Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 17 octobre 2016

Dean Prentice



 
Dean Prentice est originaire de la région de Timmins, dans le nord de l’Ontario.  En 1950, il se retrouva avec les Biltmore Mad Hatters de Guelph, un club affilié aux Rangers, commandité par Biltmore, une entreprise qui fabriquait des chapeaux.
 
Avec d’autres joueurs qui deviendront plus tard des joueurs réguliers des Rangers comme Andy Bathgate, Harry Howell et Lou Fontinato, l’équipe remporta la Coupe Memorial en 1952.
 
Les Rangers étant une équipe constamment mauvaise pendant cette période, ils ne mirent pas de temps à faire appel à Prentice, Bathgate et Howell.  Au cours de la saison suivante, ils firent leurs débuts dans la grande ligue.
 
Prentice joua sur le même trio que Bathgate, avec Larry Popein.  Joueur versatile, Prentice avait une personnalité plus discrète et jouait ainsi dans l’ombre de Bathgate.  Dans une équipe encore médiocre, Prentice parvint à marquer 32 buts en 1959-60, le quatrième total de la ligue.
 
En février 1963, Prentice fut échangé à l’autre équipe faible de la période, les Bruins, contre Don McKenney.
 
Le 27 décembre 1964, les Bruins visitaient les Black Hawks.  À 3:29 de la deuxième période, Prentice fut accroché par Stan Mikita et alla frapper violemment dans la bande.  Il se releva péniblement et effectua le tir de pénalité que l’arbitre lui avait décerné.  Prentice marqua contre Denis Dejordy, mais ça n’empêcha pas les Bruins de s’incliner 6-3 devant Chicago.  Prentice a ensuite été soumis à un rayon X où on diagnostiqua d’abord une vertèbre comprimée, avant de conclure qu’elle était carrément fracturée.  Prentice fut alors confiné à son lit d’hôpital pendant deux semaines et rata le reste de la saison.
 
C’est finalement en février 1966 que Prentice put finalement jouer avec une bonne équipe.  Il fut échangé avec Léo Boivin aux Red Wings contre Gary Doak, Ron Murphy et Bill Lesuk.  Il retrouva également son ancien coéquipier Andy Bathgate, maintenant avec Détroit.
 
Les Wings causèrent ensuite une surprise en éliminant les Black Hawks.  Dans le sixième et décisif match, Prentice marqua deux fois et obtint une passe dans une victoire de 3-2.  Il rata toutefois sa seule chance de remporter la Coupe Stanley, lorsque Détroit fut éliminé en finale contre les Canadiens.
 
Au repêchage d’expansion de 1967, les Red Wings décidèrent de conserver le vétéran Prentice et celui-ci leur donna raison avec une saison de 55 points.
 
C’est finalement en 1969 que Prentice se retrouva avec une équipe d’expansion, alors qu’il fut laissé sans protection et réclamé par Pittsburgh.  Il y fit immédiatement sa place puisqu’il fut le meilleur pointeur des Penguins en 1969-70, avec 51.
 
Après une deuxième saison avec Pittsburgh, où il fut de nouveau réuni à Andy Bathgate, il alla terminer sa longue carrière de 22 ans en jouant trois saisons avec les North Stars du Minnesota.
 
En 1378 matchs, il montre une fiche de 391-469-860.
 
Il eut ensuite une brève carrière d’entraîneur dans les ligues mineures.
 
Il est aujourd’hui âgé de 84 ans.

Son frère Eric, a joué 5 cinq matchs avec les Maple Leafs en 1943-44.  Il est également l'oncle de l’ex-ministre fédéral et ex-premier ministre de l’Alberta Jim Prentice, qui a récemment péri tragiquement dans un écrasement d’avion.
 
Sources:  “Hawks Win Twice Hull Score 29th” AP, 28 décembre 1964, Montreal Gazette, p.16, “Prentice sidelined with back injury”, UPI, 30 décembre 1964, Montreal Gazette, p.27, “Bruin Ace Sidelined by Back Break”, AP, 6 janvier 1965, Pittsburgh Post-Gazette, p.13, “Prentice Puts Red Wings Into Stanley Cup Finals” de Zernie Kennedy, 20 avril 1966, The Owosso Argus-Press, p.17, legendsofhockey.net, hockeydb.com.

Aucun commentaire: