de la saison 1959-60, jouant 47 des 48 matchs de l'équipe. Il suivit l'équipe lors du déménagement à Niagara Falls pour les deux saisons suivantes avant de joindre les rangs des ligues semi-pro en 1962-63. Après de rapides passages avec les Comets de Clinton de la Eastern Hockey League et des Frontenacs de Kingston de la Eastern Professional Hockey League, Rutledge trouva sa niche avec les Bulldogs de Windsor dans le Senior A, avec qui il gagna la coupe Allan, alors emblème de la suprématie du hockey Senior.

Rutledge disputa une autre saison avec les Bulldogs, cette fois dans l'International Hockey League, puis deux saisons avec les Rangers de St-Paul/Minnesota dans la Central Professional Hockey League. Lors de sa deuxième saison au Minnesota, Rutledge se fit découvrir par les Rangers, de New-York cette fois, grâce à une saison de 7 blanchissages et une place sur la deuxième équipe d'Étoiles de la CPHL. Les Rangers de New York lui offrit un contrat des ligues mineures en le confiant à leur équipe d'Omaha, les Knights. À la fin de la saison, la LNH procéda à leur première expansion. Rutledge ne fut pas protégé par les Rangers et les nouveaux Kings de Los Angeles firent son acquisition. 

Lors de sa première saison dans la grande ligue, Rutledge allait partager le filet avec un Terry Sawchuck en fin de carrière. Malgré le statut de Sawchuck, c'est Rutledge qui eu l'honneur de disputer le premier match des Kings, le 14 octobre 1967 (il y a 48 ans jour pour jour) contre les Flyers de Philadelphie. Les Kings remportèrent le match 4 à 2. En décembre de la même année, Rutledge obtint le premier blanchissage de l'histoire des Kings contre les Blues de St-Louis.. Il disputa 45 matchs devant le filet des Kings (contrairement à 36 pour Sawchuck).

L'arrivée de Gerry Desjardins (voir texte du 20 janvier 2014) en 1968 pour combler le départ de Sawchuck vers Détroit relégua Rutledge au bout du banc, ne disputant que 37 matchs lors des deux saisons suivantes. Lors de la saison 1970-71, les Kings n'avait plus de place dans les buts pour lui, alors il l'assignèrent aux Spurs de Denver de la Western Hockey League où il vit plus d'action. Il disputa ensuite la saison 1971-72 avec les Golden Eagles de Salt Lake, étant devant le filet pour 60 matchs de l'équipe, ce qui lui permit d'être nommé sur la deuxième équipe d'Étoiles.

L'arrivée de l'Association Mondiale en 1972 sourit à Rutledge alors qu'il trouva finalement sa niche après avoir été repêché par les Aeros d'Houston. Il fut l'adjoint de Don McLeod lors des deux premières saisons, tout en disputant 62 matchs en deux saisons, remportant la coupe Avco en 1973-74. avant d'être le second de Ron Grahame pour les trois saisons suivantes. L'arrivée du vétéran Ernie Wakely lors de la saison 1977-78 lui montra la porte de sortie, alors qu'il ne disputa que 12 matchs.

Wayne Rutledge retourna dans son Ontario natale après avoir accroché ses jambières. Il mourut d'un cancer de l'estomac à l'âge de 62 ans en octobre 2004.

Fiche dans la LNH : 28v - 37d - 9n, 2 blanchissages
Fiche dans l'AMH : 94v - 72d - 7n, 6 blanchissages

Aucun commentaire: